Accueil du portailArchives › La France a émis sa première obligation souveraine verte

La France a émis sa première obligation souveraine verte - 25/01/2017

L’Agence France Trésor a opéré la première obligation verte souveraine de l’État français. Sept milliards d’euros ont été empruntés pour financer la transition énergétique. Il s'agit de l’émission la plus importante en taille sur le jeune marché des « green bonds ».

 

 

 

Nicole Notat, présidente du Comité investissement socialement responsable, Ségolène Royal, Michel Sapin et le directeur général de l'agence France-Trésor Anthony Requin, le 24 janvier 2017 ©BercyPhoto/Patrick Bagein

 

 

Le premier État à émettre un emprunt vert de taille standard

La France est le premier État au monde à émettre un emprunt vert de taille standard, dans le sillage de l’accord de Paris sur le Climat de décembre 2015. Devenu un acteur majeur du marché des obligations vertes, l’État français accélère son développement pour faire de Paris l’une des places financières de référence dans le soutien à la transition écologique et énergétique. L'emprunt est de sept milliards d'euros sur 22 ans.

Un taux d’émission similaire à celui d’une OAT classique

Le taux à l’émission est de 1,75 %, soit un niveau inférieur au taux moyen de l’encours de la dette au 31 décembre 2016. À ce titre, la France démontre que financer la transition énergétique peut se faire sans surcoût puisque le taux de l’émission d’aujourd’hui est similaire à celui d’une OAT classique de même maturité.

La demande totale a atteint un montant exceptionnel de plus de 23 milliards d’euros, et émane d’une large variété d’investisseurs internationaux, européens et français.

 

Les ministres avec les équipes de l'agence France Trésor, le 24 janvier 2017 ©BercyPhoto/Patrick Bagein

Les ministres

« Le résultat de l'opération montre que la France est reconnue comme un grand État vert, avec un cadre crédible et robuste pour mettre en œuvre l'accord de Paris »

Ségolène Royal

« Par la réussite de cette opération exceptionnelle, l’Etat démontre sa détermination à faire de Paris la place de référence en matière de financement vert ».

Michel Sapin

 

Lire aussi

Partagez cet article !