Gouvernance

Cette rubrique regroupe les notes réactives dédiées à la thématique Gouvernance. Sous la forme d’une brève note de deux pages, elle vous présente les pratiques de gestion publique actuelles les plus innovantes en matière de réorganisations administratives et territoriales, de délivrance du service public, de concessions, délégations et autres partenariats entre secteurs privé et public, de nationalisations ou de privatisations.

Portugal : réduire les inégalités par l’automatisation - juin 2020

Le Portugal est l’un des pays européens le plus touché par la crise économique et financière de 2008. Cela s’est traduit par une entrée en récession en 2009 et une détérioration très importante de ses finances publiques. À la suite de l’impossibilité à se financer sur les marchés, le Portugal a dû mettre en œuvre un programme d’ajustement financé par l’UE et le FMI. Lire la suite

Téléchargez la note en format PDF (pdf-1,2MO)


Argentine : BA Obras, la plateforme ouverte des travaux publics de la ville de Buenos Aires - mars 2020

BA Obras est un dispositif public de données ouvertes sur les constructions de travaux publics dans la ville de Buenos Aires en Argentine. Ce projet s’inscrit depuis 2017 dans un programme du ministère du Développement urbain et des Transports « Ecosistema de Gobierno Abierto » pour encourager un « gouvernement ouvert. Lire la suite

Téléchargez la note en format PDF (pdf-1,1MO)


Danemark : Le MindLab, premier laboratoire d’innovation au monde, a fermé ses portes - mai 2019

Les conditions économiques au Danemark se sont améliorées ces dernières années, avec une croissance stable de 1,5% à 2% par an. Le pays se distingue par un niveau de vie et de bien-être très élevés.Les finances publiques sont saines  grâce à un cadre budgétaire très contraint. Le gouvernement s’est engagé dans une stratégie numérique, qui doit améliorer l’efficience des services publics. Lire la suite

Téléchargez la note en format PDF (pdf-301ko)


Maroc : amélioration de la gouvernance publique, qualité de service et orientation vers le citoyen - avril 2018

Ces quinze dernières années, le Maroc a connu une croissance économique élevée (3,3 % entre 2000 et 2015). La situation sociale s’est également nettement améliorée via l’augmentation du niveau de vie moyen de la population et l’éradication de l’extrême pauvreté. De nombreuses réformes ont été menées dans le secteur public, saluées par le FMI, et qui ont permis d’assurer un meilleur accès aux services publics, un développement des infrastructures publiques et ont eu un impact significatif sur le classement du Maroc dans le domaine du climat des affaires (69e rang mondial parmi 190 pays). Lire la suite

Téléchargez la note en format PDF (pdf-197ko)  


Irlande : « Our Public Service 2020 », le service public de demain pour tous les Irlandais - février 2018

L’Irlande, qualifiée de « Tigre celtique » de 1994 à 2008 (croissance de 5,9 % en moyenne par an), devrait connaître en 2018 une croissance de 3,5 %. Cependant, entre 2008 et 2015, le pays a connu une situation économique complexe, accompagnée d’une forte volonté de changement au sein de l’Administration, qui s’est traduite par deux plans de réformes successifs (2011-2013 et 2014-2016). Le second a fait l’objet d’une évaluation très positive par l’OCDE. Les recommandations contenues dans le rapport ont servi de base au lancement d’un tout nouveau projet ambitieux et novateur « Our Public Service 2020 ». Lire la suite

Téléchargez la note en format PDF (pdf-195ko)


  Bulgarie : des choix cruciaux pour l’avenir du pays - novembre 2017

Le 1er janvier 2018 – six mois plus tôt qu’initialement prévu, en raison de l’avancement de calendrier engendré par le Brexit – la république des Balkans va prendre la présidence du Conseil de l’Union européenne, qu’elle a rejoint en 2007 avec la Roumanie. Fortement soutenu par l’Allemagne et la France, le pays veut saisir cette échéance pour agir tant au niveau européen que national : le gouvernement entreprend plusieurs réformes qui devront contribuer à restaurer la confiance d’une population envers son Administration et ses institutions. Lire la suite

Téléchargez la note en format PDF (pdf-194ko)


Émirats arabes unis : un ministère du Bonheur pour faire évoluer la société et orienter les politiques publiques - juillet-août 2017

Seule fédération du monde arabe, regroupant sept émirats, peuplée de 9,8 millions d’habitants dont environ 12 % de nationaux, les Émirats arabes unis (EAU), dynamiques (croissance de 2,7 % du PIB en 2016) et prospères (PIB par habitant en 2016 de 38 032 $), sont le 4e producteur pétrolier de l’OPEP (2,8 à 3 millions de barils/jour) et se classent au 7e rang pour les réserves mondiales de pétrole (98 milliards de barils). Se distinguant par leur multiculturalisme et la diversification de leur économie (tourisme, finance, services, immobilier, transport aérien et commerce international), ils ont su faire preuve de résilience face à la baisse du prix des hydrocarbures. Lire la suite

Téléchargez la note en format PDF (pdf-201ko)


Nouvelle-Zélande : « Better Public Services », un exemple réussi de modernisation de l’Administration - mai 2017 

La Nouvelle-Zélande (267 710 km2 et 4 789 141 habitants) se démarque, parmi les autres pays de l’OCDE, par un excédent budgétaire (0,7% du PIB), une dette publique faible (29,8% du PIB) et une croissance économique qui devrait atteindre 2,7% du PIB en 2017. Outre cette prospérité économique, le gouvernement néo-zélandais est loué par ailleurs pour son vaste projet de réforme des services publics (Better Public Services). Lire la suite

Téléchargez la note en format PDF (pdf-200ko)


Royaume-Uni : Les « What Works Centres » ou « ce qui marche » au service de l’action publique - mars 2017

Le Royaume-Uni a promu très tôt l’évaluation d’impact et les politiques « fondées sur la preuve ». En 1999, le gouvernement travailliste a publié un rapport visant à développer l’« evidence-based policy », ou politique fondée sur la preuve. Puis, l’idée de mettre en place des agences dédiées au transfert de connaissance a fait son chemin ; la création des What Works Centres (WWC) a été soutenue par David Halpern, directeur du Behavioural Insights Team et Geoff Mulgan, directeur de l’agence d’innovation Nesta. Ces structures visent à éclairer la décision publique en mettant l’accent sur « ce qui fonctionne ». Lire la suite

Téléchargez la note en format PDF (pdf-197ko)


Pays-Bas : la recherche scientifique en appui au secteur public - février 2017

Le Programme national de recherche, présenté par le gouvernement néerlandais en septembre 2016, a été préparé par une « coalition de la connaissance », composée de représentants de tous les acteurs impliqués dans – mais aussi impactés par – les activités de recherche. Ce processus participatif et collaboratif innovant a débouché sur une feuille de route, pour les quatre années à venir, qui reflète les interactions entre la communauté scientifique, le secteur public, le monde de l’entreprise et la société civile. Lire la suite

Téléchargez la note en format PDF (pdf-194ko)


  Inde : une administration publique en mouvement : Smart Cities, virage digital, lutte contre la corruption et réforme fiscale à l’ordre du jour - octobre 2016

L’Inde a connu une croissance de 7,3 % du PIB en 2015, chiffre qui pourrait être dépassé en 2017 (prévisions de 7,5 %) ce qui ferait de l’économie indienne « la plus dynamique du monde ». Dans le même temps, le déficit budgétaire est passé sous la barre des 4 % du PIB. Ces très bons indicateurs macroéconomiques cachent une réelle pauvreté et une société inégalitaire : près de 25 % de la population vit en dessous du seuil de pauvreté, le niveau du PIB par habitant reste faible, et la moitié des enfants de moins de 5 ans souffrent de malnutrition. Lire la suite

Téléchargez la note en format PDF (pdf-279ko)


   Chypre : sortie de crise et nouvel espoir de réunification - mai 2016

Cinquième et dernier pays de la zone euro à bénéficier d’une assistance financière, la république insulaire méditerranéenne suit l’exemple de l’Irlande et du Portugal en quittant avec succès le programme triennal conclu en mars 2013. Des réformes d’ampleur ont été menées, le retour à la croissance est au rendez-vous et la réunification de l’île est à nouveau au centre des discussions, laissant entrevoir un accord qui mettrait un terme à 42 années de séparation. Lire la suite

Téléchargez la note en format PDF (pdf-210ko)


  Suède : un « ministère du futur » pour réfléchir à l’action publique de demain - avril 2016

Dès 1973, la Suède, pionnière en matière de prospective, se dotait d’un secrétariat d’État pour les études sur le futur. Une commission créée en 2011, chargée d’identifier les défis auxquels le pays pourrait être confronté d’ici à 2020-2050, présenta son rapport en mars 2013. Depuis novembre 2014, la Suède est l’un des rares États au monde – avec la Corée du Sud – à s’être doté d’un « ministère du futur ». Dirigé par Kristina Persson, il est chargé de la réflexion en matière de politiques publiques sur le long terme. Lire la suite

Téléchargez la note en format PDF (pdf-200ko)


  Roumanie : championne de la lutte contre la corruption en Europe ? - mars 2016

D’après Hoyt Yee, adjoint de l'assistant aux Affaires européennes et eurasiatiques du secrétaire d'État américain, la Roumanie est devenue un modèle en matière de lutte contre la corruption en Europe. Pourtant, ce pays fut longtemps gangréné par ce phénomène : 70 milliards d’euros volés au gouvernement roumain depuis les années 1990, une économie parallèle qui représenterait 31 % du PIB national (chiffres 2014), et une étude de Transparency International publiée en décembre 2014 montre que les Roumains sont les citoyens européens qui ressentent le plus la corruption dans leur quotidien et le fonctionnement de leurs institutions. Mais l’une des conditions de l’entrée de la Roumanie dans l’Union européenne fut la lutte contre ce mal endémique, par la mise en place d’un corpus réglementaire et d’institutions dédiées. Lire la suite

Téléchargez la note en format PDF (pdf-238ko)


  Italie : la loi Madia ou l’avènement d’une Administration efficace et performante ? - octobre 2015

L’Administration italienne, qui compte 3,2 millions d’agents publics, souffre encore d’une mauvaise image : elle serait très bureaucratique et perméable à la corruption. En matière d’efficacité des organismes publics, elle n’est que 25e sur les 28 États membres de l’Union européenne (Banque mondiale, Worldwide Governance Indicators, 2013) et occupe la 22e place en matière d’octroi d’autorisations et de licences (Banque mondiale, Doing business, 2015) : liquider une entreprise prend en moyenne huit ans et huit mois sont nécessaires pour obtenir un permis de construire. C’est pourquoi les institutions européennes ont fortement incité le pays à moderniser son Administration. Lire la suite

Téléchargez la note en format PDF (pdf-211ko)


États-Unis : l’evidence-based policy, modèle novateur de l’action publique - juillet-août 2015

L’Administration Obama, sous l’impulsion du Bureau de la gestion et du budget, accorde une importance croissante à l’approche scientifique afin d’orienter les dépenses publiques vers des programmes dont l’efficacité a été testée et démontrée. Cette evidence-based policy (politique publique fondée sur des éléments de preuve) transforme la culture du gouvernement fédéral qui incite les États et les administrations locales à engager des travaux pilotes d’expérimentation. Lire la suite

Téléchargez la note en format PDF (pdf-297ko)


Croatie : des réformes structurelles devenues incontournables - avril 2015

En récession depuis 2009, la Croatie réagit à la pression de Bruxelles et s’engage à mettre en œuvre des réformes structurelles importantes pour réduire ses dépenses publiques. Des économies à hauteur de 130 millions d’euros sont annoncées pour la première année d’un programme ambitieux alliant privatisations, rationalisation des organisations mais aussi suppression d’avantages salariaux. Lire la suite

Téléchargez la note en format PDF (pdf-195ko)


  Hongrie : réforme en profondeur de l’Administration - février 2014

Le 6 avril prochain, les citoyens hongrois sont appelés à élire leurs représentants au Parlement. Une assemblée nationale « resserrée » : 199 députés au lieu de 386 actuellement, à la suite d’un redécoupage des circonscriptions. Une diminution qui s’inscrit dans la politique volontariste menée par la coalition gouvernementale en place depuis avril 2010 et défendue par son Premier ministre, Viktor Orbán. Lire la suite

Téléchargez la note en format PDF (pdf-208ko)


  Espagne : lancement d’une vaste réforme des administrations -  décembre 2013-janvier 2014

Trop bureaucratique, encore trop peu ouverte aux nouvelles technologies, éclatée entre l’échelon central et les entités locales (autonomies, municipalités), l’administration publique espagnole avait, de l’avis de tous, besoin de réformes profondes. Pour s’y attaquer, le gouvernement Rajoy a commencé par un état des lieux minutieux, confié fin 2012 à une commission ad hoc, la Cora (Comisión para la Reforma de las Administraciones públicas), placée sous la houlette du Secrétariat d’État aux administrations publiques. Lire la suite

Téléchargez la note en format PDF (pdf-202ko)


  Autriche : l’Académie internationale de lutte contre la corruption - juin 2013

Pays siège de nombreuses organisations internationales, l’Autriche a souhaité cofonder et accueillir sur son territoire un établissement de formation et de recherche unique au monde, entièrement dédié à la lutte contre la corruption et à une meilleure gouvernance. Lire la suite

Téléchargez la note en format PDF (pdf-185ko)


   Afrique du Sud : le Plan national de développement pour 2030 - mai 2013

Seize ans après l’initiative « People first » lancée par Nelson Mandela et visant à améliorer le service public, le gouvernement décide de la relancer via le Plan national de développement (PND) pour 2030. Cette décision fait suite aux nombreuses critiques dénonçant, de manière récurrente, la mauvaise qualité de l’Administration. Lire la suite

Téléchargez la note en format PDF (pdf-181ko)


  Suède : une nouvelle étape de la mutualisation des services - février 2013

Mettre en commun (« mutualiser », suivant le terme consacré) les fonctions support, pour permettre aux agences opérationnelles de se recentrer sur leur cœur de métier : c’est ce qu’a entrepris la Suède, qui vient de créer un centre de services dédié. Lire la suite

Téléchargez la note en format PDF (pdf-136ko)


  Nouvelle-Zélande : 1912-2012 un siècle d'évolution du secteur public - décembre 2012-janvier2013

Le Public Service Act, dont on célèbre le centième anniversaire, a façonné l’organisation et la culture du secteur public néo-zélandais. Après plusieurs décennies de réformes à la marge, c’est une rupture plus importante qui est intervenue à partir des années 1980, dans le sens d’une libéralisation généralisée. Le centenaire est l’occasion de faire le point sur ces évolutions. Lire la suite

Téléchargez la note en format PDF (pdf-236ko)


   Portugal : quel avenir pour l’administration portugaise ? - avril 2012

Durement touché par la crise, le Portugal, pour tenter de faire face à la dégradation de son économie, vient de lancer une nouvelle réforme de son administration. Avec la Grèce et l’Irlande, le Portugal est actuellement l’un des pays européens les plus touchés par la crise. Lire la suite

Téléchargez la note en format PDF (pdf-115ko)


  Belgique : Le gouvernement Di Rupo : Réforme de l’Etat fédéral et réformes en gestion publique - février 2012

Après un an et demi de négociations, un nouveau gouvernement de coalition a été constitué fin 2011. Dirigé par le socialiste wallon Elio Di Rupo, il compte 12 ministres et 6 secrétaires d’Etat, avec une répartition des portefeuilles entre six partis représentant les sensibilités socialiste, socialchrétienne et libérale de chacune des deux communautés francophone et flamande. Lire la suite

Téléchargez la note en format PDF (pdf-113ko)


  Finlande : les limites de la « régionalisation » - novembre 2011

Lancé en 2000 et mené dans un premier temps tambour battant, le programme de « régionalisation » (transfert, de services de l’Etat de la capitale vers la province) fait, dix ans après, l’objet de critiques. Lire la suite

Téléchargez la note en format PDF (pdf-418ko)


  Royaume-Uni : le développement du « troisième secteur », une nouvelle donne pour les services publics ?  - janvier 2010

Si la notion d’entreprise sociale a percé aux Etats-Unis, puis en Europe, au début des années 90, c’est au Royaume-Uni, à partir du début des années 2000, que cette forme de contribution au « bien public » (public good) a été plus précisément définie et encouragée par les pouvoirs publics, entraînant son développement rapide. Lire la suite

Téléchargez la note en format PDF (pdf-106ko)