Imprimer la page

Soutien aux opérateurs nationaux de création : relance de l’activité artistique des opérateurs nationaux

Pour soutenir les opérateurs de la création, 62 M€ de crédits sont destinés à financer la reprise de leur activité artistique et à restaurer leurs capacités de production et de diffusion de spectacles.

De quoi s’agit-il ?

La crise sanitaire a fortement atteint les opérateurs de la création artistique qui ont connu une interruption totale et inédite de leur activité, à l’instar de l’Opéra de Paris, de la Philharmonie de Paris ou encore du musée de Sèvres-Cité de la céramique, confronté à la première fermeture de son histoire.

Cette crise s’est traduite par une perte nette de recettes record dans de nombreux établissements publics. Les conditions effectives de reprise d’activité de ces établissements demeurent incertaines pour le 2nd semestre 2020, les mesures à respecter nécessitant une adaptation constante aux règles applicables à l’accueil du public : la réduction des jauges, les fermetures d’espaces ou l'annulation d’activités. Elle est également nécessaire pour les équipes artistiques : la mesure de distanciation, la limitation des circulations internationales.

En outre, à plus long terme, le retour du public – comme la capacité de mobilisation des partenaires, notamment sur le plan financier – n’est pas non plus acquis, faisant peser un risque très fort sur les recettes d’activité, et sur la capacité à construire de nouveaux projets à la hauteur de l’ambition et de l’excellence de ces établissements.

Cette situation sans précédent interroge les modèles économiques comme culturels des opérateurs de la création et nécessite un soutien de l’État afin de garantir la capacité de projection et de résilience de ces acteurs majeurs en termes de rayonnement territorial et international. Celle-ci se traduira par un soutien exceptionnel à hauteur de 62 M€ dans le cadre du Plan de relance, afin de renforcer la capacité d’exploitation et de production de ces établissements.

Qui peut en bénéficier ?

Les opérateurs nationaux de la création, notamment les établissements qui pourraient être le plus durablement affectés par la crise, notamment l'Opéra de Paris, la Comédie Française, la Cité de la musique-Philharmonie de Paris, l'établissement public du Parc et de la Grande Halle de la Villette.

Calendrier de mise en œuvre

De janvier 2021 à décembre 2022.

Mis à jour le 07/10/2020.

Partager la page