Accueil du portailPRELEVEMENT-A-LA-SOURCEJe suis contribuableAnnée blanche › Année de transition, aussi appelée « année blanche »
Le prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu

Année de transition, aussi appelée « année blanche »

Absence de double prélèvement

On parle d’année blanche pour 2018 (revenus perçus en 2018 et déclarés en 2019).

En effet, en 2018, les revenus non exceptionnels ne seront pas imposés afin d’éviter un double prélèvement en 2019.

  • En 2018, j'ai payé mes impôts sur mes revenus de 2017
  • En 2019, je paie mes impôts sur mes revenus de 2019
  • En 2020, je paierai mes impôts sur mes revenus 2020

Je dois cependant effectuer une déclaration au printemps 2019 sur mes revenus 2018, afin de pouvoir :

  • actualiser mon taux de prélèvement à la source en septembre.
  • recevoir mon avis d’impôt, nécessaire pour de nombreuses démarches.
  • calculer mes éventuels réductions et crédits d’impôts (dont 60 % seront versés en acompte en janvier 2020)
  • bénéficier du crédit d’impôt pour la modernisation du recouvrement (CIMR) qui va effacer mon impôt à payer sur mes revenus 2018

Lorsque j’effectue ma déclaration, le CIMR sera automatiquement calculé.

Retour au sommaire

 

Le crédit d’impôt pour la modernisation du recouvrement (CIMR)

Ce crédit d’impôt me permettra de ne pas être imposé sur les revenus non exceptionnels que j’ai perçu en 2018. En revanche, il ne concerne pas :

  • les revenus exceptionnels à savoir qui ne sont pas susceptibles de se renouveler d'une année sur l'autre
  • les revenus différés ou anticipés c'est à dire ceux qui n'auraient pas dû être normalement perçus en 2018
  • les revenus de capitaux mobiliers et les plus-values immobilières qui sont déjà soumis à un prélèvement contemporain
  • les plus-values de cession de valeurs mobilières qui sont également hors champ de la réforme.

Ces revenus resteront imposés en 2019 selon les modalités antérieures.

Lire aussi : Revenus 2018

 

Retour au sommaire

 

Modifié le 03/04/2019
Partagez cet article !