Imprimer la page

Financer la recherche duale dans le domaine spatial

La préparation des technologies et compétences industrielles nécessaires pour les futures capacités spatiales duales nécessite une action volontariste du gouvernement dès 2021, pour un secteur spatial civil et militaire français compétitif.

De quoi s’agit-il ?

La recherche duale (civile et militaire), porte sur des domaines technologiques dont les applications sont à la fois civiles et militaires. Les investissements dans ces domaines font bénéficier la défense des avancées de la recherche civile, et inversement, permettent le développement d’usages civils à partir de la recherche de défense.

Le secteur spatial est en plein développement, et les recherches en la matière ont des retombées tant dans le domaine civil que militaire (télécommunications, observation, surveillance de l’espace, …).

Cette mesure du plan de relance contribue au financement des travaux du centre national d’études spatiales (CNES) :

1/ Etudes amont sur des technologies de pointes :

  • Télécommunication par satellites (CASTOR) : préparation des technologies duales nécessaires à la prochaine génération de charges utiles des satellites de communication, très haut débit, dynamiques et cohérentes des nouveaux besoins en termes de mobilité (notamment aéronautique) ;
  • Observation de la Terre (CO3D) : démonstration de production massive de modèles numériques de surface précis de la Terre à partir d’une constellation de 4 satellites ;
  • Surveillance de l’utilisation du spectre électromagnétique (NESS) : démonstration en orbite d’une capacité de surveillance du spectre à partir d’un nanosatellite ;

2/ Accompagnement de notre industrie dans le développement de nouvelles compétences dans des filières d’avenir :

  • Surveillance de l’espace (YODA) : démonstration en orbite géostationnaire d’une capacité d’opérations de proximité à partir de nanosatellites ;
  • Développement des nano-satellites (KINEIS) : démonstration en orbite d’une capacité de surveillance maritime et d’internet des objets à partir d’une constellation de nanosatellites ;
  • Maintien en conditions opérationnelles de satellites en orbite
  • Traitements automatisés de données en grand volume, en ayant recours à l’Intelligence Artificielle

3/ Soutien à l’innovation dans un contexte où l’industrie spatiale ne dispose plus de la trésorerie nécessaire pour auto-investir.

Calendrier de mise en œuvre

Il s’agit d’un financement ponctuel limité à l’année 2021.

Liens utiles

https://cnes.fr/fr/

Mis à jour le 20/10/2020

Partager la page