Lire ou imprimer toute la Lettre

RGPP : 5ème rapport d'étape

Le Conseil constitutionnel censure certaines dispositions centrales de la LOPPSI

L'objectif d'équilibre financier bientôt inscrit dans la Constitution

Installation du comité consultatif des jeux en ligne

Vers la création d’ un brevet européen unique

L'avenir des contractuels dans la Fonction Publique

Vade-mecum des aides d'Etat

 


2010 : une année d'innovation à l'Insee

Jean-Philippe Cotis, directeur général de l'Insee

En 2010, l’Insee a joué un rôle moteur dans le renouvellement de la statistique publique, que ce soit à l’échelle européenne ou internationale. Cette impulsion est passée tout d’abord par une participation active à l’élaboration, puis à la mise en œuvre innovante des recommandations du rapport Stiglitz-Sen-Fitoussi, qui visent à mettre la mesure du bien-être au centre des préoccupations des statisticiens.

L'Institut s'est aussi attaché à mettre en œuvre les recommandations de ce rapport au plan national. Il a ainsi présenté des résultats originaux sur les inégalités et sur la qualité de vie.

L'Insee s'est efforcé par ailleurs d'informer le mieux possible les Français sur le déroulement et les conséquences de la crise financière qui a éclaté en 2008. A travers ses Notes de conjoncture, l’Insee s’est employé à élaborer des prévisions robustes et des dossiers d'analyse bien étayés.

Les études de l’Insee nourrissent le débat public et reposent sur un socle statistique constamment amélioré. C’est dans cet esprit qu’un nouveau dispositif d’élaboration des statistiques annuelles d’entreprises vient d’être mis au point.

L’Institut a le souci constant d’améliorer la diffusion de ses travaux. L’internet est, de ce point de vue, un outil d’une grande efficacité. L’accès sur insee.fr aux données localisées et aux séries chronologiques a été nettement amélioré. La diffusion s’accompagne d’un effort de communication et de pédagogie vis-à-vis du public et des médias, alors que s'accroît la complexité de la réalité économique et sociale.

Enfin, le changement de statut du Groupe des écoles nationales d'économie et de statistique, le Genes, à compter du 1er janvier 2011, permettra à nos écoles et à nos centres de recherche de mieux asseoir leur rayonnement, en lien étroit avec l'Insee.