Accueil du portailEntreprisesTransmission-reprise : quelle imposition sur la vente de votre entreprise ?

Transmission-reprise : quelle imposition sur la vente de votre entreprise ?

par Bercy Infos,

le 17/01/2017 –

Pas moins de 60 000 entreprises sont mises en vente chaque année. C’est votre cas ? Si vous avez choisi votre mode de cession, trouvé votre repreneur, et réussi la négocation et la conclusion de la vente, avez-vous pris connaissance des conséquences fiscales de votre cession ?

Quels sont les droits à payer à la suite de la vente de son entreprise ?

Après la vente d’une entreprise individuelle, le cédant est amené à régulariser sa situation fiscale : dernière déclaration de TVA, déclaration de résultats du dernier exercice, déclaration de taxe sur les salaires… L’ensemble de la marche à suivre est disponible sur le site de la direction générale des Finances publiques (DGFiP).

Imposition immédiate des bénéfices

Les bénéfices qui n’ont pas encore été taxés sur l’exercice en cours sont imposés immédiatement à l’impôt sur le revenu. Ils font l’objet d’un avis d’imposition distinct, dont le montant sera ensuite déduit de l’imposition sur le revenu au titre des revenus de l’année de cession.

Imposition des plus-values

Les plus-values qui résultent de la vente de l’entreprise sont soumises à un régime d’imposition qui diffère selon la moyenne des recettes réalisées au titre des exercices clos au cours des deux années précédant celle de la cession. La limite est de 250 000 euros pour les entreprises de vente ou de fourniture de logement, et de 90 000 euros pour les autres.

  • Si la moyenne des recettes est supérieure à cette limite, le régime applicable est celui des plus-values professionnelles (16 % pour les plus-values à long terme ou imposition à l’impôt sur le revenu pour les plus-values à court terme) ;
  • Si la moyenne des recettes est inférieure à cette limite et que l’activité est exercée depuis au moins cinq ans à la date de la cession, vos plus-values seront exonérées (sauf exceptions).

Pensez au compte PME innovation

Prévue par la loi de finances rectificative 2016, la mise en place du compte PME innovation permet de réinvestir plus facilement les plus-values de cession d’entreprise dans le capital de jeunes PME à fort potentiel de croissance, grâce à des incitations fiscales. Il permet en effet de bénéficier d'un sursis d'imposition sur les plus-values pendant toute la durée de l'investissement.

>> En savoir plus sur le compte PME Innovation

 Source : Impôts.gouv.fr

Vidéo : quels sont les trois maîtres mots de la transmission d'entreprise ?

Pour connaître les différentes étapes de la transmission d'entreprise : consulter notre dossier.

Partagez cet article !

Thématiques :

Cession d’entreprise

Des infos 100% utiles et 100% fiables sur la fiscalité, les aides, la consommation, vos obligations, le numérique… pour vous aider au quotidien. En savoir plus sur Bercy infos.

Pour être averti chaque semaine des dernières infos, abonnez-vous aux lettres d’information Bercy infos.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • ©Fotolia

    26/11/2018

    La transmission d'une entreprise ou de droits sociaux est soumise aux droits de succession. Dans le cadre de la transmission d'une entreprise familiale, le « pacte Dutreil » permet sous certaines conditions de réduire de 75 % les droits à acquitter. Retour sur le calcul des droits de succession.

  • ©Fotolia.com

    21/11/2018

    Dans les 10 prochaines années, plus de 600 000 entreprises seront transmises à des repreneurs. Voici quelques explications pour bien comprendre comment la cession-reprise d’entreprise fonctionne.

  • 20/11/2018

    Vous envisagez de céder votre entreprise ? Le choix de votre mode de cession est déterminant pour l'avenir de votre entreprise. Vous pouvez la transmettre à un membre de votre famille, à un tiers, ou à un ou plusieurs de vos salariés. Explications.

  • 20/11/2018

    Vous souhaitez céder ou reprendre une entreprise ? Pour ce faire, vous devrez estimer sa valeur. Mais comment procéder ? Quelles sont les différentes méthodes existantes ? Qui peut vous aider ?

  • 20/11/2018

    Qu'il s'agisse d'une cession ou d'une reprise, la période transitoire est essentielle pour l'avenir de l'entreprise. Il est donc important pour le cédant de travailler avec le repreneur durant cette étape.

  • 19/11/2018

    Bouche-à-oreille, approche directe d'un candidat, revues spécialisées... : plusieurs solutions s'offrent à vous pour céder votre entreprise ou au contraire trouver une structure à reprendre. Mais avez-vous pensé aux bourses d'annonces ? Généralistes ou spécialisées dans un secteur ou un territoire, elles regroupent de nombreuses propositions de transmission et de reprise. Tour d'horizon de quelques-unes de ces mines d'opportunités.

Fermer

Vous souhaitez recevoir gratuitement toutes nos informations utiles et pratiques ?

Abonnez-vous aux lettres d'information Bercy infos !

Je m'abonne
Partagez cet article !