Trier les résultats par
Afficher les extraits
Imprimer la page

Le Programme d'investissement d'avenir dédié à l'économie sociale et solidaire

Martine Pinville, secrétaire d’Etat chargée du Commerce, de l’Artisanat, de la Consommation et de l’Economie sociale et solidaire, Louis Schweitzer, commissaire général à l’investissement, et Pierre-René Lemas, directeur général de la Caisse des Dépôts, ont visité le 8 avril l’entreprise ATF Gaia, modèle de l’économie sociale et solidaire, qui a bénéficié du programme d’investissement d’avenir dédié à l’ESS (PIA ESS).

 

 

L'entreprise ATG GAÏA

Cette entreprise située à Moissy Cramayel en Seine et Marne intervient dans le cycle de vie des équipements informatiques et télécoms professionnels, tout en respectant l’environnement et en favorisant l’accès à l’emploi des personnes en situation de handicap.

ATF Gaia, entreprise adaptée de la région Ile-de-France, d’utilité sociale et à la stratégie innovante
est un modèle de l’économie sociale et solidaire.

Plus de 400 millions d’euros de concours financiers

Le programme d’investissement d’avenir dédié à l’économie sociale et solidaire (PIA ESS) a permis d’orienter plus de 400 millions d'euros en co-investissement avec des partenaires privés dans plus de 650 entreprises de l’ESS.

Les principaux bénéficiaires de ce programme d’investissement sont des associations (60%), suivi des coopératives (25%) et des entreprises sociales ou d’insertion (15%). Cela confirme la place importante des associations employeuses dans l’économie sociale et solidaire, qui représentent les 2/3 des entreprises et des emplois de l'ESS.

Les secteurs d'activité

Les financements du PIA ESS ont bénéficié principalement aux organismes relevant des secteurs du médico-social, de la filière de gestion des déchets et dépollution, de l’industrie manufacturière et enfin de l’hébergement et de la restauration. Cela démontre qu’il y a des filières d’activités où l’économie sociale et solidaire a des atouts et des arguments pour convaincre les investisseurs pour parier sur leur modèle.

Les régions concernées

Certaines régions se sont saisies de manière plus forte de l’opportunité du PIA ESS comme source de financement supplémentaire pour leur développement local. C’est le cas pour l’Ile-de-France, l’Est, le Sud-Ouest et la côte méditerranéenne. La capacité des acteurs de l’ESS à travailler avec les collectivités territoriales permet de créer plus facilement une dynamique et favorise le développement territorial.

Certains projets du programme ont trouvé une dimension inter-régionale et ont contribué directement au changement d’échelle de l’ESS souhaité par le Gouvernement.

 

Martine Pinville

« Parier sur l’économie sociale et solidaire, c’est un choix que notre Gouvernement assume depuis 2012. Le Président de la République avait pris dix engagements à l’égard de l’économie sociale et solidaire et à ce jour ils sont tous remplis. Ce premier programme d’investissement est une encore une étape positive qui participe à notre objectif de donner les moyens à l’économie sociale et solidaire de changer d’échelle. »

 

Le financement de l'ESS

La loi de finances rectificative n° 2010-237 du 9 mars 2010 a dédié 2,5 milliards d'euros à la croissance des PME dont une enveloppe de 100 millions d'euros en direction des PME relevant du secteur de l’économie sociale et solidaire (ESS). La gestion en a été confiée à la Caisse des Dépôts qui a inscrit les 100 millions d'euros dans les comptes du fonds « Financement de l’ESS », selon les dispositions de la convention cadre Etat/Caisse des Dépôts signée le 20 juillet 2010.

 

Presse

 

En image

 loi=

La Loi Economie sociale et solidaire du 31 juillet 2014 vise un changement d'échelle de l'Economie sociale et solidaire dans tous ses aspects, afin de construire avec les entreprises de l'économie sociale et solidaire une stratégie de croissance plus robuste, plus riche en emplois, plus durable et plus juste socialement.

 www.economie-sociale-solidaire.gouv.fr

Suivre et partager

 #loiESS

Partager la page