Accueil du portailParticuliersQu'est-ce que la Banque centrale européenne ?

Qu'est-ce que la Banque centrale européenne ?

par Bercy Infos,

le 22/09/2015 –

La Banque centrale européenne (BCE) est la banque centrale responsable de la monnaie unique européenne, l’euro. Sa principale mission consiste à maintenir le pouvoir d’achat de l’euro et la stabilité des prix dans la zone euro. La BCE a été créée le 1er juin 1998. Son siège est à Francfort-am-Main.

© Fotolia.com

Missions de la BCE

La BCE est chargée d'émettre l'euro, de définir la politique monétaire unique des pays de la zone euro et de prendre les décisions nécessaires à sa mise en œuvre. Sa principale mission consiste à maintenir le pouvoir d'achat de l'euro, et donc la stabilité des prix dans la zone euro. La crise financière 2007-2008 a changé la donne et obligé la BCE à assumer un objectif de stabilisation financière.

Organisation

Les organes de décision de la Banque centrale européenne sont :

  • le conseil des gouverneurs qui comprend l'ensemble des membres du directoire de la BCE et les gouverneurs et présidents des banques centrales nationales (BCN) des pays de la zone euro. Principal organe de décision de la BCE, il définit la politique monétaire de la zone euro, décide du niveau des taux d'intérêt, coordonne l'action des banques centrales;
  • le directoire qui se compose du président de la BCE, du vice-président et de quatre autres membres. C'est l'organe de décision opérationnel de la BCE et de l'eurosystème. Il prépare les réunions du conseil des gouverneurs, est chargé de la mise en œuvre de la politique monétaire et de la gestion courante de la BCE;
  • le conseil général qui se compose du président et du vice-président de la BCE, ainsi que des gouverneurs et présidents des banques centrales nationales de l'ensemble des Etats membres de l'Union européenne. Organe représentatif du système européen des banques centrales (SEBC), il a surtout une fonction d'analyse et de conseil.

Eurosystème et Système européen des banques centrales (SEBC)

Le traité de Maastricht supposait que tous les Etats membres de l’Union européenne adopteraient l’euro. Il prévoyait que le Système européen des banques centrales (SEBC) - c’est-à-dire l’ensemble formé par les Banques centrales nationales des pays membres et la Banque centrale européenne - se chargerait de toutes les tâches liées à la monnaie unique.

Mais des Etats membres comme le Royaume Uni ou le Danemark n'ont pas adopté l’euro, et d’autres ne sont pas encore en situation de l’introduire. Dans ces conditions, selon les termes du traité de Lisbonne, c’est l’Eurosystème - constitué par la BCE et les BCN des pays de la zone euro - qui joue le rôle d’acteur clé.

Principales missions de l’Eurosystème : définition et mise en œuvre de la politique monétaire unique ; conduite des opérations de change et détention et gestion des réserves officielles de change des Etats membres ; promotion du bon fonctionnement des systèmes de paiement et de règlement ; émission des billets et des pièces ; collecte d’informations statistiques nécessaires à l’accomplissement des autres missions.

Politique monétaire de la BCE

L'objectif principal de l'Eurosystème est de maintenir la stabilité des prix. Pour cela, la BCE s’appuie sur les deux piliers de l’analyse économique et de l’analyse monétaire.

La crise financière de 2007 - 2008 a modifié la donne et nécessité une intervention sans précédent des banques centrales partout dans le monde et notamment de la BCE qui utilise des outils de plus en plus complexes. Celle-ci reste cependant marquée par ses statuts qui lui interdisent de financer directement les dettes publiques des Etats membres de la zone euro.

 

Taux directeur

Le taux directeur est le taux d'intérêt fixé par une institution financière relative à un pays ou à un groupe de pays.
Les banques centrales fixent le taux directeur qui détermine plusieurs facteurs dans une zone monétaire : les taux auxquels seront rémunérés les dépôts des autres banques et établissements financiers, le taux de refinancement et le taux d'escompte.
Le taux directeur influence directement le prix du crédit et de l'épargne octroyés par les banques privées qui répercutent les taux de la banque centrale.

Zone euro

La zone euro comprend les 19 pays de l’Union européenne qui ont introduit l'euro depuis 1999.

[source : Banque centrale européenne]

Partagez cet article !

Thématiques :

Chiffres clés

Des infos 100% utiles et 100% fiables sur la fiscalité, les aides, la consommation, vos obligations, le numérique… pour vous aider au quotidien. En savoir plus sur Bercy infos.

Pour être averti chaque semaine des dernières infos, abonnez-vous aux lettres d’information Bercy infos.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • © Pixabay

    30/10/2018

    Au-delà du spectacle et de la compétition, l'e-sport est devenu un secteur économique en pleine expansion. Qui sont les acteurs ? Quels sont les enjeux en France ? Toutes les réponses.

  • 25/06/2018

    Que représente le secteur du sport dans l'économie française ? Combien les Français dépensent-ils en équipement sportif ? Retour sur les chiffres clés du sport.

  • © Fotolia

    05/04/2018

    Nombre de dépôt de brevets, de marques ou de dessins, top 10 déposants de brevets en France, répartition par domaine des demandes de brevets... Découvrez les chiffres clés 2017 de la propriété intellectuelle de l'Institut national de la propriété industrielle (INPI).

  • 28/02/2018

    Une enquête a été réalisée début février 2018 afin de connaître l’appréciation des lettres Bercy infos. Cette enquête a été diffusée au travers des lettres. Au total, 12 561 personnes ont répondu. Découvrez les résultats de cette enquête.

  • ©Creative Commons CC0

    05/02/2018

    Jamais le nombre des créations d'entreprises (hors micro-entreprises) en France n'avait été aussi haut depuis 1987, c'est à dire depuis que l'Insee en mesure le niveau. En 2017, 349 000 entreprises classiques ont été créées. Et si l'on y inclue les micro-entreprises, le nombre de créations frôle les 600 000, soit 7 % de plus qu’en 2016. Panorama chiffré des créations d'entreprises en 2017.

  • 11/10/2017

    La mise en place du statut d’auto-entrepreneur en 2009 (renommé micro-entrepreneur en 2014) avait entrainé une hausse notable de la création d’entreprises : 360 000 micro-entrepreneurs étaient déjà immatriculés à la fin de l’année 2010. Où en sont-ils plusieurs années après ? Quelle pérennité pour ce statut ? Une étude de l’Insee, de septembre 2017, nous renseigne sur la situation des 191 000 micro-entrepreneurs qui s'étaient immatriculés lors du 1er semestre 2010.

Fermer

Vous souhaitez recevoir gratuitement toutes nos informations utiles et pratiques ?

Abonnez-vous aux lettres d'information Bercy infos !

Je m'abonne
Partagez cet article !