Accueil du portailParticuliersContrôle technique : changements à partir du 20 mai 2018

Contrôle technique : changements à partir du 20 mai 2018

15/05/2018

Obligatoire, le contrôle technique permet de vérifier que les véhicules en circulation respectent la sécurité des usagers de la route et l’environnement. À partir du 20 mai 2018, le contrôle technique évolue. Quels sont les changements ? Combien coûte un contrôle technique ? Quand faut-il le faire ? Toutes les réponses.

©industrieblick / Stock.Adobe.com

Quels sont les changements au 20 mai 2018 ?

L’arrêté du 2 mars 2017 prévoit des changements dans le contrôle technique des véhicules dont le poids n’excède pas 3,5 tonnes. Ces changements entrent en vigueur le 20 mai 2018 :

  • le nombre de points de contrôle passe de 124 à 132 ;
  • les défauts constatables, appelés « défaillances », sont au nombre de 668 et classés en 3 catégories : défaillance mineure, défaillance majeure et défaillance critique.

Défaillance mineure, majeure et critique

Si lors du contrôle technique, le professionnel constate une défaillance mineure, vous devez alors réparer le défaut constaté mais il n’a pas d’incidence pour la sécurité ou pour l’environnement.

Pour un défaut majeur, vous devez effectuer les réparations dans un délai de 2 mois jour puis réaliser une contre-visite. Dans le cas d'une défaillance critique, la validité du contrôle est limitée au jour du contrôle. Il faudra alors effectuer les réparations dans la journée puis réaliser ensuite une contre-visite.

En cas de contrôle par les forces de l'ordre, si le contrôle technique ou la contre-visite n'a pas été effectué, vous êtes passible d'une amende de 135 €. Les forces de l'ordre peuvent aussi immobiliser votre véhicule.

Lire aussi : Prime à la conversion : comment en bénéficier ?

Quels sont les véhicules concernés par le contrôle technique ?

Les véhicules devant effectuer un contrôle technique sont les véhicules dont le poids est inférieur à 3,5 tonnes, notamment :

  • les voitures particulières ;
  • les véhicules utilitaires ;
  • les camping-cars.

Lire aussi : Véhicules d'occasion : cinq conseils pour acheter tranquille

Quand faut-il effectuer le contrôle technique ?

Le contrôle technique doit être effectué pour la première fois dans les 6 mois avant le 4ème anniversaire de la première mise en circulation du véhicule. Il doit ensuite être réalisé tous les 2 ans.

Lire aussi : Achat d’un véhicule neuf : comment fonctionne le bonus écologique ?

Combien coûte un contrôle technique ?

Le contrôle technique doit être réalisé dans l'un des centres agréés par l'Etat. Les professionnels fixent librement le prix du contrôle technique. Le prix de cette prestation doit être affiché à l’entrée de l’établissement ainsi qu’à l’accueil.

Partagez cet article !

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • ©Creative Commons CC0

    31/08/2018

    Les arnaques concernant les offres bancaires telles qu’une offre de crédit, ou le dépôt d’argent sur un livret d’épargne, peuvent être très élaborées, et il est facile de tomber dans le piège, restez donc vigilants ! Tous nos conseils.

  • 28/08/2018

    Vous êtes étudiant et allez bientôt emménager dans votre nouvel appartement ? Savez-vous quels sont vos droits ? Soyez attentif et suivez tous nos conseils avant de signer le contrat de location.

  • ©BercyPhoto G.Gree

    24/08/2018

    C’est la rentrée, et vous souhaitez vous inscrire à une salle de sport ? Tour d’horizon des points sur lesquels rester vigilant pour bien choisir sa salle de sport.

  • © Creative Commons CC0

    10/08/2018

    Pour voyager en toute sérénité, la direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF) vous informe sur vos droits concernant les voyages et les locations à travers ses fiches pratiques.

  • ©Minerva Studio / Stock.Adobe.com

    02/08/2018

    Au supermarché, sur les étals, savez-vous quelles sont les règles pour définir la provenance des produits alimentaires que vous achetez ? Toutes les explications.

  • ©Deyan Georgiev - stock.adobe.com

    30/07/2018

    Selon l’observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR), 700 000 personnes rouleraient sans assurance, en France. Vous faites partie de ces personnes ? Connaissez-vous les risques financiers et judiciaires que vous encourez ?

Le ministère sur Twitter

Fermer

Vous souhaitez recevoir gratuitement toutes nos informations utiles et pratiques ?

Abonnez-vous aux lettres d'information Bercy infos !

Je m'abonne
Partagez cet article !