Accueil du portailParticuliersContrôle technique : changements à partir du 20 mai 2018

Contrôle technique : changements à partir du 20 mai 2018

15/05/2018

Obligatoire, le contrôle technique permet de vérifier que les véhicules en circulation respectent la sécurité des usagers de la route et l’environnement. À partir du 20 mai 2018, le contrôle technique évolue. Quels sont les changements ? Combien coûte un contrôle technique ? Quand faut-il le faire ? Toutes les réponses.

©industrieblick / Stock.Adobe.com

Quels sont les changements au 20 mai 2018 ?

L’arrêté du 2 mars 2017 prévoit des changements dans le contrôle technique des véhicules dont le poids n’excède pas 3,5 tonnes. Ces changements entrent en vigueur le 20 mai 2018 :

  • le nombre de points de contrôle passe de 124 à 132 ;
  • les défauts constatables, appelés « défaillances », sont au nombre de 668 et classés en 3 catégories : défaillance mineure, défaillance majeure et défaillance critique.

Défaillance mineure, majeure et critique

Si lors du contrôle technique, le professionnel constate une défaillance mineure, vous devez alors réparer le défaut constaté mais il n’a pas d’incidence pour la sécurité ou pour l’environnement.

Pour un défaut majeur, vous devez effectuer les réparations dans un délai de 2 mois jour puis réaliser une contre-visite. Dans le cas d'une défaillance critique, la validité du contrôle est limitée au jour du contrôle. Il faudra alors effectuer les réparations dans la journée puis réaliser ensuite une contre-visite.

En cas de contrôle par les forces de l'ordre, si le contrôle technique ou la contre-visite n'a pas été effectué, vous êtes passible d'une amende de 135 €. Les forces de l'ordre peuvent aussi immobiliser votre véhicule.

Lire aussi : Prime à la conversion : comment en bénéficier ?

Quels sont les véhicules concernés par le contrôle technique ?

Les véhicules devant effectuer un contrôle technique sont les véhicules dont le poids est inférieur à 3,5 tonnes, notamment :

  • les voitures particulières ;
  • les véhicules utilitaires ;
  • les camping-cars.

Lire aussi : Véhicules d'occasion : cinq conseils pour acheter tranquille

Quand faut-il effectuer le contrôle technique ?

Le contrôle technique doit être effectué pour la première fois dans les 6 mois avant le 4ème anniversaire de la première mise en circulation du véhicule. Il doit ensuite être réalisé tous les 2 ans.

Lire aussi : Achat d’un véhicule neuf : comment fonctionne le bonus écologique ?

Combien coûte un contrôle technique ?

Le contrôle technique doit être réalisé dans l'un des centres agréés par l'Etat. Les professionnels fixent librement le prix du contrôle technique. Le prix de cette prestation doit être affiché à l’entrée de l’établissement ainsi qu’à l’accueil.

Partagez cet article !

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • 16/11/2018

    Comment savoir que le vendeur est fiable ? Quelle sécurité pour le paiement en ligne ? Changement d’avis : pouvez-vous renvoyer vos produits ? Si vous souhaitez effectuer vos achats en ligne, suivez les conseils de la direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) pour ne pas vous faire arnaquer.

  • © Fotolia.com

    13/11/2018

    Une nouvelle voiture, un déménagement... Comment souscrire ou modifier un contrat d’assurance ? Quelle est sa durée ? Pourrez-vous le résilier ? Tour d’horizon de ce que vous devez savoir pour signer ou modifier votre contrat en toute sérénité.

  • ©Fotolia.com

    09/11/2018

    L’assurance habitation fait partie des assurances indispensables de la vie quotidienne. Elle vous permet d'être indemnisé par votre compagnie d'assurance en cas de sinistre dans votre logement. Zoom sur les caractéristiques de ce type de contrat.

  • © Fotolia.com

    06/11/2018

    Made in France, Fabriqué en France, Conçu en France... Un Français sur 4 est prêt à payer plus cher un produit parce qu'il est français. Mais parmi les différents labels, difficile de s’y retrouver et de comprendre ce qu’ils garantissent. Explications.

  • 21/09/2018

    Vous venez d'acheter un produit et... vous vous apercevez qu'il ne fonctionne pas ou qu'il ne correspond pas à ce qu'on vous a décrit. Comment vous retourner vers le vendeur ? Pensez à faire appliquer la garantie légale de conformité pour vous faire rembourser ou remplacer le produit non-conforme ou défaillant !

  • ©Creative Commons CC0

    17/09/2018

    Les vins font l'objet d'une réglementation très stricte permettant d'assurer la traçabilité des produits. Les étiquettes sont une source d'informations précieuse pour le consommateur. Décryptage.

Le ministère sur Twitter

Fermer

Vous souhaitez recevoir gratuitement toutes nos informations utiles et pratiques ?

Abonnez-vous aux lettres d'information Bercy infos !

Je m'abonne
Partagez cet article !