Accueil du portailIGPDE-SEMINAIRES-CONFERENCESÉconomieRencontres économiquesRencontres économiques 2016 › Le système éducatif en France : quelle efficacité ? (18 octobre 2016)
Logo IGPDE

Institut de la gestion publique et du développement économique
Opérateur de formation permanente du ministère de l'Économie et des Finances et du ministère de l'Action et des Comptes publics

Espace des séminaires, colloques et conférences

Le système éducatif en France : quelle efficacité ? (18 octobre 2016)

vignette de navigation vers une vidéoAprès avoir relevé le défi de l’élévation de l’âge de la scolarité obligatoire, de l’unification du cursus jusqu’à la fin du collège et de la démocratisation de l’accès aux études supérieures via le baccalauréat, le système scolaire français accueille, aujourd’hui, 12,8 millions d’élèves et leur offre une formation qui, si elle fait l’objet de critiques, reste à tout le moins dans la moyenne des pays de l’OCDE. La part des dépenses publiques d’éducation en France s’élevait, en effet, en 2013 à  4,8 %[1] du PIB.

En 2015, le budget du ministère de l’Éducation nationale s’est élevé à plus de 65 milliards d’euros (23,05 milliards pour l’enseignement supérieur et la recherche), faisant de l’éducation le premier poste de dépense du budget de l’État devant la dette. Si l’effort financier en faveur des politiques éducatives est massif, les résultats des classements internationaux interrogent toutefois l’efficacité de notre système qui est  marqué par un fort déterminisme social.

Depuis les années 60, des sociologues pointent, en effet, les difficultés d’atteindre l’idéal d’égalité des chances. À partir de 2000, la publication des vagues successives d’enquêtes PISA par l’OCDE montre un système éducatif français qui peine à faire acquérir aux jeunes de 15 ans les compétences en lettres, mathématiques et sciences en dépit de réformes qui se sont succédé.Comment le système éducatif français se situe-t-il en termes de moyens et de résultats par rapport à d’autres systèmes éducatifs de pays de développement comparable ? Dans quelle mesure tient-il ses promesses d’équité et de justice sociale ? Quelles mesures seraient de nature à apporter des améliorations significatives ?

Les contributions des intervenants permettront de fournir des éléments de réponses à ces questions, en cherchant à dresser un état des lieux partagé, pour envisager ensuite les évolutions souhaitables.

[1] Regards sur l’éducation 2016 : les indicateurs de l’OCDE

Programme

8 h 45 : accueil des participants et des intervenants

9 h 30 : début de la séance

Animation et modération : Rémi Jeannin, agrégé de sciences sociales, professeur en classes préparatoires économiques et commerciales, Vincennes

Intervenants :

  • Fabienne Rosenwald, directrice de l’évaluation, de la prospective et de la performance du ministère de l’Éducation nationale
    L’état de l’école
  • Eric Charbonnier,  économiste, statisticien, expert à la direction éducation à l'OCDE
    Le système éducatif français, performance et comparaison internationale
  • Nathalie Mons, sociologue, présidente du Conseil national de l’évaluation du système scolaire (CNESCO), professeur à l’Université de Cergy-Pontoise
    Politiques éducatives et justice sociale
  •  André Barbé, conseiller maître, président de la section  chargée de l’éducation nationale/enseignement scolaire, de la jeunesse, des sports et de la vie associative, au sein de la IIIe chambre de la Cour des Comptes
    Évaluation et préconisations pour un système scolaire plus efficace

Débat entre les participants et les intervenants

12 h 30 : clôture de la séance

Biographie des intervenants

Inspectrice générale de l'Insee, Fabienne Rosenwald, 52 ans, est diplômée de l’École normale supérieure de la rue d’Ulm et de l’École nationale de la statistique et de l’administration économique (Ensae). Elle est titulaire d’une agrégation de mathématiques et d’une thèse de doctorat en sciences économiques.
Elle commence sa carrière en 1990 comme chercheuse à l'Insee. De 1992 à 1994, elle est responsable du secteur « investissement » au département de la Conjoncture. Entre 1994 et 1998, elle est successivement chercheuse à la Banque de France, puis à la division des « marchés et stratégies d’entreprises » de l’Insee. Elle devient directrice des études à l'Ensae en 1998.
Entre 2001 et 2008, Fabienne Rosenwald occupe plusieurs postes à responsabilité au ministère de l'éducation nationale, notamment comme sous-directrice des synthèses statistiques de la DEPP.
De 2008 à 2013, elle est chef du service de la statistique et de la prospective au ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt. Elle revient à l’Insee en 2013 comme directrice des statistiques d’entreprises.

 

Eric CharbonnierEric Charbonnier  est diplômé d’un troisième cycle universitaire en économie et en statistiques obtenu à l’université de Dauphine et travaille à l’OCDE depuis 1997 où il est analyste à la direction de l’Éducation. Plus précisément, la direction dans laquelle il travaille, publie chaque année la publication Regards sur l’Éducation et tous les trois ans les résultats de l’étude PISA qui ont tous deux reçus un grand écho sur la scène internationale. Il est l’auteur du chapitre sur le financement des systèmes d’éducation dans Regards sur l’éducation. Eric Charbonnier travaille avec son équipe au développement de méthodologies pour rendre les Indicateurs comparables au niveau international. Il conseille également les décideurs pour les aider à situer leur système d’éducation par rapport à ceux des autres pays de l’OCDE. Convaincu qu’ « une statistique est souvent plus fiable qu’une idée reçue », il anime un blog du Monde intitulé « l’Éducation déchiffrée ».

 

Nathalie Mons

Nathalie Mons
est présidente du CNESCO depuis 2013. Professeure de sociologie à l’université de Cergy-Pontoise, elle est spécialisée dans l’action publique et consacre ses recherches à l’évaluation des politiques éducatives dans une perspective comparatiste internationale. Diplômée de Sciences-Po Paris, titulaire d’un doctorat en sciences de l’éducation et d’une habilitation à diriger des recherches en sociologie, Nathalie Mons assure également la coordination d’un consortium de formation en e-learning à destination des personnels d’encadrement de l’éducation nationale. En 2012, elle a co-piloté la concertation pour la refondation de l’École de la République.

 

André Barbé, conseiller maître à la Cour des comptes, est président de la section chargée de l’éducation nationale/enseignement scolaire, de la jeunesse, des sports et de la vie associative, au sein de la III° chambre depuis 2012.
-2008 Conseiller Maître en activité à la Cour des comptes (Conseiller Maître depuis 2003)
à la III° chambre  depuis 2011 : siège aux sections compétentes pour la culture et la communication et pour l’éducation nationale/jeunesse et sports,
à la IV° chambre de 2008 à 2011 : rapporteur général du rapport sur la mise en œuvre de la décentralisation (2009), responsable du secteur de l’Outre-mer,
Membre de la  formation inter-chambres chargée des finances publiques ; certification des comptes de l’État, exécution et gestion budgétaire, situation et perspective des  finances publiques.
-1998 Directeur général des services du Conseil général d’Indre et Loire
-1996 Directeur adjoint au cabinet du Ministre du travail et des affaires sociales
-1994  Secrétaire général pour les affaires régionales de la région Lorraine
-1991 Secrétaire général de la préfecture de la Vienne
-1988 Directeur du cabinet du Secrétaire d'État chargé de la prévention des risques technologiques, puis de la défense nationale
-1988 - Conseiller référendaire
-1984 - Auditeur à la Cour des comptes

Webographie

Le système éducatif français, quelle efficacité

 

 

L’École et le monde économique

 

 

Le système éducatif en France équitable, inclusif et égalitaire ?

 

Préconisations  – Améliorations  – Politiques publiques  – Éducation

 

Bibliographie

  • Enseigner l'esprit d'entreprise à l'école : le tournant politique des années 1980-2000 en France – Lucie Tanguy – Ed. La Dispute, mars 2016
  • Les grands enjeux du système éducatif français - Bruno Garnier – Ed. Dunod, 2015
  • Dix propositions pour changer d'école – Marie Duru-Bellat et François Dubet – Ed. Le Seuil, août 2015
  • Ni en emploi ni en formation, des jeunes laissés pour compte -  Francis Kramarz et Martina Varengo – Ed. Sciences Po Les presses, coll. Sécuriser l’emploi – 05/11/2015
  • Le système éducatif français - 2015-2016 - Eric Tisserand -– Ed. Foucher, Coll. Pass’Foucher 26/08/2015
  • School business: Comment l'argent dynamite le système éducatif  - Arnaud Parienty – Ed. La Découverte, coll. Cahiers libres – août 2015
  • Le marché du soutien scolaire – Étude de marché - Xerfi Research  09/05/2016
  • Les politiques de l'éducation en France – Lydie Heurdier et Antoine Prost – Documentation française (doc’en poche regard d’expert) 2014
  • Refondons l'école : Pour l'avenir de nos enfants – Vincent Peillon – Ed. Le Seuil 07/02/2013
  • Les sociétés et leurs écoles. Emprise du diplôme et cohésion sociale - François Dubet,  Marie Duru-Bellat et Antoine Vérétout, Seuil, 2010
  • OPA sur le mammouth (roman - fiction)  - Nicolas Sizaret  - Ed. Souffle Court – coll. Souffle nouveau – septembre 2012

Inscription

La participation est gratuite
sous réserve d'inscription préalable en ligne
.

Contact

rencontre-eco.igpde [a ]finances.gouv.fr

Horaires et lieu 

La séance a lieu
de 9 h 30 à 12 h 30
au ministère de l'Économie et des Finances,
139, rue de Bercy (amphithéâtre du CASC).

Partagez cet article !