Accueil du portailParticuliersBloctel : comment faire une réclamation si le démarchage téléphonique persiste après inscription ?

Bloctel : comment faire une réclamation si le démarchage téléphonique persiste après inscription ?

Vous êtes inscrit sur la liste Bloctel et vous continuez de recevoir des appels de démarchage téléphonique ? Vous pouvez déposer une réclamation auprès d'Opposetel, la société gestionnaire de Bloctel. Votre réclamation sera vérifiée et adressée à la DGCCRF. Comment faire cette réclamation ?

© Bloctel

Depuis son lancement le 1er juin 2016, de nombreux particuliers ont inscrit leurs numéros de téléphone sur la liste Bloctel d'opposition au démarchage téléphonique. Cette liste est gérée par la société Opposetel par délégation de service public. Elle permet d’interdire aux professionnels d’appeler les personnes inscrites sous peine d’amende.

Cependant, bien qu’ayant adhéré au dispositif Bloctel, certains particuliers continuent de recevoir des appels de prospection non souhaités de la part de certaines entreprises qui ne respectent pas leurs obligations. Il est alors possible de déposer une réclamation auprès d’Opposetel.

Si celle-ci est recevable, Opposetel la transmettra aux services concernés de la direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) qui recherche et sanctionne les entreprises en infraction.

Pacitel, Bloctel, Opposetel : quelle est la différence ?

La liste d’opposition Bloctel est un dispositif légal qui permet d’encadrer l’activité de pratiques parfois abusives. Par arrêté du 25 février 2016, l'organisme chargé de l’exécution de la mise en place du service Bloctel est la société Opposetel.

Le service Pacitel - fermé depuis le 1er janvier 2016 - a permis d’encadrer le démarchage téléphonique responsable et respectueux du consommateur. Cependant, seules les entreprises désireuses d’y adhérer consultaient la liste d’opposition.

Lire aussi : Comment se protéger du démarchage abusif ? | Bloctel : comment fonctionne la liste d'opposition au démarchage téléphonique ?

 

Les informations indispensables au dépôt d’une réclamation auprès d’Opposetel

Sur le site bloctel.gouv.fr, dans son espace personnel, il est nécessaire de remplir un formulaire de réclamation en indiquant certaines informations indispensables au traitement de la réclamation :

  • la date de l’appel,
  • la plage horaire de l’appel,
  • le numéro de ligne concerné,
  • le numéro de l’appelant,
  • le secteur d’activité de l’appelant.

Il peut être aussi nécessaire de compléter avec :

  • le nom de la société appelante,
  • son secteur d’activité,
  • l'objet de l'appel et toute autre précision utile.

Sans ces informations, la réclamation ne pourra être transmise à la DGCCRF. Elle sera néanmoins enregistrée dans les bases Bloctel en tant que signalement et pourra contribuer à améliorer le service.

Les conditions pour que la réclamation sur Bloctel soit recevable

  • La réclamation doit concerner uniquement du démarchage par appel téléphonique. Pour une réclamation concernant un SMS, la transférer au 33 700.
  • La réclamation doit concerner un numéro inscrit sur le service Bloctel depuis au moins 30 jours au moment de l’appel.
  • La réclamation doit concerner le(s) numéro(s) dont vous êtes titulaire, celui de votre conjoint, concubin, pacsé ou de vos enfants. S’agissant des ascendants, cela est possible avec leur accord exprès et écrit.
  • Le dispositif ne concerne que les numéros de consommateurs, ce qui exclut les numéros professionnels.

Lire aussi : Bloctel : professionnels, comment respecter la réglementation contre le démarchage téléphonique non souhaité ?

 

Ma réclamation auprès d’Opposetel ne sera pas prise en compte si :

  • je suis client de la société qui m’a appelé (opérateur téléphonique, banque, assurance, ...) ;
  • j’ai volontairement laissé mon numéro de téléphone à la société qui a appelé ;
  • j’ai communiqué mon numéro de téléphone à une entreprise ou un service pour recevoir des devis comparatifs ;
  • l’appel concernait la fourniture de journaux, de périodiques ou magazines ;
  • l’appel émanait d’un institut de sondage ou d’une association à but non lucratif.
     

Une intensification des contrôles de la DGCCRF

La direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) a mis en œuvre un plan de contrôles systématiques des numéros les plus signalés dans le cadre du démarchage téléphonique non désiré. Sur le fondement des plaintes des consommateurs, des enquêtes ont été menées et ont débouché pour certaines sur des sanctions administratives. De nouveaux contrôles sont en cours.

Les sanctions pour les professionnels qui démarchent des personnes inscrites sur la liste Bloctel peuvent aller jusqu’à 15 000 €  pour une personne physique et 75 000 € pour une personne morale.

 Lire aussi : Entreprises, quelles sont vos obligations concernant les données personnelles ?

 

Article publié initialement le 10/06/2017

Bloctel.gouv.fr

Pour s'inscrire sur la liste d'opposition au démarchage téléphonique bloctel.gouv.fr 

Service Bloctel

Fiche pratique Bloctel : comment déposer une réclamation?[PDF; 134 Ko]

Partagez cet article !

Des infos 100% utiles et 100% fiables sur la fiscalité, les aides, la consommation, vos obligations, le numérique… pour vous aider au quotidien. En savoir plus sur Bercy infos.

Pour être averti chaque semaine des dernières infos, abonnez-vous aux lettres d’information Bercy infos.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • ©Fotolia.com

    13/03/2019

    Vous avez un litige avec une entreprise et vous ne savez pas à qui vous adresser ? Retrouvez ici une sélection de liens pratiques pour vous aider à trouver une solution amiable ou structurer votre action en justice.

  • © Pixabay

    21/02/2019

    Les frais d'itinérance ou « roaming », autrefois facturés aux utilisateurs de téléphones mobiles quand ils voyagaient en Europe, n'existent plus depuis 2017. Ainsi, un Français en déplacement dans un autre pays membre de l'Espace Économique Européen et qui utilise son téléphone mobile, se voit appliquer les tarifs de son opérateur français. Mais que dit précisément la réglementation ? Existe-t-il des exceptions ? Quid des tarifs en dehors de l'Europe ? Nos réponses.

  • 21/02/2019

    Afin de permettre aux usagers de connaître le service rendu par les différents opérateurs de téléphonie, l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) met en ligne des cartes de France des couvertures voix, SMS, 3G et 4G pour chacun des opérateurs. En savoir plus sur ce service.

  • © Phovoir.fr
    04/02/2019

    Afin de protéger les consommateurs, la DGCCRF procède chaque année à des contrôles dans les départements de montagne dans le cadre d’un dispositif appelé « Opération neige ». Elle traque notamment les pratiques abusives de certains professionnels du secteur et sensibilise les consommateurs sur leurs droits et recours. Vous pouvez bénéficier d’un dédommagement si vous n’avez pas pu utiliser votre forfait de ski dans certaines conditions.

  • © Getty Images

    27/12/2018

    Les numéros commençant par 08 qui permettent d'accéder à un service, par exemple contacter sa banque, sa caisse d'allocations familiales ou encore les appels des numéros des services à valeur ajoutée (SVA) peuvent être soit payants, soit gratuits. Rappel des tarifications applicables à ces numéros.

  • ©Airbus Group

    17/12/2018

    Le surbooking, ou surréservation, est une pratique des compagnies aériennes qui consiste à vendre plus de billets que de places disponibles. Vous partez en vacances en avion ? Vous pourriez être concerné par cette pratique et vous voir refuser l’embarquement. Dans ce cas, quels sont vos droits ?

Fermer

Vous souhaitez recevoir gratuitement toutes nos informations utiles et pratiques ?

Abonnez-vous aux lettres d'information Bercy infos !

Je m'abonne
Partagez cet article !