Lire ou imprimer toute la Lettre

Consulter la lettre sur icone facebook

Réciprocité dans l'accès aux marchés publics

Citoyens-assesseurs : un jugement sévère

Stratégie de finances publiques pour 2013

Le monde bancaire en voie de régulation

Nouvelle feuille de route pour le numérique

Sauvez l'emploi !

Rapport d'activité de la DAJ 2012

 


Ma Tante, 376 ans, moderne et dynamique !

Sophie Mahieux, Directrice générale du Crédit Municipal de Paris

Le Crédit Municipal de Paris est un établissement public communal de crédit et d’aide sociale. Il est à la fois un établissement public administratif exerçant le monopole du prêt sur gage et un établissement de crédit qui doit équilibrer ses comptes et auquel s’appliquent toutes les normes prudentielles de la loi bancaire.

Créée en 1637 par Théophraste Renaudot pour lutter contre l’usure, l’institution, en 2013 , aide plus de 700 personnes par jour à passer un cap financier difficile en consentant des prêts sur gage à des taux modérés. Depuis 2008, les dépôts en gage ont augmenté de près de 60%. Le Crédit Municipal, baromètre de la situation économique des Français, joue plus que jamais son rôle social auprès des Franciliens en prenant tous les jours en gage des bijoux (85% des dépôts), du mobilier, des objets d’art, de l’argenterie… et même du vin et des bandes dessinées. La durée moyenne observée des prêts est aujourd’hui de deux ans. Plus de 90% des objets sont récupérés par leurs propriétaires. En cas de vente, l’excédent après remboursement du prêt est reversé au client.

Aujourd’hui lutter contre l’usure, c’est d’abord lutter contre l’exclusion financière et le mal endettement. A ce titre le Crédit Municipal de Paris a développé un service de microcrédit personnel et un service de soutien aux personnes surendettées.

La force de cette institution tricentenaire est sa capacité à s’adapter aux réalités de son temps pour répondre aux besoins de solidarité et d’éthique qui sont au cœur de ce service public financier.