Accueil du portailFETE-GASTRONOMIE › Premier colloque dédié à la gastronomie à Bercy : les cuisines populaires !

Premier colloque dédié à la gastronomie à Bercy : les cuisines populaires !

#ColloqueGastronomie

 

Dans le cadre du dispositif de promotion de la gastronomie, initié au Ministère de l’Economie et des Finances, Martine PINVILLE, Secrétaire d’État chargée du Commerce, de l’Artisanat, de la Consommation, et de l’Économie sociale et solidaire, a organisé un colloque dédié à la gastronomie à Bercy, le lundi 12 septembre 2016.


 

Près 200 personnes ont assisté à ce premier colloque dédié à la thématique de la Fête de la Gastronomie 2016 : les cuisines populaires !

 

Ce colloque a été l’occasion de réfléchir, discuter, échanger et dialoguer autour d’un sujet phare dans le quotidien des Français. Les cuisines populaires sont celles du quotidien, du plaisir et de la gourmandise ; elles sont accessibles, peu chères et généreuses.

Ces cuisines sont riches et complexes, à l’image des produits, métiers et filières qui font la diversité de la gastronomie française. Outre leur impact fort dans notre culture et identité, elles participent au rayonnement économique et touristique de notre pays. Bien plus qu’un débat, cette initiative s’inscrit  dans une dynamique nationale et gouvernementale de promotion et de compréhension de la gastronomie française.

Cet événement novateur a exploré les cuisines populaires, thème choisi par la Ministre pour cette sixième édition de la Fête de la Gastronomie, autour de trois grandes tables rondes :

1ère table ronde – Eric Roux : De la nécessité de mieux connaître les cuisines populaires

« Si nous avons tous une idée de ce que sont les cuisines populaires, selon Aurélie Brayet, historienne, elles peuvent être aussi « à la fois polysémiques et réduites à clichés ».  Car elles sont bien plus que la blanquette maternelle ou le couscous, deux des trois plats préférés des Français. Les cuisines populaires sont tout autant les recettes de la tradition que celles de l’intégration, elles se nourrissent à la fois du jardin familial et de la grande distribution.

Mais elles sont avant tout les cuisines de l’instant, se ré-inventant perpétuellement au contact des évolutions de notre société. »

2ème table ronde – Boris Coridian : Les cuisines populaires au restaurant

« Les cuisines populaires ne sont pas réservées au cercle de la famille et des repas à la maison. De nombreux restaurants, pour moins de 15 euros, servent à déjeuner et parfois à dîner à des millions de français chaque jour. Quelle est l’économie et la réalité culinaire de ces petites entreprises ? La mode et le retour de la cuisine populaire dans les étoilés, opportunité ou opportunisme ?

De même, avec 12 millions d‘utilisateurs de restaurants collectifs, les cantines si souvent injustement incriminées, sont aussi parmi nos plus grands prescripteurs alimentaires.»

3ème table ronde – Camille Labro : Produits de qualité pour cuisines du quotidien : peut-on manger bon et bon marché ?

« N’existe-t-il que deux bouchers en France et un maraîcher pouvant proposer des produits d’exception à des prix très élevés ?

Les cuisines populaires sont-elles liées à des produits bas de gamme ? 

Les cuisines populaires sont vivantes et inventives. Elles se définissent avant tout par un réseau de producteurs qui nourrit la diversité culturelle de la France. Elles expriment aussi les envies de qualité des consommateurs qui ne consacrent que 20% de leur budget à la nourriture. »


 

Nous remercions tout particulièrement nos invités intervenants qui ont réussi à porter et élever le débat sur cette thématique riche de sens qui nous tient tous à cœur.

« La cuisine populaire, c’est quelque chose qui se cogite et se partage ensemble »

Camille Labro

« La cuisine populaire c'est une boîte à souvenirs, mais surtout pas nostalgique »

Jacky Durand

« C’est aussi la modernité les cuisines populaires ! »

Eric Roux