Accueil du portailArchivesL’économie sociale et solidaire dans la stratégie Europe 2020

L’économie sociale et solidaire dans la stratégie Europe 2020

18/03/2013
Drapeau européen

L’Union européenne a adopté la stratégie Europe 2020 pour les dix prochaines années. Cette stratégie vise une croissance pour les années à venir en matière d'emploi, d'innovation, d'éducation, d'inclusion sociale et d'énergie. Europe 2020 repose sur sept initiatives, qui constituent le fondement de la contribution européenne.

Les initiatives de l’Union européenne

Si l’économie sociale et solidaire (ESS) n’est pas clairement citée dans les sept initiatives phares de l’Union européenne, elle peut, de part ses caractéristiques (valeurs, diversité des secteurs d’activité, ou encore le potentiel recrutement dans le secteur), s’inscrire dans chacune des initiatives au service d’une économie intelligente, durable et inclusive.

Pour une croissance intelligente, il faut créer une économie fondée sur la connaissance et l'innovation :

On peut citer comme exemple d’innovation, l'innovation organisationnelle ou sociale dans les coopératives et les autres entreprises similaires du secteur industriel, agricole, des services ou financier.

Pour une croissance durable, il faut promouvoir une économie plus efficace dans l'utilisation des ressources, plus écologique et plus compétitive :

Les entreprises de l'économie sociale ont des systèmes de valeurs qui se traduisent par la solidarité avec leur environnement, absorbant les coûts sociaux et dégageant autour d'elles des retombées positives.

Pour une croissance inclusive, il faut stimuler une économie à forte intensité d'emploi assurant la cohésion économique, sociale et territoriale :

L'utilité sociale des entreprises de l'économie sociale ne prend pas sa source dans leur activité de production spécifique, mais dans leur système d'organisation et leurs valeurs.

 

Zoom sur les sept initiatives de l'Union européenne

  • Une stratégie numérique pour l'Europe
  • Une Union pour l'innovation
  • Jeunesse en mouvement
  • Une Europe efficace dans l'utilisation des ressources
  • Une politique industrielle à l'ère de la mondialisation
  • Une stratégie pour les nouvelles compétences et les nouveaux emplois
  • Une plateforme européenne contre la pauvreté

 

L’engagement du ministre délégué chargé de l'économie sociale et solidaire en France

Le 6 septembre dernier, le ministre délégué chargé de l'économie sociale et solidaire et de la consommation, Benoît Hamon, a rencontré le commissaire européen en charge du marché intérieur et des services Michel Barnier. Lors de cet entretien, le ministre s’est félicité de l’inscription à l’agenda européen de l’initiative en faveur de l’entrepreneuriat social. Il a également porté la vision française de l’économie sociale et solidaire devant l’intergroupe Economie sociale et solidaire du Parlement européen.

 

L’ESS en Europe : les principaux chiffres

  • 14,5 millions d’Européens travaillent dans le secteur de l'ESS, soit 6,5 % de la population active de l’UE ;
  • En Suède, en Belgique, en Italie, en France et aux Pays-Bas : entre 9 % et 11,5 % de la population active de l’UE travaillent dans ce secteur ;
  • Le nombre de travailleurs dans le secteur connaît une forte croissance, passant de 11 millions en 2002-2003 à 14,5 millions en 2009-2010.

 

Lire aussi :

L'emploi dans l'ESS : des perspectives pour les jeunes - 16/11/2012

Les valeurs de l'économie sociale et solidaire -02/11/2012

 

< Retour

< Retour

 

Ressources documentaires

Rapport d'étude L'économie sociale dans l'Union européenne, menée à la demande du Comité économique et social européen (CESE) - 2012

L’économie sociale dans l’Union européenne (PDF)

 

Liens utiles

 

Partagez cet article !