Institut de la gestion publique et du développement économique
Opérateur de formation permanente du ministère de l'Économie et des Finances et du ministère de l'Action et des Comptes publics

Cursus contrôleur de gestion

Controle de gestion
Un cursus de professionnalisation
au métier de contrôleur de gestion
dans le secteur public

est proposé depuis 2002.


Depuis 2017, il est également adossé à une certification universitaire délivrée par l'université de Paris-Dauphine visant à renforcer la professionnalisation du métier de contrôleur de gestion et valoriser les acquis de la formation.


La session 2018 commence le 12 mars et se termine le 20 juin : inscription auprès de votre conseiller formation
 

Le cursus

Ce cursus, d’une durée de douze jours
répartis en 4 modules, traite des sujets essentiels de cette discipline : le concept de performance dans le secteur public, le pilotage, le rôle de relais que le contrôle de gestion joue pour le déploiement de la stratégie, l’analyse des coûts et la comptabilité analytique, la démarche budgétaire et la justification au premier euro, les tableaux de bord et les indicateurs.

Ces thèmes sont traités en lien systématique
avec l’actualité budgétaire et la LOLF et occasionnent les témoignages de nombreux acteurs publics (contrôleurs de gestion de BOP, de programmes ou d’opérateurs, direction du Budget) qui viennent présenter leur pratique aux stagiaires. Métier RIME particulièrement concerné par cette formation : contrôleuse/contrôleur de gestion (FP2GBF08)

Depuis sa création, plus de 320 personnes ont suivi cette formation dont l’ambition est de professionnaliser ses participants à leur fonction.

Grâce à un partenariat avec l'université Paris-Dauphine, l'IGPDE propose depuis 2017 aux stagiaires participant à ce cursus de se présenter à une certification universitaire délivrée par cette dernière. Celle-ci permet de compléter les savoirs acquis lors du cursus en réalisant un mémoire à partir du cas de l'administration d'origine du stagiaire, qui donne lieu à une soutenance devant un jury composé d'un(e) enseignant(e)-chercheur(se) de l'université et d'un(e) spécialiste du contrôle de gestion en milieu public.

Comment définir le contrôle de gestion

Philippe Grandjean, animateur et créateur du cursus, définit le contrôle de gestion comme « une  démarche dont le but est d’aider les responsables d’une organisation à piloter la performance. C’est une discipline qui s’adresse à plusieurs niveaux dans leur organisation. Elle peut servir à un responsable de programme, à un responsable de BOP ou à un responsable d’unité opérationnelle en administration centrale, service déconcentré ou établissement public ».


Former au contrôle de gestion est important car
 « il est naturel que des spécialistes aident les pilotes à maximiser leur performance, c’est-à-dire à donner des objectifs pertinents, à allouer des moyens en adéquation avec ces objectifs et ensuite à conduire une action qui permette à l’organisation dont ils ont la responsabilité d’atteindre ces buts ».

 

Offre de formation au contrôle de gestion

La démarche de performance, instaurée par la LOLF, a fait passer l’État d’une logique de moyens à une logique de résultat. Le budget de l’État reflète ainsi désormais les grandes politiques publiques et, pour chaque programme, sont définis une stratégie, des objectifs et des indicateurs de performance qui permettent d’orienter, de mesurer et d’améliorer l’efficacité de sa mise en oeuvre.
Le responsable de programme utilise la souplesse de gestion résultant de son budget global pour piloter sa gestion conformément aux objectifs retenus et rend compte de son action au Parlement, auquel la LOLF a conféré des moyens en matière d’évaluation de la performance des politiques publiques en contrepartie de cette autonomie accordée aux gestionnaires.
Dans ce contexte, les fonctions de contrôle de gestion et de pilotage de la performance doivent être fortement professionnalisées pour permettre d’assurer, tout à la fois, le pilotage des services sur la base d’objectifs et d’engagements ainsi que la connaissance des coûts, des activités et des résultats.

Face à ces enjeux de professionnalisation, l’offre de l’IGPDE vise : „

  • à donner des clés pour mettre en oeuvre le contrôle de gestion
  • à renforcer la compétence des intéressés grâce à des stages centrés sur une approche opérationnelle (calcul des coûts, tableaux de bord…)
  • à permettre l’appréhension des nouveaux modes de gestion (déclinaison des objectifs, détermination des indicateurs de performance, repérage des leviers d’action…).
     

Cette offre se structure autour de 3 pôles :

Certification universitaire de Paris-Dauphine pour deux stagiaires du cursus contrôleur de gestion

 Jean-Marc Navarro et Alphonse Aroquiame

Le 20 novembre 2017, deux participants de l'édition 2017 du cursus « contrôleur de gestion » de  l’IGPDE se sont vu remettre leur certification de contrôleur de gestion par l’université Paris-Dauphine.

Vidéo

Interview de Philippe Grandjean,
animateur et créateur du cursus

Philippe Grandjean : interview

Pour en savoir plus

Pour porter un regard sur les aspects essentiels de cette formation, son impact et ses évolutions, nous avons recueilli les points de vue de trois acteurs impliqués dans ce parcours.

  • Philippe Grandjean, animateur du cursus de contrôleur de gestion ;
  • Emmanuel Moreau, animateur du Club des contrôleurs de gestion, ancien stagiaire du cursus ;
  • Jean-Marc Auvray, secrétaire général de l'INA, ancien directeur juridique et financier au Centre national d’art et de culture Georges Pompidou, témoin durant le cursus.

Pour en savoir davantage sur la certification universitaire, nous vous présentons les témoignages croisés de

  • Pierre Labardin, maître de conférences à l'université de Paris-Dauphine ;
  • Alphonse Aroquiame, certifié en 2017.

Informations :

  • auprès de votre conseiller formation
  • ou, le cas échéant, RECIT
    01 57 53 22 22
Partagez cet article !