Lire ou imprimer toute la Lettre

Début du recensement 2011

Obligation de réserve

QPC sur le 1% logement : la cotisation n'est pas une sanction

Encadrer les rémunérations des professionnels de marchés

Féminiser les conseils d'administration des sociétés

Une photographie du marché du travail en 2009

Le Vade mecum des aides d'Etat

 


Le redressement des PME se confirme en 2010

Laure REINHART, Directeur Général Délégué d’OSEO

La publication d’un rapport annuel sur l’évolution des PME relève pleinement des missions que l’Etat a confiées à OSEO, lors de sa création en 2005, et l’édition 2010 de ce document s’inscrit dans le cadre fixé lors des réalisations précédentes.

La richesse et la diversité des angles d’analyses proposés par ce rapport, en réponse aux réalités des PME françaises, sont rendues possibles par l’engagement fidèle des nombreuses institutions qui collaborent avec les équipes d’OSEO au sein de l’Observatoire des PME : l’Insee, la Banque de France, la DGRI, la DGCIS, la Direction Générale des Douanes, l’Observatoire économique de l’achat public, la CDC, la Médiation du Crédit, Altares et, pour la première fois cette année, le CIRAC et KFW Bankengruppe qui ont permis de proposer un éclairage sur les PME allemandes.

La permanence des axes d’analyse repris chaque année avec nos partenaires permet de mesurer avec le plus de pertinence possible l’ampleur de la crise 2008 – 2009, la rapidité de sa propagation et les traces profondes qu’elle continue d’imprimer sur le tissu composite des petites et moyennes entreprises.

Cette constance dans la méthode d’analyse permet aussi d’enregistrer des signaux encourageants quant au dynamisme de nos PME, si essentielles à la croissance de notre économie, notamment en matière de créations d’entreprises ou d’innovation.

L’année 2010 reste marquée par l’importance des dispositifs publics mis en place pour atténuer les tensions de trésorerie des entreprises. Ils sont progressivement relayés par des actions en faveur du renforcement de la structure financière des entreprises, de l’innovation, des investissements d’avenir, autant de ressources importantes mobilisées pour accélérer la reprise d’activité.

Au final, l’année 2010 se présente comme une année de transition, voire de convalescence, après le choc brutal de la crise et dans la perspective d’une reprise tangible. La 52ème enquête semestrielle de conjoncture OSEO, réalisée en novembre 2010, vient confirmer l’amorce d’un redressement qui devrait se renforcer en 2011, notamment pour les entreprises qui innovent et celles qui réalisent une part significative de leur activité à l’export.

Lire le rapport