Sommaire
N° 16 du 30 octobre  2001

Avis du 11 janvier 2000 rendu au titre du Conseil supérieur d’hygiène publique de France (section de l’alimentation et de la nutrition) relatif à l’évaluation du risque lié aux matériaux en contact des préparations de fraises pasteurisées par haute pression

NOR :  ECOC0100427V

    Considérant que :
    –  les préparations de fruits peuvent être, lors du traitement haute pression, au contact de poches en polyéthylène (PE), de coupelles plastiques « PP/EVOH/PP » à base de polypropylène homopolymère naturel et de copolymère alcool polyvinylique éthylène et d’opercules aluminium ;
    –  les essais de migrations globales des différentes matières plastiques (PE, PP/EVOH/PP), traitées par haute pression (8 kbar, 15 min, 20 oC) puis conservées à 40 oC pendant dix jours, ont été menés en présence d’un simulateur, l’acide acétique 3 %, le mieux adapté à l’évaluation de l’inertie dans les conditions d’emploi (préparations acides de fruits) ;
    –  des essais complémentaires de migrations globales de coupelles plastiques (PP/EVOH/PP) operculées avec les opercules aluminium, ont été réalisés pour mesurer les migrations globales, après traitement par haute pression à 8 kbar, 20 oC et pendant 15 minutes et conservation à 20 oC pendant dix jours,
les résultats fournis dans les conditions des deux essais montrent :
    –  que la migration des molécules de l’emballage vers le simulant utilisé est faible lors du traitement par haute pression (8kbar pendant 15 minutes à 20 oC puis conservation à 40 ou 20 oC pendant dix jours) ;
    –  que ces migrations ne sont pas statistiquement significatives par rapport aux migrations observées en dehors du traitement par haute pression.
    La section de l’alimentation et de la nutrition du Conseil supérieur d’hygiène publique de France a conclu lors de la séance du 11 janvier 2000, après consultation :
    –  de la commission de technologie alimentaire réunie le 15 décembre 1998 ;
    –  de la section de l’alimentation et de la nutrition du Conseil supérieur d’hygiène publique de France réunie le 9 février 1999 ;
    –  du groupe de travail « Microbiologie et évaluation des risques » réuni le 12 janvier et le 11 mai 1999 ;
    –  du groupe de travail « Arômes, additifs alimentaires et auxiliaires technologiques » réuni le 30 mars 1999,
à l’absence de migrations significatives liées au traitement par haute pression (8 kbar pendant 15 minutes à 20 oC) pour les emballages étudiés.

© Ministère de l'Économie, des Finances et de l'Industrie - DGCCRF - 14 décembre 2001