Accueil du portailArchives › Michel Sapin et Christian Eckert présentent le projet de loi de finances 2016

Michel Sapin et Christian Eckert présentent le projet de loi de finances 2016 - 30/09/2015

Michel Sapin, ministre des Finances et des Comptes publics, et Christian Eckert, secrétaire d'Etat chargé du Budget, présentent le projet de loi de finances (PLF) pour 2016, le 30 septembre à Bercy.

 

 

 

 

 

© MEF

 

Le Gouvernement a tenu ses engagements. La présentation du projet de loi de finances (PLF) pour 2016, le 30 septembre à Bercy, a permis à Michel Sapin et Christian Eckert de réaffirmer que les objectifs fixés sont confirmés : réduire le déficit public, tout en diminuant les prélèvements et en finançant les priorités.

La réduction du déficit public

Le déficit public se réduit plus rapidement que prévu par la loi de programmation des finances publiques. Il s'élèvera à 3,8 % du PIB pour 2015 et 3,3 % pour 2016, un niveau inégalé depuis 2008. Le déficit structurel, c'est-à-dire qui neutralise l'impact de la conjoncture économique, continuerait de se résorber. De 1,7 % en 2015, il passerait même à 1,2 % en 2016.
La dette publique, soit l'accumulation des déficits actuels et passés, est quant à elle en voie de stabilisation, entre 96,3 % et 96,5 % du PIB entre 2015 et 2016.

La mise en oeuvre du plan d'économies

La maîtrise des dépenses reste la priorité du Gouvernement. Le plan d'économie de 50 milliards d'euros, présenté dès 2014, se poursuit. Mais le ralentissement de l'inflation a réduit les bénéfices attendus de plusieurs mesures d'économies, comme les modalités de revalorisation des retraites de base et complémentaires. Pour compenser ce rendement moindre, des mesures complémentaires permettront de maintenir l'effort de 50 milliards d'euros sur trois ans.
Ce plan doit permettre de contenir l'évolution de la dépense publique à des niveaux historiquement bas : 1 % en valeur en 2015 et 1,3 % en 2016.

La diminution des prélèvements

Le PLF pour 2016 confirme les engagements de réduction des prélèvements. La baisse de l'impôt sur le revenu, amorcée dès 2014, sera amplifiée en 2016. Au total, les 2/3 des foyers payant l'impôt sur le revenu bénéficieront de cette mesure, pour un total de 5 milliards d'euros.
Les mesures de soutien aux entreprises (CICE, Pacte de responsabilité et de solidarité, suramortissement, mesures pour les TPE et les PME...) représenteront un allègement de la fiscalité de 33 milliards d'euros en 2016 et d'environ 41 milliards en 2017. De plus, le CICE et le Pacte devraient permettre la création de 500 000 emplois et de rehausser l'activité de 1,7 point, à l'horizon 2020.

Le financement des priorités du Gouvernement

Le projet de loi de finances assure les redéploiements nécessaires pour faire face aux priorités et aux urgences, avec un principe : toute dépense nouvelle doit être financée. La sécurité, la défense, la justice, la culture et l'éducation bénéficient des moyens et des augmentations d'effectifs prévus, avec 12 500 équivalents temps plein (ETP) supplémentaires.

Michel Sapin
« Ce projet de loi de finances pour 2016 est celui des engagements tenus. Engagement tenu de redressement économique. Engagements de financement de nos priorités et de maîtrise de la dépense. (...) Engagement de réduction du déficit. Engagements de baisses de prélèvements obligatoires, pour les entreprises comme pour les ménages. »
 
Christian Eckert

« Notre politique budgétaire respecte un principe central : pas de dépense nouvelle sans une économie pour la financer. Le respect de ce principe ne nous empêche pas d’agir, au contraire. (...) A chaque fois, nous avons engagé les dépenses nécessaires et, dans le même temps, nous avons dégagé les économies qu’il fallait pour les financer. »

[Vidéo] Retrouver l'évènement en vidéo

 

Lire aussi

[Vidéo] Michel Sapin et Christian Eckert présentent les grandes orientations des textes financiers 2016 - 16/09/2015

Les grandes orientations du budget 2016 - 15/07/2015

Publié initialement le 29/09/2015

Modifié le 14/12/2015

Documents

 

Qu'est-ce qu'un projet de loi de finances ?

Le projet de loi de finances propose la nature, le montant et l’affectation des ressources et des charges de l’État. Il doit être voté avant le début de l’année à laquelle il se rapporte. Il comprend deux parties distinctes :

  • Une première partie, qui autorise la perception des ressources publiques et comporte les voies et moyens qui assurent l’équilibre financier de l'année. Cette partie s’achève par l’article d’équilibre ;
  • Une seconde partie, qui fixe pour le budget général, les budgets annexes et les comptes spéciaux, le montant des crédits des programmes ou des dotations, en autorisation d’engagement et en crédits de paiement en précisant le montant maximum de leurs dépenses de personnel.

En savoir plus sur le site de la Performance publique

 

Infographies

Cliquez sur les images pour les agrandir

Les données clés du PLF 2016

#PLF 2016 des engagements tenus pour les ménages

#PLF 2016 des engagements tenus pour les entreprises

#PLF 2016 généralisation de la déclaration de revenus en ligne

Partagez cet article !