Imprimer la page

Clermont-Ferrand. Baisse inédite de 40 % du montant des fraudes sociales dans le Puy-de-Dôme

Le montant des fraudes aux dépenses sociales a marqué une baisse inédite de 40 % pour l’année 2020 dans le Puy-de-Dôme. Préfet et Procureur s'en sont félicités.

Le département du Puy-De-Dôme a connu une baisse inédite de 40 % du montant des fraudes sociales en 2020 par rapport à 2019. Ce chiffre a été annoncé fin janvier par le procureur de la République de Clermont-Ferrand et le préfet du Puy-de-Dôme.

Ils ont commencé par rappeler que l’année 2020 avait été marquée par la crise Covid. Or cette dernière a entraîné un fort ralentissement de l’activité économique qui pourrait expliquer en partie cette très forte baisse.

1,5 million d’euros de fraude à la CAF

Entre 2019 et 2020, le montant de la fraude détectée et qualifiée est passé de 9,5 à 5,8 millions d’euros. Le nombre de fraudes a lui plus faiblement baissé, passant entre 2019 et 2020 de 1334 à 1144, soit 14 % de moins.

Les actions de lutte contre la fraude sociale sont centralisées par le Comité opérationnel départemental anti-fraude (CODAF). Son champ d’action couvre plusieurs domaines.

D’abord, la fraude sociale proprement dite, qui concerne les préjudices aux organismes sociaux, dont notamment la CPAM, le Conseil départemental, la CAF et Pôle Emploi. Ces quatre structures ont respectivement connu en 2020 des préjudices d’un montant de 0,9 million, 1,2 million, 1,5 million et 1,6 million d’euros.

https://actu.fr/auvergne-rhone-alpes/clermont-ferrand_63113/clermont-ferrand-baisse-inedite-de-40-du-montant-des-fraudes-sociales-dans-le-puy-de-dome_39129283.html

Partager la page