Michel Sapin et Martine Pinville au 36e Congrès des Scop à Strasbourg

Le ministre de l’Économie et des Finances Michel Sapin et la Secrétaire d’État chargée du Commerce, de l’Artisanat, de la Consommation et de l’Économie sociale et solidaire Martine Pinville se sont rendus le 21 octobre au 36e Congrès des Scop et des Scic à Strasbourg. Une journée également ponctuée de visite de sociétés coopératives et placée sous le signe de l’économie sociale et solidaire (ESS).

 

Martine Pinville et Michel Sapin aux côtés du maire de Strasbourg Roland Ries, à la coopérative Scoprobat.
©Candice Imbert - Scoprobat

 

 

Des solutions innovantes pour l’activité et l’emploi

Projet KaléidosCOOP

A Strasbourg où se tenait le 36e Congrès des Sociétés coopératives et participatives (Scop) et des Sociétés coopératives d'intérêt collectif (Scic), Michel Sapin et Martine Pinville se sont d'abord rendus dans les anciens bâtiments de la COOP, qui accueillera en 2019 un projet baptisé KaléidosCOOP. Réunissant 15 partenaires français et allemand autour de projets innovants, KaléidosCOOP répondra à des besoins spécifiques du territoire : dynamisation de l’emploi transfrontalier, valorisation et soutien à l’ESS, développement de l’accompagnement à la création d’entreprise, etc. Autant de solutions innovantes pour l’activité et l’emploi de ce territoire.

Scoprobat entreprise d’insertion

Aux côtés du maire de Strasbourg Roland Ries, la visite s’est poursuivie chez Scoprobat, dont l’activité de propreté et services associés est exercée sur le territoire de l’Eurométropole de Strasbourg. L'année 2015 a par ailleurs été marquée par l’aboutissement du projet immobilier de restructuration globale du bâtiment de cette Scop conventionnée entreprise d’insertion afin de mieux répondre aux besoins du personnel.

Luthier labellisé entreprise de patrimoine vivant

Enfin, après une courte visite chez un luthier labellisé EPV (entreprise de patrimoine vivant, véritable pépite du tissu économique local et signe de l’excellence du savoir-faire artisanal français), Michel Sapin et Martine Pinville se sont rendus à la clôture du 36e Congrès des Scop et des Scic.

Un plaidoyer en faveur des Scop

L’occasion pour le ministre de l’Économie et des Finances de saluer le bilan positif des Scop, et de réitérer le souhait du Gouvernement que davantage de ces structures utilisent le cadre favorable qui a été mis en place, notamment depuis le vote de la loi du 31 juillet 2014 relative à l’économie sociale et solidaire qui a permis d’actualiser leur définition et leur statut issus d’une législation de 1947 et d’introduire de nouveaux dispositifs afin de diversifier le recours aux coopératives.

« Aujourd’hui, la diversité du paysage des coopératives n’a pas encore été intégrée par tous les acteurs économiques. Pourtant, les entreprises coopératives ont des productions très diverses, sont, pour certaines, à la pointe de la technologie dans leur domaine d’activité et oscillent entre des entreprises de petite taille et des groupes à renommée internationale. Il est nécessaire de faire découvrir cette diversité et de développer encore les coopératives dans notre pays. »

Michel Sapin

Lire aussi

La loi Économie sociale et solidaire

 

Congrès de Strasbourg

Site du congrès des Scop et des Scic

#KaleidosCOOP Les grandes entreprises accompagnent les plus petites : une collaboration efficace qui contribue au dynamisme de l'#ESS ! pic.twitter.com/mJCsldgF93

— Michel Sapin (@MichelSapin) 21 octobre 2016

Les entreprises labellisées #EPV sont la preuve vivante de l'excellence industrielle et artisanale française #Strasbourg pic.twitter.com/xjiZOX4UVa

— Michel Sapin (@MichelSapin) 21 octobre 2016

Bel exemple de #SCOP avec Scoprobat : un service de qualité, soucieux du développement durable, le tout avec une approche humaniste #ESS pic.twitter.com/dLO6ykjesu

— Martine Pinville (@MartinePinville) 21 octobre 2016

Partager la page