Accueil du portailArchives › Michel Sapin a rencontré ses homologues allemand et polonais, à Berlin

Michel Sapin a rencontré ses homologues allemand et polonais, à Berlin - 19/01/2016

Lors de cette nouvelle réunion entre les ministères des Finances de France, d'Allemagne et de Pologne, Michel Sapin a appelé à des actions concrètes dans la lutte contre le financement du terrorisme et souligné la volonté de la France de trouver un accord équilibré autour du référendum britannique.

 

Michel Sapin avec Wolfgang Schäuble, ministre allemand des Finances, et Pawel Szalamacha, ministre des Finances de Pologne, à Berlin, le 19 janvier 2016 © Ministère fédéral allemand des Finances

 

La lutte contre le financement du terrorisme et l'avenir de l'Union européenne (UE) étaient au centre de la rencontre entre Michel Sapin, ministre des Finances et des Comptes publics, Wolfgang Schäuble, ministre allemand des Finances et Pawel Szalamacha, ministre polonais des Finances, le 19 janvier à Berlin (Allemagne). Une réunion en format « triangle de Weimar » (voir ci-dessous), qui intervient six mois après la dernière rencontre de ce type entre les ministres des Finances.

Des mesures rapides contre le financement du terrorisme

Au cours de cette réunion tripartite, Michel Sapin a plaidé pour des actions décisives et concrètes de l'UE, afin de renforcer davantage son dispositif de lutte contre le financement du terrorisme. Parmi les mesures préconisées :

  • le gel des avoirs des citoyens européens recencés comme combattants terroristes ;
  • le renforcement et l'harmonisation des prérogatives des cellules de renseignements financiers ;
  • le renforcement du contrôle des instruments de paiements non bancaires (cartes prépayées, monnaies virtuelles...) ;
  • la lutte contre le commerce illicite de biens culturels ;
  • la mise en place au plan européen d'un programme de surveillance du financement du terrorisme (« terrorism finance tracking program »), pour exploiter les données de transferts de fonds internationaux.

Plusieurs Etats membres ont d'ores et déjà affiché leur soutien aux propositions françaises, détaillées à l'occasion des derniers conseils Ecofin. Pour le ministre, la Commission européenne doit désormais présenter des propositions, une organisation et un calendrier des travaux, face à une menace sans précédent.

Le référendum britannique au cœur des discussions

Michel Sapin a souligné que le contexte actuel illustrait le besoin d'Europe. Loin de déposséder les Etats de leur souveraineté, l'UE permet d'organiser les relations entre les Etats et de faire face à des enjeux communs. Au sujet du référendum sur le maintien du Royaume-Uni dans l'UE, le ministre a rappelé que la France était favorable à un accord, dès le Conseil européen de février si possible. Mais un accord équilibré, qui respecte les principes fondamentaux de l'UE, sans réviser les traités. De même, la zone euro doit être transparente et éviter tout impact budgétaire de ses décisions sur les pays non membres.
 

Qu'est-ce que le triangle de Weimar ?

Créé en 1991, le triangle de Weimar réunit la France, l'Allemagne et la Pologne, à l'époque aux niveau de leurs ministres des Affaires étrangères. Objectif : consolider la réconciliation entre l'Allemagne et la Pologne, après la réunification allemande.
Une première rencontre informelle entre chefs d'Etat et de gouverment a lieu en 1993. Depuis, ce dispositif s'est étoffé, avec pour vocation de bâtir un pont permanent entre anciens et nouveaux Etats-membres de l'Union européenne et faire converger les positions des trois pays.

 

Lire aussi

Michel Sapin à Bruxelles : bloquer rapidement le financement du terrorisme en Europe - 15/01/2016

Lutte contre le financement du terrorisme : Michel Sapin au Conseil de sécurité de l'ONU, à New York - 18/12/2015

Aller plus loin

Retrouvez toutes les informations concernant l'action de la France dans la lutte contre le financement du terrorisme ici :
www.economie.gouv.fr/lutte-contre-financement-terrorisme

 

 

 

 

Partagez cet article !