Accueil du portailCessation d'activité d'une micro-entreprise, mode d'emploi

Cessation d'activité d'une micro-entreprise, mode d'emploi

La création du statut de la micro-entreprise a permis de faciliter les démarches de création mais également de cessation d’activité pour les entrepreneurs. Découvrez les étapes pour effectuer votre déclaration de cessation d'activité.

© Creative Commons CC0

Pour cesser votre activité de micro-entrepreneur, vous avez 2 démarches à effectuer : la déclaration officielle de cessation d’activité et la déclaration à date de votre chiffre d’affaires.

La déclaration officielle de cessation d’activité de votre micro-entreprise

Vous devez déclarer votre cessation d’activité auprès du centre de formalités des entreprises (CFE) dont vous dépendez. Pour cela, vous disposez de 2 options : déclarer votre cessation d'activité en ligne ou par courrier.

1ère option : déclarer votre cessation d’activité en ligne

Il est possible de déclarer une cessation d’activité en ligne via le site Guichet Entreprises. Vous devez effectuer votre demande de radiation au maximum dans le mois suivant la cessation de votre activité. Attention, ce service ne s’adresse qu’à des personnes physiques ayant opté pour le statut micro-entrepreneur.

Si vous réalisez une déclaration de cessation d’activité, celle-ci sera définitive. Si vous souhaitez suspendre temporairement votre activité, vous devrez réaliser une cessation temporaire d’activité. L’interruption d’activité sera réglementée en durée selon la nature de votre activité.

2e option : déclarer votre cessation d’activité par courrier

Pour déclarer votre cessation d’activité par courrier, vous devez envoyer votre demande par courrier au CFE compétent. Selon la nature d’activité, vous devrez avoir recours au formulaire de radiation correspondant :

Lire aussi : Tout savoir sur la micro-entreprise

La déclaration de chiffre d’affaires de votre micro-entreprise

Afin de clôturer votre activité, vous devez déclarer votre chiffre d’affaires pour l’exercice en cours même si celui-ci est nul. Vous devez également payer vos cotisations sociales. Les règles s’appliquant pour les modalités de règlement de l’impôt sont celles liées au régime fiscal pour lequel vous avez opté au moment de la création de votre micro-entreprise :

Concernant la contribution foncière des entreprises (CFE), vous n’y êtes pas soumis sur les mois ultérieurs à votre cessation d’activité. Vous serez ainsi en droit de solliciter un dégrèvement de la part du service des impôts des entreprises (SIE) concernant l’année de cessation d’activité.

Lire aussi : La cessation temporaire d'activité pour les micro-entreprises, comment ça marche ?

Partagez cet article !

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • © Fotolia.com

    22/08/2019 - 16:29

    Les entreprises entretenant des relations commerciales avec des partenaires européens doivent disposer d’un numéro de TVA intracommunautaire. De quoi s’agit-il ? Comment l’obtenir ?

  • 22/08/2019 - 12:43

    Le RGPD oblige les entreprises qui utilisent les données personnelles des internautes à leur fournir un certain nombre d'informations. Dans quelles situations avez-vous l'obligation de les informer ? Quelles informations devez-vous leur donner ? Le tour de la question.

  • ©BercyPhoto DH.Simon

    21/08/2019 - 11:02

    Les entreprises qui s’implantent en zones d’aides à finalité régionale (zones AFR) peuvent bénéficier, sous certaines conditions, d’exonérations d’impôts. Retour sur le dispositif.

  • © Fotolia.com

    09/08/2019 - 17:11

    Gobelets, sacs, touillettes, cotons-tiges, pailles...Chaque année, les pays de l'Union européenne produisent près de 25 millions de tonnes de déchets en plastique. Pour interdire la production et la consommation de ces matières plastiques polluantes pour l'environnement et qui mettent des dizaines d'années à disparaître, plusieurs textes ont été votés ces dernières années aux niveaux français et européens. On fait le point sur la mise en oeuvre des différentes interdictions.  

  • ©axe_olga / Stock.Adobe.com

    09/08/2019 - 10:45

    L'immatriculation d'une entreprise entraîne obligatoirement l'attribution de numéros dits « SIREN » et « SIRET ». À quoi servent-ils ? Comment les obtenir ?

  • 31/07/2019 - 18:13

    Vous créez une entreprise ? Votre entreprise s’agrandit ? Vous changez d’activité principale ? En tant qu’entrepreneur, vous pouvez être amené à déterminer la convention collective qui s’applique ou non à votre activité. Quelques conseils pour éviter de vous tromper.

Partagez cet article !