Logo IGPDE

Institut de la gestion publique et du développement économique
Opérateur de formation permanente du ministère de l'Économie et des Finances et du ministère de l'Action et des Comptes publics

Espace des séminaires, colloques et conférences

L'IGPDE aux 21es Rendez-vous de l'histoire de Blois - 2018

Pour les 21 es Rendez-vous de l’histoire de Blois du 10 au 14 octobre 2018, sur le thème de  La puissance des images,  l'IGPDE et le Comité pour l'histoire économique et financière de la France ont organisé deux tables rondes, les 12 et 13 octobre.

La collection « Histoire économique et financière de la France » a en outre été présentée au salon du livre.



 © Belleville  2018 / RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Michel Urtado


 

 

Première table ronde

Vendredi 12 octobre – 11 h 00 - 12 h 30
« La belle image de l’industrie. Les paysages de l’industrialisation »

Institut national des sciences appliquées (INSA) - Petit amphithéâtre
3 rue de la Chocolaterie - 41000 Blois

Avec Kevin Troch (historien, universités de Namur et Lille), Arnaud Peters (historien, centre d’histoire des sciences et techniques de l’université de Liège), Olivier Defêchereux (géographe, centre d’histoire des sciences et techniques de l’université de Liège) et Gersende Piernas (chargée de mission, Archives nationales du monde du travail).

Modératrice : Béatrice Touchelay (historienne, université de Lille).


Carrière de Firmy, archives de la compagnie minière Decazeville © ANMT

Des spécialistes de l’histoire de l’industrialisation et des archives d’entreprises ont présenté chacun deux ou trois images inédites (photos, plans, estampes)  témoignant de l’emprise de l’industrie sur les espaces ruraux et urbains et des stratégies déployées pour la dissimuler depuis le XIXe siècle.

Ces images soulignent autant qu’elles cherchent à dissimuler les méfaits de deux siècles d’industrialisation sur les populations et sur les paysages. Elles exhument les stratégies défensives des compagnies et sociétés industrielles accusées ou soupçonnées de causer un préjudice à l’environnement.
Elles montrent les efforts des compagnies minières pour « réparer » les dégâts provoqués par l’intensification de l’exploitation charbonnière et, plus généralement, elles pointent les efforts des sociétés et compagnies industrielles pour affirmer que leurs activités ne menacent pas la qualité de l’environnement.
Les estampes du milieu du XIXe siècle qui idéalisent la relation entre l’usine et l’environnement attestent aussi de la mobilisation des milieux artistiques dans cette entreprise.

Ces « belles » images de l’industrie nous apprennent que, poussés par les riverains, les industriels ont très tôt pris conscience de l’importance des nuisances provoquées par leurs activités et qu’ils ont aussi très tôt cherché – et visiblement trouvé – les moyens de désamorcer les critiques.
Ces représentions de l’industrie aux champs, d’une industrialisation « soluble » dans l’écologie, attestent du pouvoir de l’image sur l’opinion. En définitive, ces « belles » images de l’industrie, fabriquées par les industriels et par les intérêts qui les soutiennent, continuent à l’emporter sur les cris d’alarme invitant à changer de mode de croissance.

Deuxième table ronde

Samedi 13 octobre – 14 h 00 - 15 h 30
« L’histoire économique en images »

Institut universitaire de technologie (IUT) Site Chocolaterie – Amphithéâtre 1
15 rue de la Chocolaterie - 41000 Blois

Avec
Olivier Mattéoni (professeur d’histoire médiévale, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) : l’affaire Jacques Cœur,
Françoise Bayard
(professeure émérite d’histoire moderne, université Lumière Lyon 2) : la banqueroute du système de Law,
Michel Lescure (professeur émérite d’histoire contemporaine, université Paris Nanterre) : la révolution bancaire de la seconde partie du XIXe siècle,
Michel Margairaz (professeur d’histoire contemporaine, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) : le Front populaire.

Modérateur : Christian Chavagneux (éditorialiste, Alternatives économiques).

Le pouvoir des images est souvent sous-estimé en histoire économique. Pourtant, les images font ou défont des réputations, provoquent des crises, influent sur les comportements, forgent une mémoire collective.

La table ronde a présenté quatre événements clés de l’histoire économique nationale à partir d’iconographies issues de l’ouvrage Les grandes dates de l’histoire économique et financière de la France, paru l’année dernière aux éditions IGPDE-Comité pour l’histoire économique et financière de la France.

Les intervenants, tous membres ou ex-membres du Comité pour l’histoire économique et financière de la France et spécialistes reconnus de leur période respective, ont commenté différentes images en expliquant leur contexte et leur importance historiques.

Le Comité pour l’histoire économique et financière de la France est un cercle d’universitaires qui a vocation, sous l’égide du ministère de l’Économie et des Finances, à favoriser la recherche en histoire économique et à diffuser, au sein de l’administration des Finances et auprès du grand public, les acquis de cette recherche. Le Comité fête en 2018 ses 30 ans d’existence.

 

 

 
 
 
 

Informations pratiques

La participation aux deux tables rondes est gratuite.


Consulter le site des Rendez-vous de l'histoire de Blois

 

Les rendez-vous de Blois en images

 

 

 

Partagez cet article !