Trier les résultats par
Afficher les extraits
Imprimer la page

Christophe Sirugue a inauguré le Factory Lab

Christophe Sirugue, secrétaire d’État à l’Industrie, a inauguré sur le site Nano-Inov de Palaiseau (91) le Factory Lab, qui offre l’opportunité de tester et de mutualiser les nouvelles technologies de procédés industriels qui seront les standards de demain.

 

 

Christophe Sirugue à Palaiseau (91) le 28 septembre 2016 pour inaugurer le Factory Lab - ©MEF

 

Une réalisation très concrète de l'Alliance Industrie du Futur

Le Factory Lab, outre de nombreux industriels issus de secteurs divers, réunit des écoles d’ingénieurs, des centres de recherche ainsi que des acteurs publics. Quatre projets – portés par des consortiums regroupant PME, grands comptes et le CEA – ont déjà été sélectionnés pour être développés au Factory Lab. L’État s’est engagé à hauteur de 820 000 euros dans ces quatre projets.

Au sein de l’Alliance Industrie du futur, qui porte l'ambition de modernisation et de transformation du modèle industriel français par le numérique, le Factory Lab en représente sa première réalisation industrielle concrète. Il va permettre de tester et de mutualiser les nouvelles technologies de procédés industriels qui seront les standards de demain.

Expertise, dynamisme et excellence du savoir-faire industriel français

Á travers des projets concrets issus des sciences appliquées et de la recherche fondamentale, il s'agit d'offrir aux entreprises françaises des services innovants, plus simples et plus efficaces.

Le Lab Factory va permettre d'entrer dans une nouvelle dynamique, avec une nouvelle logique, pour intégrer au mieux l’ensemble des parties prenantes, et plus particulièrement les industriels et les PME sur l'ensemble du territoire.

Une dynamique forte et des partenariats d'envergure

Lors de son allocution à Palaiseau, Christophe Sirugue a fixé à l’Industrie du futur trois objectifs pour les prochains mois :

  • associer l’ensemble des acteurs du tissu industriel, indépendamment de leur taille et de leur secteur ;
  • promouvoir le savoir-faire industriel français grâce à des partenariats qui devront être noués avec les grandes nations industrielles telles que la Chine, les Etats-Unis, le Royaume-Uni ou encore l’Italie.
  • accompagner tous les salariés dont le métier va évoluer pour que chacun trouve sa place dans un tissu industriel adapté au monde de demain.
Partager la page