Accueil du portailParticuliers › Impôt sur le revenu : payer en ligne

Impôt sur le revenu : payer en ligne

24/05/2017

En vous connectant à votre espace particulier sur impots.gouv.fr, vous pouvez payer en ligne votre impôt. Ce service est sécurisé et disponible toute l’année. En 2017, tout avis d’impôt supérieur à 2 000 euros doit faire l'objet d'un paiement en ligne ou d'un prélèvement automatique.

©Creative commons

Comment payer en ligne ?

Connectez-vous à votre espace particulier depuis la page d’accueil d’impots.gouv.fr et cliquez sur « Payer en ligne mes impôts », vous retrouverez directement la liste de vos impôts à payer.

Vous pouvez également payer directement à partir de votre numéro d’avis sur impots.gouv.fr (Rubrique Particulier / Payer mes impôts / Je choisis mes modes de paiement / Site du télépaiement). Vous devez alors disposer de votre numéro fiscal et de la référence de l’avis que vous souhaitez payer en ligne. Vous pouvez également payer en ligne via un smartphone ou une tablette.

Lire aussi : Impôt sur le revenu : déclarer avec votre smartphone ou votre tablette

Le paiement en ligne n´est pas un paiement par carte bancaire

Le paiement en ligne n´est pas un paiement par carte bancaire mais une formule très souple de prélèvement. Vous donnez votre ordre de paiement par internet avec l´avantage de n´être prélevé qu´après l´échéance. De plus, vous choisissez : 

  • d´utiliser ou non ce mode de paiement à chaque échéance,
  • le moment où vous donnez votre ordre de paiement,
  • le montant qui sera prélevé.

Lors de chaque paiement en ligne, vous validez directement le mandat de prélèvement sur le site en cochant la case « Je valide le mandat autorisant l'administration fiscale à présenter des ordres de prélèvement sur le compte bancaire ouvert à mon nom. ».

Même si vous payez pour la première fois en ligne, il est inutile d’adresser une autorisation de prélèvement à votre banque.

Vous pouvez payer vos impôts en ligne jusqu’à 5 jours après la date limite de paiement figurant sur votre avis d’impôt et votre compte bancaire est prélevé au moins 10 jours après la date limite de paiement de l’impôt concerné.

Vous êtes informé(e)de la date du prélèvement lors de l’enregistrement de votre ordre de paiement. Il suffit de disposer d’un compte bancaire domicilié en France ou dans les pays de la zone SEPA (les 28 membres de l’Union européenne ainsi que l’Islande, le Liechtenstein, la Norvège, la Suisse et Monaco).

Lire aussi : Impôt sur le revenu : mon espace particulier

Les impôts que l'on peut payer en ligne

  • l’impôt sur le revenu et les prélèvements sociaux associés ;
  • la taxe d’habitation et la contribution à l’audiovisuel public ;
  • les taxes foncières et les taxes annexes ;
  • la taxe d’habitation sur les logements vacants ;
  • la taxe sur les logements vacants ;
  • la taxe de balayage ;
  • la taxe sur les friches commerciales ;
  • l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) si votre patrimoine taxable est supérieur à 1,3 million d'euros et inférieur à 2,57 millions d'euros (vous êtes alors tenu-e de déclarer votre ISF en même temps que vos revenus).

Le service en ligne de paiement des impôts est disponible toute l’année, 7 jours sur 7, 24 h sur 24. Vous recevez systématiquement un accusé de réception pour chaque démarche en ligne. La connexion est sécurisée.

Lire aussi : Abaissement progressif du seuil de paiement dématérialisé

Partagez cet article !

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • © Fotolia.com

    16/11/2017

    La contribution sociale généralisée est une taxe destinée à financer la protection sociale en France. Connaissez-vous son fonctionnement et ses règles d'application?

  • 14/11/2017

    Le projet de loi de finances pour 2018 prévoit une modification des règles d’imposition de la taxe d’habitation en 2018. Les informations données dans l'article sont toujours en vigueur en 2017.

  • 13/11/2017

    Le prélèvement à la source est reporté au 1er janvier 2019. Voici les réponses aux questions les plus fréquentes.

  • © Pixabay.com

    19/10/2017

    La gestion de droits de succession en France dépend de plusieurs variables, de même que son degré d’imposition. Quelles taxes anticiper au moment de l’ouverture de la succession ? Dans quel cas devient-on bénéficiaire d’une succession ?

  • @CC0 Creative Commons

    17/10/2017

    La remise gracieuse de l’impôt consiste à l'octroi par l'administration fiscale, et à titre gracieux, d'une transaction, d'une remise ou d'une modération d’un impôt. Mais comment cela marche concrètement ? Quelles sont les conditions pour en bénéficier ? Comment et à qui adresser votre demande ? Tour d’horizon de la question.

  • 16/10/2017

    Jusqu’à fin 2017, l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) concerne les patrimoines nets taxables supérieurs à 1,3 million d'euros. Pour 2018, le projet de loi de finances prévoit une suppression de l’ISF et la création de l’impôt sur la fortune immobilière (IFI). Explications sur le fonctionnement de l’ISF et sur les changements attendus en 2018, sous réserve de publication des textes législatifs.

Le ministère sur Twitter

Vous êtes un particulier

Fermer

Besoin d’informations fiables et pratiques qui vous concernent ?

Abonnez-vous à la lettre d’information, c’est gratuit.

Partagez cet article !