12 conseils pour éviter les pièges

  1. Vous êtes les mieux placés pour protéger vos intérêts : prenez le temps de la réflexion avant de vous engager !
  2. Tenté par un produit ? Intéressé par un service ? Avez-vous pensé à comparer son prix ou à demander un devis ? Le simple conseil d'un proche permet souvent d'éviter bien des déconvenues.
  3. Attention aux trop belles affaires, aux remises exceptionnelles ou aux produits onéreux en cadeau : ils peuvent vous réserver de mauvaises surprises.
  4. Un crédit vous engage : renseignez-vous sur les conditions de remboursement et le montant des mensualités figurant sur contrat avant de signer. La loi le prévoit.
  5. Un démarcheur argue du caractère obligatoire d'une prestation ? Ou se prévaut de la caution d’un service public ? Pour être sûr qu'il ne cherche pas à vous abuser, vérifiez son identité ou la raison sociale de l'établissement qui l'emploie. Et prenez le temps de comparer les produits et les prix.
  6. Avant de signer, veillez bien à lire l'ensemble des documents qui vous sont soumis quel que soit leur intitulé (contrats, conditions générales de vente ou conditions d’utilisation) même si, en apparence, ils ne vous engagent pas.
  7. Si vous achetez dans une foire ou un salon, sachez que vous ne bénéficiez pas du droit de rétractation et que votre engagement est définitif. Pesez bien le pour et le contre avant de signer.
  8. Attention aux ventes proposées dans un magasin éphémère, un local non commercial (hôtel, restaurant) ou à domicile. Ces ventes sont souvent sources de fraudes.
  9. Sur Internet, mieux vaut privilégier les sites connus ou recommandés. Assurez-vous de ne divulguer que les informations nécessaires à la transaction. Un guide de l'acheteur en ligne est à votre disposition sur le site de la DGCCRF.
  10. Vous recevez un appel, sms ou courriel d'origine inconnue vous réclamant un règlement ou des coordonnées bancaires ? Soyez particulièrement prudent, il peut s'agir de sollicitations frauduleuses.
  11. Si vous êtes un professionnel, vous n’êtes pas, en principe, protégé par le droit de la consommation (par exemple, vous ne bénéficiez pas du droit de rétractation). Vous devez donc redoubler de vigilance !
  12. Si vous pensez être victime d'une arnaque, vous pouvez agir auprès d'un médiateur, d'un conciliateur, faire appel aux services de la DGCCRF ou saisir directement la justice.