Trier les résultats par
Afficher les extraits

Baromètre santé 2010

Organisation et financement

Maître d’œuvre ; INPES

Responsable ; INPES

Financement et collaboration ; INPES

Objectifs

Depuis le début des années 1990, L’institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES) mène, en partenariat avec de nombreux acteurs de santé, une série d’enquêtes appelées Baromètre santé, qui abordent les différents comportements et attitudes de santé des français. Ces enquêtes sont des sondages aléatoires à deux degrés (ménage puis individu) réalisés à l’aide du système d’interview par téléphone assistée par ordinateur (ITAO). Le terrain de l’enquête 2010, confié à l’institut GFK-ISL, s’est déroulé du 22 octobre 2009 au 3 juillet 2010. Les numéros de téléphone sont générés aléatoirement à partir des racines en 01 … 05 (numéro géographique), ce qui permet d’interroger les ménages en liste rouge.

Pour être éligible, un ménage doit comporter au moins une personne de la tranche d’âge considérée (15 à 85 ans dans le cadre du Baromètre santé 2010) et parlant le français. À l’intérieur du foyer, l’individu est sélectionné aléatoirement au sein des membres éligibles du ménage.

Méthodologie

Périodicité ; Quinquennale (premier baromètre santé créé en 1992 par le CFES [Comité français d’éducation pour la santé]).

Dates d'observation ; Terrain réalisé du 22 octobre 2009 au 3 juillet 2010.

Approche ; Quantitative

Unité statistique ; L’individu

Champ d'observation ; 15 à 85 ans (dans le cadre du baromètre santé 2010).

Méthode d'échantillonnage ; Sondage aléatoire à deux degrés (ménage puis individu).

Durée d'observation ; 9 mois

Biais de couverture de la source par rapport au champ d'observation ; Pour faire face à l’abandon du téléphone filaire au profit du mobile par une partie de la population présentant des caractéristiques particulières en termes de comportements de santé, un échantillon de 2 944 individus issus de ménages joignables uniquement sur téléphone mobile a été interrogé en plus des 23 605 individus possédant une ligne fixe avec un numéro géographique à leur domicile. En outre, 1 104 individus disposant d’une ligne fixe mais uniquement joignables par un numéro en 08 ou 09 ont été interrogés à partir de leur mobile, ce qui a permis d’améliorer la représentativité de l’échantillon.

Champ géographique ; Territoire national

Découpage géographique possible ; Région

Champ du jeu, Définition ; Depuis vingt ans, ces enquêtes déclaratives répétées alimentent une base de données qui permet d’établir un état des lieux, des perceptions, attitudes et comportements des personnes résidant en France. Ce dispositif d’enquête permet une surveillance conjointe de la perception des risques et des comportements de santé et sa répétition rend possible le suivi de leurs évolutions dans le temps.

Afin de limiter la durée du questionnement pour les individus les moins concernés, un filtre a été appliqué. Il consistait en une première question générale sur la fréquence du jeu et les sommes engagées au cours de l’année passée. Dès lors, seuls les « joueurs actifs », c’est-à-dire les personnes ayant joué de manière répétée au cours des douze derniers mois (52 fois ou plus) ou ayant mis en jeu des sommes conséquentes (500 euros ou plus) étaient invités à répondre aux autres questions du module jeu ;

  • Prévalence du jeu en population générale
  • Prévalence du jeu au cours des 12 derniers mois
  • Prévalence du jeu au cours des 30 derniers jours
  • Prévalence déclinée par type de jeu, par genre, par sexe, par âges, par catégories socioprofessionnelles, par niveau d’éducation
  • Prévalence du jeu excessif et problématique
  • Étude globale du niveau des dépenses
  • Étude des niveaux de dépense par type de jeu
  • Étude de la fréquence de jeu
  • Age à l’expérimentation
  • Présence de comorbidités (consommation de tabac, d’alcool, cannabis et autres produits psycho-actifs).

Nombre d'unités statistiques observées ; 27 653 individus âgés de 15 à 85 ans.

Taux de couverture ; Enquête représentative de la population française.

Type de recueil de données ; Données recueillies auprès d’un échantillon de 27 653 individus âgés de 15 à 85 ans via entretien téléphonique réalisé à l’aide du système d’interview par téléphone assistée par ordinateur entre le 22 octobre 2009 et le 3 juillet 2010.

Données recueillies ;

  • Variable socio-démographique
  • Montant des mises de jeu
  • Age à l’initiation
  • Consommation de tabac
  • Consommation d’alcool
  • Consommation de substances psycho-actives

Qualité et fiabilité des données ; Les données ont été pondérées par le nombre d’individus éligibles et de lignes téléphoniques au sein du ménage (afin de calculer la probabilité d’inclusion de chaque individu, notamment pour compenser le fait qu’un individu d’un ménage nombreux a moins de chance d’être tiré au sort), et calées sur les données de référence nationales de l’INSEE les plus récentes au moment de la préparation de la base de données du Baromètre santé 2010, à savoir celles de l’enquête Emploi 2008.

Délai de diffusion des résultats ; N + 2.

Principal mode de diffusion des résultats ; Publication sous forme de rapport et de 4 pages.

Bibliographie

Les niveaux et pratiques des jeux d’argent et de hasard en France en 2010, Tendances N° 77, septembre 2011, OFDT.

Observations

Les connaissances tirées des Baromètres santé ont été conçues pour servir à l’ensemble des acteurs concernés par la prévention, l’éducation pour la santé et la promotion de la santé (professionnels de santé, travailleurs sociaux, chercheurs, intervenants, enseignants…), ainsi que par les décideurs politiques. Ils disposent ainsi d’éléments scientifiques (indicateurs quantifiés) pour communiquer sur les grandes questions de santé et engager des actions sur la foi de faits validés par la communauté scientifique. Ces enquêtes servent notamment à l’élaboration des campagnes de communication et à l’évaluation des politiques publiques. Elles permettent de mieux comprendre les attentes de la population et des professionnels et constituent donc le préalable indispensable à la définition et la mise en place d’actions de prévention et d'éducation pour la santé cohérentes, efficaces et mieux ciblées sur des types de populations ou dans certaines régions.

Synthèse des derniers résultats

Près d’une personne sur deux (47,8 %) âgée de 18 à 75 ans déclare avoir joué de l’argent au cours des 12 derniers mois. Une grande majorité des personnes qui jouent le font assez occasionnellement et n’investissent que d’assez petites sommes d’argent. En effet, seul un peu plus d’un joueur sur cinq (soit 10,9 % de la population générale) joue régulièrement dans l’année (52 fois ou plus) et un peu moins d’un sur dix (soit 4,7 % de la population générale) déclare dépenser dans l’année plus de 500 euros.

Les joueurs actifs, c’est-à-dire ayant joué au moins 52 fois et/ou dépensé au moins 500 euros au cours des douze derniers mois, représentent 12,2% de la population générale (15,6 % des hommes et 8,8 % des femmes).

Partager la page