Accueil du portailParticuliersQuels sont les moyens de paiement alternatifs ?

Quels sont les moyens de paiement alternatifs ?

Espèces, chèques, cartes bancaires… Ce ne sont plus les seuls moyens de paiement. D’autres solutions existent. Zoom sur les nouveaux moyens de paiement existants.

© Fotolia

Si nous connaissons les modes de paiement traditionnels, tels que espèces, chèques ou cartes bancaires, des moyens de paiement alternatifs ont vu progressivement le jour :  virement bancaire, prélèvement, titre interbancaire de paiement, paiement sans contact, compte Nickel, PayPal, etc

Les modes de paiement alternatifs classiques

Le virement bancaire

Il s’agit d’un ordre donné par un client à sa banque de débiter une somme d’argent de son compte bancaire vers un autre compte. Le virement bancaire peut-être interne (lorsque l’on possède d’autres comptes dans la même banque) ou externe (lorsque l'on possède d'autres comptes dans des banques différentes ou vers d’autres bénéficiaires). Il peut être ponctuel, ou permanent (hebdomadaire, mensuel...).

À noter : L'ordre de paiement est irrévocable. Il convient donc de vous assurer que les coordonnées bancaires du bénéficiaire sont exactes.

Le prélèvement

Il s’agit d’un moyen de paiement permettant à un créancier de prélever directement votre compte lorsque vous l’autorisez. Le prélèvement bancaire peut-être ponctuel ou permanent. Son montant peut-être fixe (lorsque vous mensualisez vos impôts par exemple) ou variable (en cas de consommation téléphonique par exemple). Dans ce dernier cas, le prélèvement est précédé de l'envoi d'une facture au débiteur, afin qu'il puisse en vérifier le montant et éventuellement faire opposition en cas de désaccord.

Le titre interbancaire de paiement (TIP)

Il s’agit d’une autorisation de prélèvement ponctuelle à l'initiative du débiteur. Le TIP est émis par certains organismes (centres des impôts, EdF…) et évite l’utilisation du chèque.

Lire aussi : [Vidéo] Le paiement sans contact avec carte bancaire | Comment acheter en ligne en toute sécurité

 

Les nouveaux moyens de paiement alternatifs

Le paiement sans contact

Le paiement sans contact permet de payer de petites sommes rapidement, avec sa carte bancaire mais sans taper de code confidentiel. Il suffit d’approcher sa carte bancaire du terminal du commerçant.

Basé sur l’utilisation d’ondes radio à courte distance entre le capteur et le récepteur, le paiement sans contact permet de régler ses achats si la puce de votre carte bancaire ou de votre téléphone mobile est équipée de la technologie NFC (near field communication).

Le plafond de paiement sans contact des nouvelles cartes bancaires est passé à 30 euros depuis le 1er octobre 2017 (contre 20 euros auparavant).

Lire aussi : Paiement en ligne : les 5 conseils de la Cnil pour éviter les risques | Moyens de paiement : préparez-vous avant de partir en vacances

 

Le paiement sans contact en vidéo

Le portefeuille électronique

Le développement des règlements bancaires sur internet a entraîné la création de modes de paiement ne nécessitant pas la saisie de ses coordonnées bancaires en ligne à chaque règlement.

Pour payer en ligne un achat effectué sur internet, certains sites marchands proposent d'utiliser un portefeuille électronique. Les banques, des opérateurs télécom proposent aussi des portefeuilles électroniques, sous des noms différents (PayPal, … etc ).

Le paiement est simplifié, avec identifiant et mot de passe.

Lire aussi : Paiement en ligne : les cinq conseils de la commission nationale informatique et libertés (CNIL) pour éviter les risques

 

PayPal

PayPal est un service de paiement en ligne qui permet de payer des achats, de recevoir des paiements, ou d’envoyer et de recevoir de l’argent, depuis son ordinateur, sa tablette ou son smartphone.

L'ouverture d'un compte est gratuite.

La carte prépayée

Une fois créditée d’une somme d’argent, la carte prépayée peut être utilisée comme moyen de paiement jusqu’à épuisement de la somme enregistrée.

Les plus courantes des cartes prépayées correspondent à des services téléphoniques prépayés, au paiement de jeux en ligne, à des cartes cadeaux, à de cartes de paiement, rechargeables ou non.

 

Lire aussi : Que faire en carte de perte ou de vol de votre carte bancaire ?

 

Partagez cet article !

Des infos 100% utiles et 100% fiables sur la fiscalité, les aides, la consommation, vos obligations, le numérique… pour vous aider au quotidien. En savoir plus sur Bercy infos.

Pour être averti chaque semaine des dernières infos, abonnez-vous aux lettres d’information Bercy infos.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • 28/06/2019

    Antennes-relais, boîtiers WiFi, téléphones mobiles... : nous vivons quotidiennement au contact des ondes électromagnétiques. Il est possible de connaître son exposition précise à ses ondes. En effet, l'Agence nationale des fréquences (ANFR) peut effectuer des mesures à la demande et sans frais. Tout savoir sur le sujet.

  • © Fotolia.com

    24/06/2019

    Comment reconnaître un numéro surtaxé ? Comment fonctionne la tarification de ce type de numéro ? Découvrez tout ce qu'il faut savoir sur les numéros surtaxés, les pièges à éviter et l'annuaire inversé qui vous permet de les reconnaître à tous les coups !

  • © Fotolia.com

    27/05/2019

    Régulièrement des courriels ou appels téléphoniques usurpent l’identité de l’administration dans le but de pousser les usagers à communiquer des informations personnelles qui sont ensuite utilisées à des fins frauduleuses. Rappel des bons réflexes à avoir.

  • © Fotolia.com

    22/05/2019

    Le dispositif « Cohésion Numérique des Territoires » a pour objectif d’apporter d’ici 2020 du bon haut débit (via des technologies sans fil), aux foyers non couverts par les réseaux filaires. Les particuliers et les entreprises éligibles peuvent bénéficier d’un soutien financier pouvant aller jusqu’à 150 € sur le coût d’équipement, d’installation ou de mise en service de la solution sans fil retenue. On vous explique comment faire.

  • ©CNIL

    21/05/2019

    Vous souhaitez vous opposer à l'utilisation de vos coordonnées à des fins commerciales, accéder à votre dossier médical, supprimer du web les informations vous concernant ? La Commission nationale informatique et libertés (CNIL) propose des modèles de lettres pour exercer vos droits auprès des organismes détenteurs de vos données.

  • © fotolia.com

    21/05/2019

    Le règlement général sur la protection des données (RGPD) est entré en vigueur le 25 mai 2018. Ce texte législatif marque un tournant dans le droit de regard que vous avez sur vos données personnelles et leur traitement. Qu’est-ce qui change pour vous ? On vous explique tout !

Fermer

Vous souhaitez recevoir gratuitement toutes nos informations utiles et pratiques ?

Abonnez-vous aux lettres d'information Bercy infos !

Je m'abonne
Partagez cet article !