Accueil du portailParticuliersOptique et audioprothèse : plus de transparence sur les tarifs

Optique et audioprothèse : plus de transparence sur les tarifs

par Bercy Infos,

le 28/12/2018 –

Vous souhaitez changer de lunettes ou acquérir une audioprothèse ? De nouvelles dispositions concernant l’information des particuliers sur les conditions de vente des produits de lunetterie et prestations d’appareillage auditif entrent en vigueur au 1er janvier 2019.

©Getty Images

Optique et audioprothèse : des tarifs plus transparents

Les audioprothésistes ont l’obligation d’afficher, en vitrine et à l'intérieur du local commercial, de manière visible et lisible, la mention suivante : « Un devis détaillé vous est remis gratuitement avant tout achat de produit correcteur ».

Ce qui change au 1er janvier 2019 concernant la transparence des tarifs :

  • Les professionnels ont l’obligation d’afficher, de manière visible et lisible depuis l'extérieur, le prix et l'intitulé des prestations qu'ils proposent. Les sites de vente en ligne doivent également afficher ces informations.
  • Un modèle unique de devis normalisé est vigueur pour l’optique.
  • Un modèle de devis normalisé a été adopté pour les audioprothèses

Depuis le 1er janvier 2019, les professionnels de l’optique ont l’obligation de remettre à l’assuré, avant le paiement intégral,  une note détaillée. Cette note détaillée reprend plusieurs, pour chaque produit ou prestation d'optique-lunetterie faisant l'objet du contrat :

  • les éléments prévus par le devis normalisé
  • les éléments d'identification nécessaires aux organismes de prise en charge
  • les informations relatives à l'assuré et au médecin prescripteur, etc.

Lire aussi : Garantie des vices cachés : à quoi ça sert, comment la faire jouer ?

Optique et audioprothèse : une meilleure traçabilité des produits

Depuis le 1er janvier 2019, pour assurer leur identification et leur traçabilité, les produits d'optique et les audioprothèse doivent être accompagnés depuis leur fabrication jusqu'à la délivrance au consommateur final d'un certain nombre d'informations :

  • le nom et l'adresse du fabricant.
  • pour les dispositifs réalisés selon les spécifications du prescripteur, le numéro d'identification des dispositifs constituant l'équipement
  • pour les dispositifs fabriqués en série de manière identique, le code GTIN, le code du lot ou du numéro de série


Ces informations figurent sur tout dispositif ou à défaut sur son emballage ou sur les documents accompagnant sa délivrance et remis au consommateur.

Lire aussi : Qu’est-ce qu’une garantie commerciale ?

Sécurité sociale, mutuelle : qui paie quoi pour les lunettes ?

Vos verres et vos montures vous sont remboursés en partie par la sécurité sociale et par votre mutuelle.

La part de la sécurité sociale

Pour les montures de lunettes, la sécurité sociale rembourse 60 %, sur la base d’un tarif fixé à 30,40 € pour les moins de 18 ans ou 2,84 € pour les adultes. Les verres sont remboursés à 60 % sur la base de tarifs variables selon le degré de correction. Le remboursement représente environ 8 euros pour un adulte et 38 € pour un enfant.

La part de la mutuelle

Depuis le 1er avril 2015, le remboursement des frais d’optique par les mutuelles est désormais encadré en fonction du niveau de correction. Par exemple, pour des lunettes avec des verres simples, le montant du remboursement de la mutuelle sera compris entre 50 € et 470 €. Pour des verres complexes, le montant sera compris entre 200 € et 850 €.

Le remboursement des montures par la mutuelle est limité à 150 €.

Publié initialement 11/01/2018

Partagez cet article !

Thématiques :

Consommation

Des infos 100% utiles et 100% fiables sur la fiscalité, les aides, la consommation, vos obligations, le numérique… pour vous aider au quotidien. En savoir plus sur Bercy infos.

Pour être averti chaque semaine des dernières infos, abonnez-vous aux lettres d’information Bercy infos.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • © Phovoir.fr

    12/04/2019

    Chocolat, chocolat au lait, gianduja, chocolat noir... Qu'est-ce qu'il y a derrière ces qualificatifs ? La loi définit de façon précise toutes ces appellations. Comment s'y retrouver ?

  • ©Fotolia.com

    09/04/2019

    Vous avez du mal à comprendre les spécificités de vos abonnements au gaz et/ou à l’électricité ? Vous aimeriez pouvoir mieux comparer les offres des différents fournisseurs ?  Vous ne savez pas qui solliciter en cas de litige ? On vous dit tout !

  • ©Monkey Business / Stock.Adobe.com

    26/03/2019

    Vous avec l’habitude d’utiliser le covoiturage pour vos déplacements ou bien vous vous apprêtez à tester pour la première fois ce moyen de transport simple, économique et convivial. Mais savez-vous ce qu’est exactement le covoiturage ? Comment fonctionnent les plateformes en ligne de covoiturage ? Les conducteurs ont-ils besoin d’une assurance spécifique ? Nos réponses aux questions que vous vous posez !

  • ©stock.adobe.com

    25/02/2019

    Le cash back est un service qui arrive progressivement en France et qui permet de retirer de l'argent en espèces chez un commerçant après avoir réalisé un achat par carte bancaire. Mais concrètement, qu'est-ce que le cash back ? Quel bénéfice pour vous ? Toutes les réponses.

  • ©Creative Commons CC0

    22/02/2019

    Les vins font l'objet d'une réglementation très stricte permettant d'assurer la traçabilité des produits. Les étiquettes sont une source d'informations précieuse pour le consommateur. Décryptage.

  • 22/02/2019

    En grande surface, dans les commerces spécialisés en produits bios, en vente directe du producteur au consommateur, les logos « bio » sont de plus en plus présents. Explications sur la signification de ces logos.

Fermer

Vous souhaitez recevoir gratuitement toutes nos informations utiles et pratiques ?

Abonnez-vous aux lettres d'information Bercy infos !

Je m'abonne
Partagez cet article !