Trier les résultats par
Afficher les extraits
Imprimer la page

Les priorités pour le numérique

Le numérique, de la dimension industrielle aux enjeux sociétaux

A l’issue du séminaire sur le numérique du 28 février 2013, le Gouvernement a présenté sa feuille de route pour le secteur. Elle comprend 18 mesures et s'intègre dans le cadre des objectifs fixés par la « stratégie numérique pour l’Europe en 2020 ». Au total, ce sont plus de 100 actions qui sont engagées par tous les ministères. Le ministère du redressement productif a d’ores et déjà initié la création de la French Tech en vue de valoriser l’attractivité internationale du secteur numérique français. A la demande d’Arnaud Montebourg et de Fleur Pellerin, les acteurs doivent également se mobiliser autour d’un « contrat de filière ».

 

La feuille de route pour le numérique adoptée par le Gouvernement

La feuille de route définit trois axes prioritaires : faire du numérique une chance pour la jeunesse, renforcer la compétitivité des entreprises grâce au numérique et promouvoir les valeurs de la France dans la société et l'économie numériques. Pour chacun, plusieurs mesures seront mises en place par les ministères concernés tout au long du quinquennat. Pour Fleur Pellerin, ministre déléguée chargée des petites et moyennes entreprises, de l'innovation et de l'économie numérique, le numérique est un « levier extraordinaire pour moderniser le rôle de l’Etat et revitaliser l’économie française ». Un 2e séminaire gouvernemental sera organisé en 2014 pour prendre acte des avancées et définir de nouvelles perspectives.

Lire + : Feuille de route pour le numérique | Dossier de presse du Gouvernement
Mise à jour le 13/03/2014 : Les suites du séminaire gouvernemental du 28 février 2013 sur le numérique : communication en Conseil des ministres (gouvernement.fr)

Investir dans la filière du numérique

Fleur Pellerin et Louis Gallois ont annoncé, le 25 avril 2013, un investissement de 150 millions d’euros consacré aux appels à projets « cœur de filière » du Fonds national pour la société numérique (FSN), créé dans le cadre du Programme d'Investissements d'Avenir (PIA). A cette occasion, la ministre et le commissaire général à l’Investissement ont présenté les nouvelles orientations du PIA dans le domaine du numérique et identifié quatre technologies stratégiques (logiciel embarqué et objets connectés et intelligents, technologies de la sécurité des systèmes d’information, technologies de calcul intensif et de la simulation, et usages du cloud computing et le Big Data) qui seront au cœur du soutien de la filière.

Lire + : 150 millions d’euros pour soutenir les technologies du cœur de filière numérique | Les Investissements d'avenir

Comité stratégique de filière : un contrat de filière pour le numérique

Le 3 juillet 2013, Arnaud Montebourg et Fleur Pellerin ont piloté le comité stratégique de filière réunissant les professionnels du secteur du numérique et les organisations syndicales représentant les personnels de la filière. Lors de cette réunion, les ministres ont demandé aux acteurs de se rassembler autour d’un « contrat de filière », fondé sur des engagements réciproques entre l'Etat et les industriels.
Décomposé en sept axes, le contrat de filière permet de mobiliser les acteurs du secteur autour d’une même vision. Il est le 12e contrat de filière demandé par le Gouvernement dans le cadre de la nouvelle stratégie de filières industrielles.

Lire + : Un contrat de filière pour le secteur du numérique | La nouvelle stratégie de filières industrielles

L’initiative French Tech

La French TechFleur Pellerin a dévoilé l’initiative French Tech (anciennement appelé Quartiers numériques) le 27 novembre 2013. Pour la ministre de l’économie numérique, « la French Tech, c’est d’abord une ambition : construire un grand mouvement de mobilisation collective pour la croissance et le rayonnement international des startups numériques françaises. » La French Tech, ce sont 200 millions d’euros investis par l’Etat dans des initiatives privées qui aident les startups numériques à accélérer leur croissance. C’est aussi la création d’un label pour les métropoles (appel à la labellisation) avec 15 millions d'euros destinés à renforcer la visibilité des écosystèmes français.

L'initiative est le fruit d’une consultation publique menée entre février et avril 2012 ainsi que des travaux menés par la Caisse des dépôts et consignation, chargée de la mission de préfiguration du projet Quartiers numériques.

Lire + : L’initiative Quartiers numériques devient l’initiative French Tech | Remise du rapport de la mission de préfiguration des quartiers numériques | Résultats de la consultation sur les quartiers numériques

 

Publié le 21/01/2014

 

Actualités

Toute l'actualité sur l'économie numérique

 

 

Le numérique dans le Pacte national pour la croissance, la compétitivité, et l’emploi

35 mesures pour mettre la compétitivité au service de tous

Le Pacte national pour la croissance, la compétitivité, et l’emploi est articulé autour de huit leviers de compétitivité et trente-cinq mesures concrètes dont le numérique fait parti afin de stimuler l’innovation.
> En savoir plus sur le volet numérique

 

 

Le très haut débit numérique

Le Très haut débit

Chantier majeur pour l’aménagement de nos territoires et la modernisation de nos entreprises, le déploiement du très haut débit sur l’ensemble du territoire d’ici dix ans constitue un volet important de la stratégie numérique du Gouvernement.
> En savoir plus sur le très haut débit

 

 

La stratégie numérique pour l’Europe en 2020

La stratégie numérique présentée par la Commission européenne constitue l’un des sept piliers de la stratégie Europe 2020 qui fixe des objectifs pour la croissance de l’Union européenne d’ici à 2020. Cette stratégie numérique propose de mieux exploiter le potentiel des technologies de l’information et de la communication (TIC) afin de favoriser l’innovation, la croissance économique et le progrès.
> En savoir plus sur la stratégie numérique pour l'Europe

 

Partager la page