Imprimer la page

À Saint-Denis de la Réunion, la signature d’un important marché de rénovation énergétique

Bruno Le Maire, Sébastien Lecornu et Olivier Dussopt ont annoncé ce 20 avril la signature prochaine d’un ambitieux marché de rénovation énergétique à Saint-Denis de la Réunion. A terme, des gains énergétiques considérables, une meilleure qualité de travail et un soutien important pour l’emploi et l’activité locale.

©Prod. Numérik tock.Adobe.com

C’est l’un des plus importants marchés de rénovation énergétique en outre-mer. Ce 20 avril, Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer, et Olivier Dussopt, ministre délégué́ chargé des Comptes publics, ont annoncé la signature prochaine d’un marché de 20 millions d’euros pour la rénovation énergétique concernant le site multi-occupants de La Providence à Saint-Denis de la Réunion.

Ce projet fait partie des 108 opérations de plus de cinq millions d’euros qui ont été retenues dans le cadre de l'appel à projets France Relance lancé le 14 décembre 2020, en faveur de la rénovation énergétique des bâtiments de l'État. L’investissement historique alloué est de 2,7 milliards d'euros.

Baisser les consommations énergétiques de 58%

Le projet de La Providence à Saint-Denis de la Réunion consiste principalement en la réhabilitation énergétique et technique de trois bâtiments existants, sur un site déjà occupé notamment par la DAAF (direction de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt) au sein du parc de La Providence, poumon vert de la ville. Le projet devrait permettre l’intégration de plusieurs nouveaux services administratifs dont la DEAL (direction de l’environnement, de l’aménagement et du logement), la DIECCTE (direction des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi), l’Office français de la Biodiversité (OFB) et le Parc national de la Réunion.

En matière de performance énergétique majeure, l’objectif est de réduire significativement les consommations énergétiques liées à la climatisation et de répondre à la trajectoire du décret tertiaire. Le projet se traduira par une isolation thermique des toitures (neuf et existant) et des façades, la mise en place de protections solaires des baies, la rénovation des équipements Ventilation-Climatisation et la mise en œuvre de dispositifs de contrôle ou de gestion technique active des équipements.

Le projet visera en outre la labellisation « HQE » (haute qualité environnementale) et s’accompagnera de dispositifs de sensibilisation des agents à la sobriété énergétique. Le projet permettra ainsi un gain ambitieux de consommation énergétique de 58 %.

Pour Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer :

France Relance fait de l’écologie un levier de reprise et de transformation de nos économies. Ce projet à La Réunion s’inscrit pleinement dans cette ambition et illustre le fait que les Outre-mer sont aux avant-postes des défis de demain, en premier lieu la transition écologique. Au total, 60 millions d’euros seront investis dans la rénovation énergétique des bâtiments à La Réunion, qu’il s’agisse des bâtiments de l’Etat, des collectivités, ou des particuliers à travers MaPrimeRenov. Ils constituent une déclinaison concrète des 243 millions d’euros de crédits territorialisés qui ont été attribués au territoire, auxquels s’ajoutent évidemment les appels à projets et les mesures de guichet mis en place au niveau national.

Un projet clé pour l’activité locale

Outre les gains attendus en charges de fonctionnement (abandon de baux), ce projet immobilier qui repose sur un objectif de large mutualisation entre services (salles de réunions, archives…) offrira également aux agents publics un cadre de travail sûr, moderne, et adapté sur le plan environnementale et en termes de modularité des espaces de travail.

Au-delà de l’efficacité écologique, ce projet d’ampleur va favoriser la relance de l’économie locale. Il s’agit, en effet, d’un enjeu primordial de cette mesure du plan de relance. Elle doit favoriser une reprise rapide de l’activité du secteur du bâtiment au bénéfice de tous les acteurs : artisans, TPE et PME principalement, mais également des grandes entreprises du BTP avec des retombées positives pour leurs sous-traitants. Le projet devrait permettre la création de 20 000 à 30 000 emplois dans la filière de la rénovation énergétique.

Ce projet clé pour les outre-mer illustre l’attachement du Gouvernement à l’équilibre territorial de la relance, en répartissant les projets de rénovation énergétique de France Relance sur l’ensemble du territoire.

Selon Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, des Finances et la Relance :

Conformément au principe d’équité territoriale de France Relance, nous avons veillé à ce que les projets de relance soient répartis sur l’ensemble du territoire français et notamment en outre-mer. Ainsi, 287 projets de rénovation énergétique ont été retenus en outre-mer pour un total de près de 161 M€. La signature aujourd’hui de l’un des plus importants marchés de rénovation énergétique en outre-mer pour 20 M€ à Saint-Denis de la Réunion illustre la rapidité de mise en œuvre du plan de relance.

Partager la page