Trier les résultats par
Afficher les extraits
Imprimer la page

L'agence des participations de l'Etat (APE) publie son rapport annuel 2014

L'agence des participations de l'Etat (APE) publie son rapport annuel 2014. L'agence qui fête cette année ses dix ans a engagé une démarche de modernisation et de simplification de l'actionnariat public.

 

 

 

 

 

 

 

L'agence a engagé depuis 2013 une démarche de modernisation et de simplification de l'actionnariat public, à la suite du Conseil des ministres du 2 août 2013. Cette démarche s'est traduite par la formalisation d'une doctrine générale de gestion de ses participations, offrant un cadre stratégique clarifié aux opérations d'investissement et de cession futures.

Les lignes directrices

Annoncée à l’issue du conseil des ministres du 2 août 2013, les lignes directrices pour l’Etat ont fait l’objet d’une communication en conseil des ministres le 15 janvier 2014.

Les lignes directrices réaffirment que la nécessaire intervention de l’Etat en fonds propres et précisent quatre objectifs :

  • s’assurer d’un niveau de contrôle suffisant dans des entreprises à capitaux publics stratégiques intervenant dans des secteurs particulièrement sensibles en matière de souveraineté ;
  • s’assurer de l’existence d’opérateurs résilients pour pourvoir aux besoins fondamentaux du pays ;
  • accompagner le développement et la consolidation d’entreprises, en particulier dans des secteurs et des filières déterminantes pour la croissance économique nationale et européenne ;
  • intervenir ponctuellement, dans le respect des règles européennes, dans des opérations de sauvetage d’entreprises dont la défaillance présenterait des conséquences systémiques.

Conseil des ministres : communication du 15 janvier 2014

 

Chiffres-clés 2014

 

 

 

 

Rapport annuel 2014

version feuilletable

Version pdf

 

L'agence des participations de l'Etat (APE)

L'agence des participations de l'Etat est un service à compétence nationale créé en 2004. Elle incarne l’Etat actionnaire, investisseur en fonds propres dans des entreprises jugées stratégiques par l’Etat, pour stabiliser leur capital ou les accompagner dans leur développement ou leur transformation.

L'APE est sous la tutelle du ministre des Finances et des Comptes publics et du ministre de l'Economie, du Redressement productif et du Numérique.

 

Partager la page