<< sommaire du BOCCRF n° 2005-09

C 2004-118 - Lettre du ministre d'Etat, ministre de l'économie, des finances et de l'industrie, en date du 12 août 2004 aux conseils de la société Grand Vision relative à une concentration dans le secteur de l'optique

NOR : ECOC0500183Y

Maîtres,

Par dépôt d'un dossier déclaré complet le 9 juillet 2004, vous avez notifié la prise de contrôle par le groupe Grand Vision, contrôlé par le groupe Hal, de la société Visual.

Les entreprises concernées par la présente opération sont :

    la société Grand Vision SA (ci-après « Grand Vision »), société mère d'un groupe de sociétés actives dans la distribution de produits d'optique : lunettes correctrices, lentilles de contact et produits d'entretien, lunettes solaires et accessoires (étuis, chaînettes, etc.) ainsi que des services associés (montage des verres sur monture, service après-vente, etc.).

La société Grand Vision est contrôlé par la société de droit néerlandais Hal Holding BV, par l'intermédiaire de sa filiale Multibrands SAS. La société Hal Holding BV est elle-même contrôlée par la société Hal Trust (ci-après « Hal »). Hal exerce une activité d'investissements diversifiés à vocation internationale. La distribution de produits et de services optiques dans d'autres pays européens que la France figure parmi les secteurs dans lesquels Hal a investi au cours des dernières années. L'ensemble des activités des sociétés contrôlées par Hal a permis de dégager en 2003 un chiffre d'affaires global d'environ 2,35 milliards d'euros, dont 311 millions d'euros en France.

    la société Visual SA (ci-après « Visual »), société mère d'un groupe de sociétés actives dans l'exploitation et le développement de la marque et de l'enseigne « Visual » par le biais d'un réseau d'opticiens détaillants ainsi que dans l'exploitation d'une activité de centrale de référencement et de paiement pour le compte des opticiens affiliés. Le groupe Visual a réalisé en 2003 un chiffre d'affaires de 68 millions d'euros en France. Le groupe Visual est par ailleurs présent également en Suisse.

Aux termes de l'accord signé le 14 mai 2004, la société Grand Vision s'est engagée à acquérir les titres de la société Visual auprès des sociétés Sacol et Natexis, les deux principaux actionnaires de la société Visual. Compte tenu du fait que la plupart des actionnaires minoritaires détenant le solde du capital de la société Visual se sont également engagés à céder leurs titres, la société Grand Vision détiendra, à l'issue de l'opération, plus de 96 % du capital et des droits de vote de la société Visual.

Cette opération constitue dès lors une concentration au sens de l'article L. 430-1 du code de commerce. Compte tenu des chiffres d'affaires des entreprises concernées, l'opération notifiée ne revêt pas une dimension communautaire et est soumise aux dispositions des articles L. 430-3 et suivants du code de commerce relatifs à la concentration économique.

Dans la mesure où la prise de contrôle du groupe Visual par le groupe Grand Vision ne modifie pas de manière sensible le jeu concurrentiel sur les marchés sur lesquels les entreprises concernées sont actives, l'opération n'est pas de nature à porter atteinte à la concurrence. Je vous informe donc que je l'autorise.

Je vous prie d'agréer, Maîtres, l'expression de ma considération distinguée.

Pour le ministre d'Etat,
ministre de l'économie, des finances et de l'industrie,
et par délégation :

Le directeur général de la concurrence,
de la consommation
et de la répression des fraudes,

Guillaume Cerutti