Trier les résultats par
Afficher les extraits
Imprimer la page

Les coopératives, un moteur de l’économie sociale et solidaire

 

2012 est consacrée par l’Assemblée générale des Nations Unies « Année internationale des coopératives ». Une occasion d'accroître la notoriété de ces structures, qui contribuent au développement socio-économique.

Depuis la première société coopérative créée en 1844 par des tisserands anglais, la sphère économique coopérative s’est construite à partir de valeurs essentielles (égalité, solidarité...). 150 ans plus tard, les Nations Unies évaluaient ainsi que les coopératives amélioraient les conditions de vie d'une personne sur deux dans le monde.

 

Benoît Hamon et Elaine Zakaib au Sommet international des coopératives à Québec

 

Intérêt collectif

Les coopératives apportent un service à l’homme, tout en préservant ses intérêts économiques. Elles ont investi de multiples secteurs. Environ 25 800 structures coopératives sont déployées sur le territoire français, principalement dans les activités financières et d’assurance, le commerce, les transports, l’hébergement et la restauration. Elles emploient plus de 300 000 salariés (source : Insee, 2010). Parmi les plus importantes : E.Leclerc ou Système U dans le commerce alimentaire, le Groupe Orcab dans l’artisanat, C10 dans la distribution de boissons, Limagrain dans l’agriculture, le Crédit Mutuel ou le Crédit Agricole dans le secteur bancaire…

Les Scop, une approche participative

Incontournables dans le paysage coopératif, les Scop (sociétés coopératives de production) privilégient une démarche participative, vertueuse économiquement. Leur gestion repose sur un principe unique : « 1 homme = 1 voix ». Chacun peut, en toute équité, participer à un projet commun. Au sein des Scop, comme Biocop ou Le Relais, les salariés sont les membres associés.

Créées par la loi n°2001-624 du 17 juillet 2001, les Scic (sociétés coopératives d’intérêt collectif) associent quant à elles des parties prenantes multiples autour d'un projet : salariés, bénévoles, usagers, collectivités publiques, entreprises, associations, particuliers... Exemples de Scic : Enercoop ou Replic.

Innovation

Vecteurs de cohésion sociale, les coopératives sont aussi propices à l’innovation. Une étude parue dans la Revue internationale de l’économie sociale sur les banques coopératives a souligné leur capacité à répondre à des besoins clients, en privilégiant la qualité de service. Par leur utilité sociale et économique, les coopératives constituent un moteur de l'ESS.

 

Vidéo de présentation de l'Année internationale des coopératives

 

< Retour

Partager la page