Accueil du portailParticuliers › CSG : allègement pour les retraités modestes

CSG : allègement pour les retraités modestes

13/01/2017

Depuis le 9 janvier 2017, les retraités aux revenus modestes peuvent être exonérés ou se voir appliquer un taux réduit pour la contribution sociale généralisée (CSG). Cette mesure concerne environ 500 000 foyers.

Quels sont les changements ?

Le seuil de revenu fiscal de référence pour être éligible à l’exonération ou au taux réduit de CSG est revalorisé de 3 %.

Les personnes retraitées seules sont concernées par l’exonération ou le taux réduit ainsi :

  • Exonération de CSG pour les retraités percevant une pension mensuelle inférieure à 1 013 euros ;
  • Taux réduit de 3,8 % pour les retraités percevant une pension mensuelle comprise entre 1 013 euros et 1 286 euros.

Pour les retraités percevant plus de 1 287 euros de pension mensuelle, le taux normal de CSG est appliqué, soit 6,6 %.

Cas pratiques

 

 

 

Texte des infographies :

Exonération totale

  • Fabrice retraité de 68 ans vit seul et perçoit une pension nette mensuelle de 948 euros. En 2017, grâce à la revalorisation des seuils d’assujettissement, aucun prélèvement ne sera retenu sur sa pension. Elle verra ainsi son pouvoir d’achat augmenter de 511 euros, soit 43 euros par mois.
  • Jeanne et André, retraités de 75 et 76 ans, perçoivent des pensions nettes mensuelles de 1 688 euros. En 2017, grâce à la revalorisation des seuils d’assujettissement aux prélèvements sociaux, aucun prélèvement ne sera retenu sur les pensions de ce couple. Il verra ainsi son pouvoir d’achat augmenter de 910 euros, soit 75 euros par mois.

Taux réduit à 3,8 %

  • Adeline, retraitée de 70 ans vit seule. Elle a touché en 2016 une pension nette mensuelle de 1 200 euros. En 2017, grâce à la revalorisation des seuils d’assujettissement aux prélèvements sociaux, elle ne sera prélevée de la CSG qu'à taux réduit de 3,8 % et verra son pouvoir d’achat augmenter de 482 euros, soit 40 euros par mois.
  • Michelle et Victor, 67 ans tous les deux, perçoivent des pensions nettes mensuelles de 1 991 euros. En 2017, grâce à la revalorisation des seuils d’assujettissement aux prélèvements sociaux, ce ménage ne sera prélevé de la CSG qu'à taux réduit de 3,8 % et verra son pouvoir d’achat augmenter de 741 euros, soit 62 euros par mois.

 

 

Partagez cet article !

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • 16/02/2018

    Impôt sur le revenu, taxe d'habitation, taxe foncière... : retrouvez le calendrier de vos principales échéances de septembre à décembre 2018, mois par mois.

  • © Fotolia.com

    15/02/2018

    Vous avez jusqu’au 15 février 2018 pour payer votre 1er acompte provisionnel d'impôt sur le revenu. Cette année, le paiement dématérialisé est obligatoire pour tout montant supérieur à 1 000 euros.

  • ©Creative Commons CC0

    14/02/2018

    La loi de finances pour 2018 modifie nombre de dispositions fiscales. Certaines d'entre elles, à fort impact sur les ménages comme la taxe d'habitation, réforment en profondeur les impôts et les taxes en France. Tour d'horizon des principales nouveautés fiscales pour 2018.

  • 09/02/2018

    Besoin d'améliorer l'isolation de votre logement ? De diminuer votre facture de chauffage ? D'une chaudière plus performante ? Vous pouvez prétendre à des aides pour financer les travaux de rénovation énergétique de votre logement ! Découvrez les aides qui correspondent à vos besoins d’éco-rénovation.

  • ©Fotolia.com

    08/02/2018

    En matière d'impôt sur le revenu, les revenus salariaux sont en principe imposés après une déduction forfaitaire de 10 %. Mais il est possible de choisir de déduire l’ensemble de ses frais professionnels à leur valeur réelle. Les frais liés à votre voiture peuvent être évalués de façon forfaitaire avec le barème kilométrique de l’administration fiscale. Précisions sur le barème 2018 des frais kilométriques.

  • © Fotolia

    06/02/2018

    En 2018, le paiement par prélèvement automatique ou en ligne devient obligatoire pour tout avis d’impôt supérieur à 1 000 euros. Le seuil de paiement obligatoire sera abaissé à 300 euros en 2019. Retour sur ce calendrier et les possibilités de paiement dématérialisé.

Le ministère sur Twitter

Vous êtes un particulier

Fermer

Besoin d’informations fiables et pratiques qui vous concernent ?

Abonnez-vous à la lettre d’information, c’est gratuit.

Partagez cet article !