Porte Les fruits de la terre, de Georges Jeanclos

Cette porte représente un ensemble monumental de plus de 7 m x 7 m, constitué de 50 panneaux indépendants, boulonnés sur une infrastructure d’acier. Chaque panneau pèse 100 à 120 kilos.

Les architectes avaient commandé au sculpteur Georges Jeanclos (1933 - 1987) une porte en bronze qui pourrait ressembler à la fois à une porte d’écluse et aux portes du baptistère de Florence du sculpteur Ghiberti.

« De l’écluse, il reste la dimension et le système d’ouverture, du baptistère quelque chose du sacré. Mon propos était de lier toutes les étapes d’un sculpteur. C’est une vraie porte qui fonctionne ; elle s’ouvre sur l’espace. »

Cette porte concilie le rapport entre la petite dimension des figures dont chaque détail doit être visible et la monumentalité de l’ensemble.

Les personnages de 30 à 40 cm se livrent à différentes activités dans la nature comme la moisson, la pêche, la cueillette, les vendanges. Ces personnages ont des visages lisses et des crânes chauves. Dans les quatre panneaux centraux, ils sont vêtus d’étranges étoffes, draps de lits ou linceuls. Ils dégagent une grande douceur.

Cette porte mystérieuse ouvre notre imaginaire à un univers poétique.

Partager la page