Accueil du portailArchives › Retour sur le séminaire sur l'architecture financière internationale "De Nankin à Paris", du 31 mars

Retour sur le séminaire sur l'architecture financière internationale "De Nankin à Paris", du 31 mars - 31/03/2016

Les représentants de 36 pays et de nombreux universitaires participent à ce séminaire, qui vise à renforcer l'architecture financière internationale. Le discours d'ouverture et la conférence de presse, qui clôture la journée, sont retransmis en direct.

 

 

 

 

© Bercy Photo

 

Connaissance des flux financiers, conditions de circulation des capitaux, renforcement des mécanismes de soutien aux pays en crise : autant de thèmes au programme du séminaire « De Nankin à Paris », sur l'architecture financière internationale, qui a lieu jeudi 31 mars aux ministères économiques et financiers (Bercy, Paris 12e). A l'invitation de Michel Sapin, ministre des Finances et des Comptes publics, François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France, et Zhou Xiaochuan, gouverneur de la People's Bank of China, 36 pays - du G20 et hors G20 - seront représentés, notamment par leur ministre des finances ou leur gouverneur de banque centrale. Se joindront également à l'événement Christine Lagarde, directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Angel Gurria, secrétaire général de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), ainsi que de nombreux universitaires et personnalités.

Une priorité pour la Chine et la France

Ce séminaire doit permettre une discussion ouverte et l'appropriation des enjeux clés par l'ensemble des décideurs, pour une architecture financière internationale plus stable et robuste. Il s'agit là d'une des principales priorités de la présidence chinoise du G20 en 2016, à laquelle la France contribue, en tant que co-présidente du groupe de travail au G20 sur le sujet.

 

« Nous avons progressé depuis 2008 dans la connaissance des flux de capitaux et dans les instruments et la doctrine pour faire face à des mouvements financiers brutaux. Mais le travail qui nous reste pour améliorer le fonctionnement du système financier international ne doit pas être sous-estimé.
Nous devons par ailleurs continuer à réfléchir à ce que signifie le mouvement vers un monde monétaire plus multipolaire, et à ce que cela implique comme action pour les décideurs économiques que nous sommes.
Ce qui est en jeu c’est la capacité d’assurer un financement porteur de croissance, et d’éviter les excès de flux qui deviennent par leur excès de volatilité déstabilisants. »

Michel Sapin, le 31 mars 2016

 

En images

Discours d'ouverture et conférence de presse

Voir le discours en version anglaise - Voir la conférence de presse en version anglaise

 

 

Lire aussi

De Nankin à Paris : Séminaire de haut niveau sur l’architecture financière internationale, le 31 mars [Direction générale du Trésor] - 30/03/2016

Retour sur la visite de Michel Sapin en Chine - 29/02/2016

 

Publié initialement le 30/03/2016

Modifié le 31/03/2016

Presse

 

 

Partagez cet article !