Le comité de lutte contre les fraudes du Puy-de-Dôme a ciblé la restauration, le bâtiment et les supérettes

Tout au long de l'année 2023 dans le Puy-de-Dôme, le comité opérationnel départemental anti-fraude (Codaf) a poursuivi ses actions contre le travail illégal, les fraudes aux prestations sociales et les fraudes fiscales et douanières.

Voilà un sujet qui préoccupe fortement les Français. Selon un sondage publié en octobre dernier, 82 % d'entre eux estiment que les pouvoirs publics ne luttent pas suffisamment contre la fraude fiscale tandis que 78 % estiment que les pouvoirs publics ne luttent pas suffisamment contre la fraude sociale (sondage ELABE pour Les Echos et l'Institut Montaigne).

Dans le Puy-de-Dôme, ces luttes sont opérées par le comité opérationnel départemental anti-fraude (Codaf). Le 15 mars, le préfet du département, Joël Mathurin, et la procureure de la République de Clermont-Ferrand, Dominique Puechmaille, ont co-présidé une réunion visant à faire le bilan de l’année écoulée et tracer les perspectives de travail du comité pour 2024.

En 2023, l'accent a notamment été mis sur les hôtels, cafés, restaurants ; sur les supérettes et sur le bâtiment.

Amélioration des résultats

En matière de lutte contre la fraude aux dépenses sociales, le bilan est bon, souligne la préfecture. Le nombre de fraudes détectées et qualifiées est ainsi passé de 1.135 à 1.140 entre 2022 et 2023 (soit une augmentation de 0,5 % environ). Le montant de cette fraude a quant à lui augmenté de 25 %, passant de 7,8 millions d'euros à 9,6 millions d'euros.

Travail illégal

En matière de travail illégal, le secteur de la construction reste numéro 1 en nombre de verbalisations. En 2023, il représentait ainsi 41 % des établissements verbalisés, suivi du secteur du commerce de détail (17 %) et des hôtels, cafés restaurant et commerces (10 %).

L'année passée, deux procédures de fermetures administratives temporaires ont été mises en œuvre à l’encontre de deux établissements pour des faits de travail dissimulé et d’hébergement indigne de travailleurs.

Priorités 2024

La préfecture du Puy-de-Dôme a annoncé les priorités locales pour l'année en cours. "Afin de répondre de façon appropriée aux enjeux actuels, [ces dernières] porteront sur les centres de santé, le BTP, l’hôtellerie-restauration et les épiceries."

https://www.lamontagne.fr/clermont-ferrand-63000/actualites/le-comite-de-lutte-contre-les-fraudes-du-puy-de-dome-a-cible-la-restauration-le-batiment-et-les-superettes_14474531/