Trier les résultats par
Afficher les extraits
Imprimer la page

Remise du rapport sur le financement de la transmission des TPE & PME

Fabrice Pesin, président de l’Observatoire du financement des entreprises, a remis le 7 décembre le rapport  sur le financement de la transmission des TPE & PME. Ce rapport identifie des points d’amélioration possible, notamment concernant le recours au crédit vendeur, la nécessité d’un accompagnement pour les repreneurs et la collecte de statistiques sur le financement de la reprise.

 

Comité de pilotage en faveur de la transmission et reprise d’entreprises, à Bercy, le 7/12/2016 ©BercyPhoto P.Bagein

 

Plus de 600 000 entreprises concernées par la transmission d’entreprise dans les dix ans à venir

Dans le cadre du comité de pilotage en faveur de la transmission et de la reprise d’entreprise mis en place sous la présidence du ministère de l’Economie et des Finances en 2015, l’Observatoire du financement des entreprises (OFE) avait été chargé en novembre 2015 d’établir un diagnostic sur la situation et les principaux obstacles au financement de la reprise d’entreprise.[voir infra]

Afin de faciliter la transmission d’entreprise, qui devrait concerner plus de 600 000 entreprises dans les dix prochaines années, l’OFE a également été chargé d’identifier les éventuels moyens de renforcer la transmission d’entreprises et de faire des recommandations pour en améliorer le financement.

Les améliorations proposées

Le rapport remis le 7 décembre dernier par le président de l’Observatoire du financement des entreprises ne fait pas apparaitre de difficultés générales quant au financement de la reprise, notamment en termes d’accès au crédit bancaire, mais identifie des points d’amélioration possibles :

  • le recours au crédit vendeur, actuellement limité, par une meilleure communication auprès des repreneurs et des établissements bancaires, notamment sur les dispositifs de garantie déjà existants (bpifrance, sociétés de caution) ;
  • la nécessité d’un accompagnement, d’une information et d’une formation pour les  repreneurs (réseaux socio-professionnels et d’accompagnement), notamment dans le cadre du montage de dossier de financement;
  • la collecte de statistiques sur le financement de la reprise afin de permettre le suivi de l’ensemble des financements consacrés aux transmissions.

Pour donner suite et concrétiser certaines recommandations du rapport, des groupes de travail composés de l'ensemble des acteurs de la transmission/reprise d’entreprises, seront mis en place d’ici le 1er trimestre 2017.

Lire aussi

Ce rapport de l’OFE fait écho aux nombreuses autres mesures prises depuis 2015 dans le cadre du comité de pilotage mis en place à la suite du rapport de Fanny Dombre-Coste, députée de l’Hérault, sur le sujet : campagne nationale d’information sur la transmission/reprise d’entreprises, semaine nationale de la transmission-reprise, décret d’octobre 2016 permettant l’éligibilité des formations et de l’accompagnement à la création-reprise d’entreprise au Compte personnel de formation, mesure destinée à faciliter et élargir le recours au crédit-vendeur, etc...

Rapport « Favoriser la transmission d'entreprise en France : diagnostic et propositions » [PDF; 95 pages; 2,24  Mo] - Juillet 2015

Synthèse du rapport [PDF; 15 pages; 98 Ko]

 

Partager la page