Travail illégal et fraude, des épiceries et coiffeurs-barbiers sous surveillance en Eure-et-Loir

Dans le cadre de la lutte contre la fraude et le travail illégal, la préfecture d'Eure-et-Loir a mis sur pied avec le Parquet de Chartres une opération de contrôle des épiceries.

En cette période de fin d’année et de festivités, les commerces de bouche tournent à plein. Certains pourraient être tentés d’être en délicatesse avec la législation en vigueur.

Dans le cadre de la lutte contre la fraude et le travail illégal en Eure-et-Loir des contrôles du comité opérationnel départemental anti-fraude (CODAF) ont ainsi été organisés jeudi 21 décembre 2023.

Epiceries et coiffeurs-barbiers de Chartres, Lucé, Nogent-le-Rotrou, La Loupe

Une opération de contrôle a été diligentée visant des épiceries sur les communes de Chartres et Lucé ainsi que des coiffeurs-barbiers sur les communes de Nogent-le-Rotrou et La Loupe.

Cette opération a été menée en coordination avec le parquet, les forces de sécurité intérieure, les douanes, les finances publiques et l’URSSAF.

Des fermetures administratives

Elle s’est déroulée sur la journée du jeudi 21 décembre. Plusieurs établissements étaient en infraction, et des procédures de fermeture administrative seront engagées.

Le Préfet d’Eure-et-Loir compte intensifier la lutte contre l’emploi de travailleurs non déclarés, en particulier ceux dépourvus de titres de séjour valides, et condamne l’exploitation de personnes en situation de précarité.

Le travail illégal provoque un triple préjudice à l’ordre public social et économique : aux salariés dont les droits ne sont pas respectés, aux entreprises qui respectent la loi et sont victimes d’une concurrence déloyale ainsi qu’à la collectivité qui est privée des cotisations sociales et des impôts qui lui sont dus.

Hervé Jonathan, Préfet d'Eure-et-Loir

Le Préfet d’Eure-et-Loir appelle à une « vigilance accrue », soulignant que la lutte contre l’emploi de travailleurs non déclarés et l’exploitation de personnes en situation de précarité est « une responsabilité partagée ».

https://actu.fr/faits-divers/travail-illegal-et-fraude-des-epiceries-et-coiffeurs-barbiers-sous-surveillance-en-eure-et-loir_60497503.html