Accueil du portailIGPDE-SEMINAIRES-CONFERENCESGestion publiqueRIGPRIGP 2012 › RIGP 2012 Les acteurs privés de la gestion publique
Logo IGPDE

Institut de la gestion publique et du développement économique
Opérateur de formation permanente du ministère de l'Économie et des Finances et du ministère de l'Action et des Comptes publics

Espace des séminaires, colloques et conférences

RIGP 2012 Les acteurs privés de la gestion publique

On constate aujourd'hui, dans les organisations publiques, un recours croissant à l'externalisation, aussi bien pour des prestations intellectuelles que pour la fourniture de services publics. Cette évolution s'inscrit dans la droite ligne du New Public Management. La connaissance des acteurs privés qui contribuent aux dispositifs et aux outils de gestion publique est pourtant assez limitée, à tel point que certains auteurs parlent de « trous noirs du pouvoir » (Lascoumes et Le Lorrain, 2007).

Ces 11es Rencontres analyseront la participation, dans divers pays, des acteurs privés à la gestion publique - tant au stade de sa formulation que de sa mise en œuvre - et à son évolution. Quel bilan peut-on tirer de ce partenariat : intérêt, limites, alternatives ? 

Programme

8 h 30 Café d'accueil

9 h 00 Ouverture par Mylène Orange-Louboutin, directrice générale de l'IGPDE

9 h 10 Introduction historique par le bureau de la recherche de l'IGPDE :
L'émergence de la notion d'« acteurs privés » en France et au sein de l'OCDE

9 h 30 Denis Saint-Martin, professeur, Université de Montréal, Canada :
Consulting et secteur public, une perspective comparative

10 h 20 Pause

10 h 45 -Session n°1 - Quelle influence des consultants sur les stratégies publiques ?

Depuis les années 1980, le recours aux consultants dans le cadre de la réforme de l'État est croissant : ils sont devenus des acteurs influents de la modernisation des administrations. Comment participent-ils à la production de la gestion publique ? Quelles sont les normes qui sous-tendent leur action ? Quelles interdépendances se créent entre les administrations publiques et eux ?

Présidente de session : Denis Saint-Martin, professeur, université de Montréal, Canada 

  • Fiona Czerniawska, co-directrice générale, SourceForConsulting, Royaume-Uni :
    Impact et influence des consultants en management dans le secteur public britannique
  • Ben Smeets, directeur du développement, Service public fédéral Personnel et Organisation, Belgique :
    Le rôle des consultants dans l'élaboration du Plan Copernic
  • Boris Walbaum, directeur, DUAL conseil, France :
    Faut-il connaître le secteur public de l'intérieur pour le conseiller ?
     

12 h 15 Débat avec la salle

12 h 45 Pause méridienne (déjeuner libre)

14 h 15 - Session n°2 - Les partenariats public-privé : un dispositif durable à quelles conditions ?

Les États se tournent de plus en plus souvent vers les partenariats public-privé (PPP) pour assurer des services publics ou mettre en œuvre de grands projets d'infrastructures. Bien que ce dispositif soit séduisant, pour des raisons principalement budgétaires, il peut présenter des risques à long terme. À partir d'expériences de PPP, les conditions de réussite et les évolutions possibles seront analysées.

Président de session : Stéphane Saussier, professeur, Institut d'administration des entreprises, Université de Paris 1

  • Kristina Costa, chercheuse, Center for American Progress, États-Unis :
    Les « social impact bonds », évolution possible des PPP
  • Bernhard Müller, chef de division, ministère fédéral des Finances, Allemagne :
    Le recours aux PPP en Allemagne : quels enseignements ?
  • Pamela Stapleton, professeure, Manchester Business School, Royaume-Uni :
    Le système national de santé et les « Private finance initiatives »

15 h 30 Débat avec la salle

16 h François Bergère, directeur, Mission d'appui aux partenariats public-privé, ministère de l'Économie, des Finances et de l'Industrie, France :
Expérience française des PPP

16 h 15 Pause

16 h 30 - Session n°3 - La société civile, une troisième voie pour la gestion publique ?

De nombreux pays tendent à impliquer la société civile dans la conception et la mise en œuvre des politiques publiques. Ces initiatives prennent une ampleur particulière du fait de la crise économique, qui réduit les budgets des administrations, et d'une demande citoyenne, toujours plus grande, de participer à l'action publique. Quelles modalités retenir dans la palette de solutions (démocratie participative, tiers-secteur, bénévolat…) et en fonction de quels critères ? Jusqu’où développer ces partenariats ?

Président de session : Loïc Blondiaux, professeur, Université de Paris 1

  • Hélène Balazard, chercheuse, CNRS-RIVES, École nationale des travaux publics de l'État,France :
    La société civile organisée au Royaume Uni, de « London Citizens » à la « Big society »
  • Laura Massoli, chef de service, département de la Fonction publique, Présidence du Conseil des ministres, Italie :
    La participation des citoyens aux services publics : le cas de l'évaluation civique
  • Victor Pestoff, professeur, Institut d'études sur la société civile, Ersta Sköndal University College, Suède :
    Coproduction et nouvelle gouvernance en Europe : le rôle du tiers secteur
     

17 h 45 Débat avec la salle

18 h 15 Conclusion par Martin Forst, chef de division, direction de la Gouvernance publique et des partenariats, OCDE :
 Impliquer les parties prenantes internes et externes pour construire une administration orientée vers la culture du résultat 

Vidéo de la conférence

 

Quelques photos de l'événement 

Partagez cet article !