Accueil du portailEntreprises › Depuis 10 ans, les JECO démocratisent l'économie

Depuis 10 ans, les JECO démocratisent l'économie - 09/11/2017

Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances, participait jeudi 9 novembre à la 10è édition des Journées de l'Économie, à Lyon.  travers des conférences, des débats et des rencontres, cet événement national de référence en matière de réflexion sur les grandes questions économiques propose d'imaginer les mutations qui vont marquer la décennie à venir.

 

 

 

©journeeseconomie.org

 

Depuis 10 ans, les Journées de l'Économie qui se déroulent à Lyon du 7 au 9 novembre pour cette édition 2017, démocratisent l’analyse économique auprès du grand public et améliorent la visibilité de la discipline.

De nombreux acteurs économiques mobilisés

Elles favorisent un débat économique de qualité associant, autour de questions actuelles, tous les acteurs du monde économique : économistes professionnels, chercheurs, praticiens, responsables politiques, enseignants, médias, entrepreneurs et chefs d’entreprises de toutes tailles, collectivités locales et régionales intervenants en matière de développement économique, développeurs économiques, étudiants et lycéens, membres d’associations impliquées dans le projet, ainsi que le grand public sensibilisé par les médias.

Alors que plus d’un Français sur deux déclare s’intéresser à l’économie selon un sondage réalisé par Kantar pour la Banque de France (voir le sondage plus bas), les Journées de l'économie participent à la démocratisation de l’analyse économique aux yeux du grand public pour la rendre plus accessible et plus compréhensible.

Sondage « Les Français et l’économie »

Réalisé par Kantar Public pour la Banque de France en octobre 2017

  • La proportion de Français anticipant une amélioration de la situation économique en France au cours des douze prochains mois a doublé entre 2016 et 2017, pour atteindre son plus haut niveau depuis 2013.

Ils sont ainsi 26 % à faire preuve d’optimisme s’agissant de la situation économique française à venir (13 % en 2016), et 20 % pour la situation économique européenne (11 % en 2016). Cet optimisme est plus marqué pour les hommes (34 %) et chez les 50 ans et plus (30 %).

  • Plus d’un Français sur deux déclare s’intéresser à l’économie (56 %), avec un net regain d’intérêt (+ 4 points) depuis 2016. Un sur cinq dit même s’y intéresser « beaucoup ».

Ce sont majoritairement les hommes (60 %), les 50 ans et plus, et ceux appartenant aux professions et catégories socio-professionnelles (PCS) les plus aisées. Pour 36 % d’entre eux, les deux sujets économiques d’intérêt prioritaire sont l’emploi et la situation de l’État et des finances publiques. Viennent ensuite la protection sociale et l’inflation, pour respectivement 29 % et 26 % des Français. Parmi les autres sujets testés, l’impact de la mondialisation et celui de la robotisation intéressent particulièrement les plus diplômés et les PCS +.

  • Les Français perçoivent mieux l’évolution des prix. La proportion de ceux qui la surestiment (24 %) a baissé de 4 points en un an et 30 % l’évaluent correctement (entre 1 et 2 %).

>> Voir le sondage « Les Français et l'économie », octobre 2017 (PDF, 1,13 Mo)

(*) Sondage Kantar Public réalisé par téléphone auprès de 967 individus âgés de 18 ans et plus, représentatifs de la population française, du 12 au 14 octobre 2017 (méthode des quotas après stratification par région et catégorie d’agglomération).

Désignée par le ministère des Finances comme opérateur national de Stratégie nationale d’éducation économique et financière, en avril 2016, la Banque de France a pour mission de la traduire par des actions concrètes auprès du grand public, des enseignants et des travailleurs sociaux, sur l’ensemble du territoire.

Presse

Communiqué : Déplacement de Bruno Le Maire à la 10è édition des Journées de l'Économie à Lyon jeudi 9 novembre 2017 [PDF; 141 Ko]

 

> Le site des Journées de l'Économie

 

Suivre et partager

 

Partagez cet article !