Accueil du portailParticuliers › Taxe d'habitation : comment est-elle calculée et quelles sont les réductions possibles ?

Taxe d'habitation : comment est-elle calculée et quelles sont les réductions possibles ?

14/11/2017

Le projet de loi de finances pour 2018 prévoit une modification des règles d’imposition de la taxe d’habitation en 2018. Les informations données dans l'article sont toujours en vigueur en 2017.

Changements annoncés pour 2018

Le projet de loi de finances pour 2018 prévoit une modification des règles d’imposition de la taxe d’habitation :

  • La taxe d'habitation sera supprimée pour 80 % des Français.
  • Pour les Français concernés, le montant de la taxe d'habitation diminuera progressivement pendant 3 ans : elle baissera de 30 % dès 2018, 65 % en 2019 et ne sera plus due au titre de la résidence principale d’ici 2020.
  • Cette mesure sera effective en fonction d'un critère de revenus.

Simulez votre taxe d'habitation pour 2018 sur le site impots.gouv.fr.

En savoir plus sur ces annonces dans le dossier de presse du projet de loi de finances 2018 [PDF - 5Mo].

L'article sera actualisé prochainement en fonction des textes législatifs.

Qu'est-ce que la taxe d'habitation ?

La taxe d'habitation est une taxe perçue au profit des collectivités locales. Son montant varie d'une commune à l'autre. En effet, son taux d'imposition est voté par les collectivités territoriales. Votre taxe d'habitation dépend également des caractéristiques du local imposable (dimension, niveau de confort...) et de votre situation personnelle (vos revenus, la composition de votre foyer...) au 1er janvier de l'année d'imposition.

Que vous soyez propriétaire, locataire ou occupant à titre gratuit d'un bien immobilier, vous devez acquitter la taxe d'habitation pour votre habitation principale comme pour votre résidence secondaire.

Lire aussi : Taxe foncière sur le bâti : mode de calcul et réductions | Tout savoir sur les taxes sur les logements vacants (TLV et THLV)

 

Comment est calculée la taxe d'habitation ?

La taxe d'habitation est établie en fonction de votre situation au 1er janvier de l'année d'imposition. Cette date détermine les locaux imposables, les personnes imposables, les exonérations, les abattements et les dégrèvements en fonction des revenus. Vous recevrez la taxe d'habitation du logement occupé au 1er janvier, même si vous avez déménagé ou vendu votre logement depuis le 1er janvier.

Base d'imposition et taux

Le mode de calcul de l'impôt associe valeur cadastrale et taux votés par les collectivités territoriales.

  • La taxe d'habitation est calculée sur la valeur locative nette. La valeur locative nette est égale à la valeur locative cadastrale du local diminuée, s'il s'agit de votre résidence principale, d'abattements obligatoires (pour charges de famille) ou facultatifs (en fonction du revenu, d'un handicap ou d'une invalidité…).

  • Sur cette valeur locative nette, s'appliquent les taux votés par la commune et éventuellement par l'intercommunalité ou calculés par l'administration pour les syndicats intercommunaux, les taxes spéciales d'équipement et la taxe GEMAPI.

Lire aussi : Estimez la valeur de votre bien immobilier avec Patrim

Calculez votre taxe d'habitation pour 2018

Le projet de loi de finances pour 2018 prévoit une modification des règles d’imposition de la taxe d’habitation. Pour calculer votre taxe d'habitation pour 2018, effectuez une simulation sur le site impots.gouv.fr.

Les exonérations et abattements

Dans certains cas, en fonction de votre situation personnelle ou des locaux, vous pouvez bénéficier d'une exonération, ou d’un plafonnement de cette taxe.

Exonérations

Les personnes de condition modeste (personnes en situation de handicap, invalides, veuves, âgées de plus de 60 ans...) peuvent bénéficier d'une exonération totale pour leur habitation principale.

Abattements

Afin de prendre en compte vos charges de famille, vous avez droit à un abattement. Vous pouvez également bénéficier d'un abattement général à la base ou d'un abattement spécial sur délibération de votre commune ou de votre intercommunalité.

Lire aussi : Rénovation énergétique : les aides auxquelles vous pouvez prétendre | Le crédit d’impôt transition énergétique (CITE) prolongé jusqu’à fin 2017 et cumulable avec l’éco PTZ

Sur les dégrèvements, exonérations et abattements (conditions, formulaires...)

Le saviez-vous ?

Depuis 2011, le département ne perçoit plus la taxe d’habitation et la part départementale est transférée au bloc communal (commune et intercommunalité).

Audiovisuel public

La taxe d'habitation et la contribution à l'audiovisuel public figurent sur le même avis d'impôt et doivent être payées en même temps, par le même mode de paiement.

Impots locaux

Partagez cet article !

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • @Phovoir.com

    21/11/2017

    Mince, la date limite de déclaration des revenus est passée ! Aïe, j'ai oublié de payer mon dernier tiers provisionnel... Combien vais-je devoir payer en plus ? On vous dit tout sur les sanctions financières, pour éviter toute déconvenue.

  • © Fotolia.com

    16/11/2017

    La contribution sociale généralisée est une taxe destinée à financer la protection sociale en France. Connaissez-vous son fonctionnement et ses règles d'application?

  • 13/11/2017

    Le prélèvement à la source est reporté au 1er janvier 2019. Voici les réponses aux questions les plus fréquentes.

  • © Pixabay.com

    19/10/2017

    La gestion de droits de succession en France dépend de plusieurs variables, de même que son degré d’imposition. Quelles taxes anticiper au moment de l’ouverture de la succession ? Dans quel cas devient-on bénéficiaire d’une succession ?

  • @CC0 Creative Commons

    17/10/2017

    La remise gracieuse de l’impôt consiste à l'octroi par l'administration fiscale, et à titre gracieux, d'une transaction, d'une remise ou d'une modération d’un impôt. Mais comment cela marche concrètement ? Quelles sont les conditions pour en bénéficier ? Comment et à qui adresser votre demande ? Tour d’horizon de la question.

  • 16/10/2017

    Jusqu’à fin 2017, l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) concerne les patrimoines nets taxables supérieurs à 1,3 million d'euros. Pour 2018, le projet de loi de finances prévoit une suppression de l’ISF et la création de l’impôt sur la fortune immobilière (IFI). Explications sur le fonctionnement de l’ISF et sur les changements attendus en 2018, sous réserve de publication des textes législatifs.

Le ministère sur Twitter

Vous êtes un particulier

Fermer

Besoin d’informations fiables et pratiques qui vous concernent ?

Abonnez-vous à la lettre d’information, c’est gratuit.

Partagez cet article !