Logo IGPDE


Institut de la gestion publique et du développement économique
Opérateur de formation permanente des ministères de l'Économie, de l'Action et des Comptes publics

Espace des séminaires, colloques et conférences

La transformation numérique : quels risques, quelles régulations ? (24 novembre)

vidéo des regards croisés sur l'entreprise
L’extension des champs d’application des technologies numériques bouleverse l’organisation économique et sociale. Au-delà des innovations techniques qui l’accompagnent, la transition numérique modifie les relations de travail et pose des questions nouvelles à l’organisation de notre système de protection sociale.
Un premier rapport consacré à l'impact du numérique sur le travail a été remis récemment au gouvernement (rapport Mettling) qui, parmi d’autres propositions, préconise une redéfinition du salariat et une réflexion sur le temps de travail.
 

Vidéo des Regards croisés du 24 novembre 2015 - La transformation numérique : quels risques, quelles régulations ?

La transformation numérique – L’émergence de nouveaux modèles économiques et sociaux (12 juin 2015)

Synthèse des Regards croisés du 12 juin 2015

La transformation numérique représente une nouvelle étape de la profonde réorganisation économique et sociale engagée depuis plusieurs décennies sous l’effet des technologies d’information. En France, le basculement dans l’ère numérique produit chaque jour des effets plus sensibles, révolutionnant les organisations et le fonctionnement de nombreux secteurs d’activité (tourisme, médias, assurance, commerce, etc.). Alors que les usages numériques sont largement répandus chez les consommateurs, ils tardent  pourtant à s’imposer dans les entreprises alors que le potentiel de création de valeur en jeu est considérable.

Les enjeux ne sont pas exclusivement techniques. L’implantation de systèmes d’information n’est en effet que la partie la plus visible des transformations induites par la montée en puissance du numérique dans la sphère productive. Ce changement touche au cœur même des modèles d’affaire en offrant aux entreprises et à leurs parties prenantes la possibilité de coproduire la valeur alors que, traditionnellement, la création de valeur suit un processus séquentiel, linéaire et unidirectionnel, dont les chaînes de valeur sont l’image la plus connue. A cela, le numérique répond en offrant la possibilité de nouvelles configurations : plates-formes, agora, réseaux, communautés deviennent ainsi les supports de nouvelles formes d’organisation et d’innovation dont les piliers sont la dématérialisation et l’ouverture.

En définitive, la révolution numérique bouleverse les marchés et les modèles économiques en transformant la relation des entreprises et de leurs clients et en permettant aux utilisateurs d’organiser entre eux des transactions. Ces dernières années de nombreuses plateformes dédiées à la vente, au troc, à la location et au financement, entre pairs voient le jour avec un fort succès commercial pour certaines d’entre-elles. Si elle est accusée de concurrencer de manière déloyale des acteurs historiques, l’économie collaborative semble toutefois stimuler l’entrepreneuriat dans le grand public et offre de nouvelles perspectives dans un contexte de faible croissance.