Sommaire N° 11 du 23 août  2001

Avis de mise en consultation d’un cahier des charges
de label rouge pour du miel toutes fleurs de montagne
NOR :  ECOC0100285V

    En application du décret no 96-193 du 12 mars 1996 modifié relatif à la certification des denrées alimentaires et des produits agricoles non alimentaires et non transformés, l’association régionale pour la promotion du miel de montagne du Massif central, Legta de l’Ermitage, 43000 Le Puy-en-Velay, a déposé un cahier des charges de label rouge, référencé LR/10/01, concernant du miel toutes fleurs de montagne.
    Ce cahier des charges ainsi que les observations éventuellement formulées peuvent être consultés, durant un délai de deux mois à compter de la date de publication du présent avis au Journal officiel de la République française, au secrétariat de la Commission nationale des labels et des certifications de produits agricoles et alimentaires (direction des politiques économique et internationale, service des stratégies agricoles et industrielles, sous-direction de la valorisation et de l’organisation des filières, bureau des signes de qualité et de l’agriculture biologique), 3, rue Barbet-de-Jouy, 75349 PARIS 07 SP, ainsi qu’à la direction générale de la concurrence de la consommation et de la répression des fraudes, (bureau C 3 [Loyauté]), 59, Boulevard Vincent-Auriol, 75753 Paris Cedex 13.
    La fiche de synthèse ci-après est de la seule responsabilité du demandeur.

Résumé du cahier des charges de label rouge
pour du miel toutes fleurs de montagne
    I.  -  Identification du demandeur

    Association régionale pour la promotion du miel de montagne du Massif central, Legta de l’Ermitage, 43000 Le Puy-en-Velay.

II.  -  Identification de l’organisme certificateur

    AUCERT, 10, avenue Marx-Dormoy, BP 455, 63012 Clermont-Ferrand Cedex 1.

III.  -  Désignation du produit

    Miel toutes fleurs de montagne (miel polyfloral).

IV.  -  Champ d’application

    Le miel toutes fleurs de montagne est récolté de façon traditionnelle, au moyen de la fumée, du chasse-abeilles (brosse) ou de l’air pulsé. Aucun répulsif chimique n’est utilisé lors de la récolte.
    En ce qui concerne les méthodes de reprise du miel, le chauffage brutal est interdit (feu nu ou vapeur directe). La récolte se fait de façon traditionnelle, à froid.
    Caractéristiques physico-chimiques :
    Teneur apparente en saccharose = 5 % ;
    Teneur en matières insolubles dans l’eau = 0,1 % ;
    Teneur en matières minérales (cendres) = 0,6 % ;
    Teneur en acides libres = 40 milli-équivalents par kg ;
    Indice diastasique (échelle de Schade) = 8.
    Caractéristiques polliniques :
    Les pollens principaux sont : framboisier, centaurée-bleuet et trèfle ;
    Les pollens d’accompagnement sont : centaurée-bleuet, trèfle (s’ils n’ont pas déjà été recensés comme pollens principaux), lotier, aubépine, merisier et tilleul ;
    Les pollens isolés sont : berce, erica, renouée, bourdaine, myosotis, serpolet, knautia, scabieuse, campanule, cistacées, epilobes, pissenlit...
    Critères visuels :
    Coloration : le miel de montagne de la région Auvergne peut, suivant le lieu et l’année de récolte, présenter une couleur du plus clair au plus foncé (diversité de la flore butinée par les abeilles), par conséquent, aucune limite de couleur n’est imposée ;
    Aspect : la structure doit être parfaitement homogène (liquide ou cristallisée). Tout miel présentant une structure cristalline défectueuse n’est pas labellisé (miel présentant une séparation de phase).
    Critères organoleptiques :
    Flaveur aromatique végétale, florale ou fruitée, moyennement à assez intense, caractéristique rappelant les végétaux d’origine ;
    Absence de goût de châtaignier, colza ou tournesol ;
    Miel doux sans trop de caractère, qui ne pique pas ;
    Puissance de goût assez forte ;
    Aucun défaut de goût et pas d’acidité.
    Contraintes de production :
    Le nourrissement est interdit quinze jours avant la miellée et, a fortiori, pendant la miellée ;
    L’utilisation de répulsif chimique est strictement interdite lors de la récolte des hausses ;
    La centrifugation est le seul procédé d’extraction autorisé.
    Le chauffage brutal est interdit, la récolte se fait de façon traditionnelle, à froid.
    Critères sanitaires à respecter par le miel toutes fleurs de montagne :
    Absence de matières organiques et inorganiques étrangères à sa composition (moisissures, insectes, débris d’insectes, couvain et grains de sable...) ;
    Absence de goût ou d’odeurs étrangères ;
    Ne pas avoir commencé à fermenter ou être effervescent ;
    Ne pas avoir chauffé pour que les enzymes naturels ne soient pas détruits ou considérablement inactivés.

    V.  -  Principales caractéristiques

    Butiné sur la flore sauvage.
    Récolté selon la tradition.

© Ministère de l'Économie, des Finances et de l'Industrie - DGCCRF - 10 septembre 2001