Trier les résultats par
Afficher les extraits
Imprimer la page

L'Éditorial par Virginie Madelin, directrice générale de l'IGPDE

La technologie : un facteur essentiel de l'évolution du service public

Le futur du service public semble inextricablement lié à la transformation numérique de l’État, un thème qui a souvent été abordé par l’IGPDE dans cette revue. Dans l’Article, Carlos Santiso, directeur pour la transformation numérique de l’État à la Banque de développement de l’Amérique latine, s’inscrit dans la continuité de cette réflexion et traite de l’émergence d’une nouvelle génération de start-ups numériques à vocation publique – les govtech – auxquelles les pouvoirs publics s’associent pour favoriser l’innovation. M. Santiso éclaire les tenants et les aboutissants des écosystèmes govtech, contraste l’approche française à celle d’inspiration anglo-saxonne, mettant ainsi en lumière différents leviers publics actionnés pour les promouvoir, et délivre également un panorama comparatif qui est une mine d’information pour les personnes voulant avoir un état des lieux de ce secteur en pleine croissance.

La Note réactive de ce numéro vient montrer que la technologie entre jusque dans la fabrique de la loi et des règles de droit dont la réécriture sous la forme d’un code informatique devient également un moyen employé pour rendre leur application plus efficace. À ce titre, l’initiative pilote du gouvernement néo-zélandais avec son programme Better rules, better outcomes offre un aperçu des enjeux que pose le codage des règles de droit dans les articulations entre normativités juridique, technologique et sociale.

Le design de service : une démarche d’innovation pour l’élaboration des services publics

La réponse des pouvoirs publics à la pandémie de Covid-19 s’est accompagnée de transformations majeures. D’un côté, les agents publics ont dû s’adapter du jour au lendemain à la transformation de leur espace de travail, assurer la continuité du service public, s’adapter à de nouveaux outils et de nouvelles technologies, tout en conservant souvent des procédures et des processus anciens. De l’autre, les attentes des citoyens et usagers du service public ont considérablement été impactées par la crise sanitaire.

Si toutes les innovations nées de cette crise n’ont pas vocation à être pérennisées, les compétences acquises par les agents, les attentes des usagers et les leçons de cette crise sont autant de variables à prendre en compte dans l’élaboration des futures transformations publiques. À ce titre, le design de service et les laboratoires d’innovations font partie des nouveaux outils méthodologiques utilisés pour concevoir le service public de demain. C’est ce sujet qu’aborde la professeure de politique publique Jenny Lewis l’Analyse comparative où elle interroge et analyse l’introduction dans le secteur public de ces nouvelles structures et processus destinés à promouvoir l’innovation. Fabien Gélédan, responsable de programmes à l’École polytechnique vient compléter cet article avec un Focus sur la France où il retrace la trajectoire du design dans l’administration publique française.

Je vous souhaite une très bonne lecture.

Divers

  • s'abonner à la liste de diffusion (adressez-nous un courriel) : gestion-publ-abonnement.igpde@finances.gouv.fr
  • nous suivre sur twitter : @Igpde_Gp

Contact : recherche.igpde@finances.gouv.fr

La revue Action publique. Recherche et pratiques est publiée en partenariat avec

Dauphine Université Paris IISA

Partager la page