Imprimer la page

French Tech : le Gouvernement dévoile sa nouvelle stratégie d’accompagnement des start-ups

À l’occasion de l’évènement La rentrée de la French Tech, Cédric O a dévoilé les nouveaux axes de la stratégie du gouvernement pour soutenir les start-ups françaises.

©BercyPhoto Gezelin Gree

Un gisement de croissance et d’emplois décisif, mais aussi un levier stratégique pour la politique d’innovation de la France. La French Tech connaît un véritable succès et une forte accélération ces dernières années. Elle est devenue un moteur économique essentiel en termes de croissance et d’emplois, partout sur le territoire.

Pour aller plus loin : La French Tech recrute : 10 000 recrutements prévus en 2021

Pour renforcer cette dynamique, le Gouvernement a souhaité intensifier son action afin de soutenir les start-ups françaises. Cédric O, secrétaire d’État chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques a ainsi présenté, le 30 septembre, les nouveaux axes de la stratégie du Gouvernement.

Levées de fonds

Les graphiques nécessitent JavaScript pour s'afficher.

5.14
milliards d'euros

Levées de fonds des start-ups françaises au premier semestre 2021

Licornes

Les graphiques nécessitent JavaScript pour s'afficher.

18
Nombre de licornes françaises

Entreprises valorisées à plus d'un milliard de dollars

emplois

Les graphiques nécessitent JavaScript pour s'afficher.

160000
emplois directs et indirects

Créés par les start-ups du programme French Tech Next40/120

Le Gouvernement poursuit la stratégie French Tech en trois axes

Le Gouvernement souhaite dans un premier temps massifier les programmes d’accompagnement de la mission French Tech. Objectif, accompagner dans les prochaines années sur l’ensemble du territoire, 1 000 start-ups, notamment dans des secteurs d’avenir tels que ceux des greentech, de la santé ou de l’alimentation.

Cette stratégie vise également à renforcer le soutien aux start-ups les plus innovantes, dans la deeptech, notamment, et leur capacité à s’industrialiser.

Enfin, le Gouvernement souhaite déployer l’accompagnement des start-ups françaises dans leur développement à l’international et plus particulièrement en Europe. Une stratégie qui s’inscrit notamment dans le cadre de l’initiative Scale-up Europe, lancée par le président de la République dans le but de fédérer et d’accompagner les start-ups européennes.

Par ailleurs, Clara Chappaz, ancienne « chief business officer » de la start-up française, en forte croissance, Vestiaire Collective, prendra la direction de la mission French Tech à partir du mois de novembre. Elle aura pour objectif de mettre en œuvre cette nouvelle feuille de route.

Pour Cédric O, secrétaire d’État chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques :

La French Tech connaît une année record. Les chiffres sont, à bien des égards, exceptionnels : le numérique est l’un des secteurs qui créent le plus d’emplois ; la French Tech a levé plus de fonds en une seule journée que sur toute l’année 2015, nous sommes passés de 3 licornes en 2017 à 18 cette année ! Depuis 2017, le Gouvernement répond présent aux enjeux de croissance des start-ups, que ce soit en matière de financement, de recrutement des talents ou sur la structuration de l’écosystème.

[VIDEO] La rentrée de la French Tech

Partager la page