Lire ou imprimer toute la Lettre

Consulter la lettre sur icone facebook

Quatre lois pour une réforme constitutionnelle d'ampleur

Impertinence satirique n'est point offense pénale

Un pacte de confiance et de responsabilité entre l'Etat et les collectivités locales

Consommation et protection des consommateurs

Vers un système énergétique sobre : la loi adoptée fait l'objet d'un recours devant le Conseil constitutionnel...

Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la fonction publique

"Le prix dans les marchés publics" Vient de sortir !

 


L’ENA N’EST PAS UN VASE CLOS

Nathalie Loiseau, Directrice de l' Ecole nationale d'administration (ENA)

Recruter et former les hauts fonctionnaires, nourrir la recherche et le débat sur la réforme de l’État, contribuer à l’influence de la France dans le monde : la vocation de l’ENA frappe par sa modernité et sa pertinence au cœur de la démarche de renouveau et d’efficacité de l’action publique conduite par le gouvernement.

Afin de poursuivre son adaptation aux attentes de nos concitoyens tout en restant fidèle à sa mission d’origine, l’ENA a choisi un maître-mot : l’ouverture.

Ouverture à la diversité : l’ENA ne maintiendra son niveau d’excellence qu’en s’assurant de ne laisser de côté aucune forme de talent. Un recrutement représentatif de la réalité de la société est gage de légitimité pour la fonction publique. Il convient de progresser encore en termes de parité, d’origine et de parcours des élèves qui rejoignent l’ENA ; l’école réfléchit à une réforme de ses concours d’entrée pour continuer à allier diversité et excellence ;

Ouverture aux enjeux économiques, sociaux et territoriaux : le secteur public n’est pas un vase clos. L’ENA forme ses élèves en alternant stages et enseignements pratiques et veille à les confronter aux réalités de l’entreprise, du secteur social et des collectivités territoriales ;

Ouverture internationale : aucune politique publique ne peut être conduite dans l’ignorance du contexte européen et mondial. Stages à l’étranger, politiques comparées, accueil d’élèves étrangers participent à cette compréhension du monde. De son côté, l’ENA contribue au rayonnement de la France en développant des actions de coopération internationale ;

Ouverture à l’université et à la recherche : le temps où universités et grandes écoles se tournaient le dos est révolu. L’ENA s’inscrit dans des partenariats prometteurs qui démultiplient les moyens intellectuels au service de la recherche et du débat sur l’action publique.