Accueil du portailIGPDE-SEMINAIRES-CONFERENCESÉconomieRencontres économiquesRencontres économiques 2017 › Les générations face au marché du travail (19 septembre 2017)
Logo IGPDE

Institut de la gestion publique et du développement économique
Opérateur de formation permanente du ministère de l'Économie et des Finances et du ministère de l'Action et des Comptes publics

Espace des séminaires, colloques et conférences

Les générations face au marché du travail (19 septembre 2017)

Depuis le début des années 1970, l’évolution des conditions d’accès à l’emploi n’a pas touché de manière uniforme toutes les générations. Les plus jeunes ont subi une dégradation, avec des taux de chômage croissants, un moindre accès aux emplois stables, des évolutions de rémunérations moins favorables. Le chômage des jeunes est, ainsi, devenu un enjeu récurrent, puisqu’il touche aujourd’hui près d’un actif de 15 à 25 ans sur quatre en France, un des taux les plus élevés des pays de l’OCDE.  La situation des séniors s’est également détériorée avec notamment l’accélération du progrès technique, des réorganisations, et le retard de l’âge de départ en retraite.

Le marché du travail n’assure donc pas une allocation du travail entre employeurs / demandeurs de travail et travailleurs / offreurs de travail indépendamment des caractéristiques d’âge de ces derniers. Par exemple, le salaire et la probabilité d’être en emploi stable augmentent généralement avec l’âge, avant de stagner ou de régresser pour des âges plus avancés, notamment dans les professions les moins qualifiées. Mais ces écarts évoluent au cours du temps, les conditions d’entrée ou de sortie de la vie active étant plus ou moins favorables.

Comment évoluent ces inégalités entre groupes d’âge sur le marché du travail ? Induisent-elles des évolutions divergentes des conditions d’emploi entre générations. Comment expliquer ces évolutions ? Quelle est l’efficacité des politiques publiques pour favoriser l’insertion des différents groupes d’âge sur le marché du travail ?

Les contributions des intervenants ont permis de fournir des éléments de réponse à ces questionnements. Après avoir dressé un bilan de la situation actuelle et des tendances qui se dessinent pour les différents groupes d’âge sur le marché du travail, nous nous sommes intéressés spécifiquement aux deux bouts de la vie active, jeunes actifs et seniors, et aux politiques publiques pour favoriser leurs conditions d’emploi.

Vous trouverez en bas de page la synthèse écrite et l'enregistrement audio de la séance.

 

PROGRAMME

8 h 45 :  Accueil des participants et des intervenants

9 h 30 :  Début de la séance

Introduction et animation : Rémi Jeannin, agrégé de sciences sociales, professeur en classes préparatoires économiques et commerciales (Vincennes), vice-président du Printemps de l’économie

Intervenants :

  • Eric Heyer, économiste, directeur du département Analyses et Prévisions, OFCE-Sciences-Po :
    Marché du travail : situation et approche prospective à l’horizon 2022
  • Jérôme Gautié, professeur d'économie à l'Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne, chercheur au Centre d’Économie de la Sorbonne, responsable de l'axe "Économie Politique", chercheur associé au CEPREMAP  : 
    Commentaméliorer l’insertion de jeunes sur le marché du travail ? Quelles politiques publiques ?

11 h 00-11 h 15 : Pause

  • Corinne Prost, adjointe à la directrice de la DARES (direction de l’Animation de la recherche, des études et des statistiques au ministère du travail), chercheur affilié au Crest (Centre de recherche en économie et statistique), enseignante à l'Ensae-ParisTech :
    Comment maintenir les seniors en emploi dans un contexte d’allongement de la durée légale d’activité ?
     

12 h 30 :  Fin de la séance

BIOGRAPHIE DES INTERVENANTS

Eric Heyer, docteur en sciences économiques, enseigne à SciencesPo Paris ; il est directeur au département analyses et prévisions à l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE), le centre de recherche en économie de SciencesPo Paris.
Auteur de nombreuses publications dans le domaine de l'organisation de production, du marché du travail et sur les perspectives de l'économie française à court et moyen terme.
Il a notamment dirigé " L'économie française 2017 " aux éditions La Découverte Collection: Repères, septembre 2016.

 

Jérôme Gautié est professeur d’économie à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne,  chercheur au Centre d’Économie de la Sorbonne, responsable de l'axe "Économie Politique", chercheur associé au CEPREMAP.  Spécialiste d’économie du travail, directeur de l’Institut des Sciences Sociales du Travail (ISST) de Paris 1 de 2009 à 2014, il préside le Conseil Scientifique de Pôle Emploi, le  Comité scientifique d'évaluation de la Garantie Jeunes ; il est membre du Conseil d'orientation des politiques de jeunesse (COJ).
Jérôme Gautié a notamment participé à la coordination d’une recherche internationale sur le travail à bas salaire (Gautié et Schmitt (eds.), Low Wage Work in the Wealthy World, Russell Sage Foundation, 2010), et publié  Le chômage (La Découverte, 2e édition, 2015). 
 

Corinne Prost est chef de service, adjointe à la directrice de la DARES, au ministère du Travail depuis 2016, chercheur affilié au CREST (Centre de recherche en économie et statistique), elle enseigne à l’ENSAE‐ParisTech.
À l’INSEE de 2007 à 2016, elle a occupé les fonctions de chef de la Division Emploi, puis de chef du Département des Études économiques.
Corinne Prost a enseigné également à Sciences Po et a été chercheur associé au CISER (Cornell Institute for Social and Economic Research) à l’Université de Cornell aux États‐Unis pendant trois ans.
Elle est spécialisée pour les questions du marché du travail, de l’économie de l’éducation, des retraites et plus généralement dans l’évaluation de politiques publiques. 
Elle a publié dans des revues économiques internationales et françaises telles que Economic Journal, Industrial and Labor Relations Review, Economics of Education Review, Annales d’Économie et de Statistiques, Revue Économique, Économie et Statistique ou Économie et Prévision.

WEBOGRAPHIE

Rappel définitions  INSEE (octobre 2016) :

  • Le taux d'activité est le rapport entre le nombre d'actifs (actifs occupés et chômeurs) et l'ensemble de la population correspondante
  • Le taux d'emploi d'une classe d'individus est calculé en rapportant le nombre d'individus de la classe ayant un emploi au nombre total d'individus dans la classe. Il peut être calculé sur l'ensemble de la population d'un pays, mais on se limite le plus souvent à la population en âge de travailler (généralement définie, en comparaison internationale, comme les personnes âgées de 15 à 64 ans).
  • Le taux de chômage est le pourcentage de chômeurs dans la population active (actifs occupés + chômeurs). On peut calculer un taux de chômage par âge en mettant en rapport les chômeurs d'une classe d'âge avec les actifs de cette classe d'âge. Le taux de chômage diffère de la part du chômage qui, elle, mesure la proportion de chômeurs dans l'ensemble de la population.

 

État des lieux de la situation sur le marché du travail et perspectives

 

La jeunesse, le travail et l’emploi

 

Les seniors et le marché du travail

 

BIBLIOGRAPHIE

La machine à trier, ou comment la France divise sa jeunesse -  Stéphane Carcillo, Pierre Cahuc, Olivier Galland et André Zylberberg, Editions Eyrolles, 3e édition mars 2017

Qualité de l'emploi et productivité – Philippe Askenazy et Christine Erhel – Coll. CEPREMAP – Ed. Rue d’Ulm – mai 2017

Pôle emploi: Gérer le chômage de masse – Jean-Marie Pillon – Coll. Res publica – Ed. Presse universitaire de Rennes (PUR) – février 2017

La guerre des générations aura-t-elle lieu ? Serge Guérin, Pierre-Henri Tavoillot – Ed. Calmann-Lévy - janvier 2017

Travailler au XXIe siècle : En finir avec l'ubérisation - Gilbert Cette, Jacques Barthélémy – Ed. Odile Jacob – janvier 2017

Réformer le marché du travail ? Problèmes économiques, n° 3134 – Collectif - Ed. La Documentation française – mai 2016

Au-delà de l'emploi : Les voies d'une vraie réforme du droit du travail - Alain Supiot, Jean de Munck – Coll. Essais – Ed. Flammarion - mars 2016

Le chômage – Jérôme Gautié – Coll. Repères – Ed. La Découverte – novembre 2015

Silver Génération - 10 idées reçues à combattre à propos des seniors – Serge Guérin – Ed. Michalon – mars 2015

Les ennemis de l'emploi - le chômage, fatalité ou nécessité ? Pierre Cahuc, André Zylberberg – Coll. Champs actuels – Ed. Flammarion – janvier 2015

Améliorer l’assurance chômage, Stephane Carcillo, Pierre CahucColl. Sécuriser l'emploi – Ed. Presses de Sciences Po-octobre 2014

 

Inscription

Les inscriptions sont closes

Contact

rencontre-eco.igpde [a] finances.gouv.fr

Horaires et lieu 

La séance a eu lieu
de 9 h 30 à 12 h 30
aux ministères économiques et financiers,
139, rue de Bercy (amphithéâtre du CASC).

Partenaires

Logo du Conseil d'analyse économique
Placé auprès du Premier ministre, le Conseil d’analyse économique a pour mission « d'éclairer, par la confrontation des points de vue et des analyses, les choix du gouvernement en matière économique ».
Le CAE est une instance pluraliste composée d’économistes professionnels reconnus et de sensibilités diverses (Décret n° 97-766 du 22 juillet 1997). Il comporte des membres nommés à titre personnel pour leurs travaux de recherche en économie et des correspondants venant plutôt du secteur économique des entreprises.

Partagez cet article !